Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 5 sur 5 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Bourg : presbytère, actuellement Mairie (2 allée des Tilleuls)
    Bourg : presbytère, actuellement Mairie (2 allée des Tilleuls) Le Boulay - 2 Allée des Tilleuls - en village - Cadastre : 1835 A 104 2015 A 176
    Historique :
    d’escalier, à la grange, à un hangar et aux latrines. Suite à ces travaux, le presbytère est décrit en 1789 et recevables". Le 16 messidor an IV, François Narcisse Lesuire, directeur de la poste aux lettres à Château-Renault acquiert le presbytère pour 3 000 francs. En 1837, il fait réaliser des réparations de la cheminée et des enduits des deux chambres et trois cabinets. Le 30 octobre 1842, la municipalité achète le dressé car le presbytère menace de s’écrouler. Quelques réparations de couverture du presbytère sont (menuiserie, plâtrerie, serrurerie) et de charpente pour un total de 721,61 fr. Le 15 février 1857, des devis voyer, pour un montant de 10 771,34 fr. Le projet est approuvé par le conseil municipal le 20 juin 1857 demande une nouvelle étude. De nouveaux devis et plans sont donc dressés le 5 mars 1859 par Raphaël Sauger immédiatement puisqu'un autre devis est établi le 15 décembre 1860. Ce nouveau projet prévoit que "la presbytère, près l'emplacement occupé par l'ancien. Le bâtiment aura ses faces longitudinales orientées au
    Référence documentaire :
    Le Boulay, projet de construction d'un presbytère. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 2 o Le Boulay, extrait du plan cadastral dit cadastre napoléonien. 1835. (Archives départementales
    Description :
    pour les chaînes d'angles, l'encadrement des baies, le cordon marquant la séparation entre les rez-de
    Localisation :
    Le Boulay - 2 Allée des Tilleuls - en village - Cadastre : 1835 A 104 2015 A 176
    Annexe :
    ). Archives départementales d'Indre-et-Loire. G 841. En 1789, le presbytère (aujourd’hui détruit) est l'objet longueur sur quatre toises de largeur, le tout hors œuvre, il consiste en un simple rez-de-chaussée composé pouces ; l'aire de la dite cuisine et partie en carreau de six pouces partie en carreau de quatre, le plancher en soliveaux passants et bousillage. Le dit bâtiment est terminé au couchant par un salon ayant sa pratiquée dans l'ouverture d’une croisée au nord ; l'aire en carreaux de six pouces, le plancher en au midi par une demie croisée à la française ; le plancher en soliveaux et bousillage. Au dessus des derrière le dit four est une serre de jardinier, le tout en appentis en demi croupe couvert en tuile ; le dessus, accessible par le grenier ci-dessus charpente du comble à deux égouts couverte en tuile". - d'une grange de "six toises un pied de longueur sur quatre toises un pied de largeur, le tout hors œuvre. Elle charpente dans cette dernière partie à deux égouts et vis-à-vis la grange en appentis le tout couvert partie
    Illustration :
    Projet de construction d'un presbytère. Plan de situation, dressé par Raphaël Sauger, le 20 mai Projet de construction d'un presbytère. Plans, élévation et coupe, dressés par Raphaël Sauger, le Projet de construction d'un presbytère. Plans, élévation et coupes, dressés par Raphaël Sauger, le Vue d'ensemble depuis le sud. Carte postale, début du 20e siècle. (Collection privée Vue d'ensemble, depuis le sud. IVR24_20163702967NUCA Vue d'ensemble, depuis le nord-ouest. IVR24_20153700885NUCA
  • Bourg : mairie-école, actuellement école (1 allée des Tilleuls)
    Bourg : mairie-école, actuellement école (1 allée des Tilleuls) Le Boulay - 1 allée des Tilleuls - en village - Cadastre : 2015 A 179 2015 A 180
    Historique :
    Le 22 novembre 1845, la commune acquiert une maison appartenant à René Bedois, ancien charpentier , pour 3 000 fr, dans le but d'y installer une école. Cette maison a été construite par les parents du vendeur peu après 1811, date à laquelle ils achètent le terrain. L'édifice est composé de deux chambres à couchant, une petite écurie, grenier et comble sur le tout, couvert en tuiles, cour devant ces bâtiments . Le 12 juin 1860, un devis est dressé et prévoit la transformation de la salle de classe en mairie et la construction d'une classe et d'un logement pour l'instituteur pour 7 690 francs. Le projet prévoit et 0,25 en entablement sur la façade sud. Le devis prévoit également la provenance de certains -Renault… Les travaux sont adjugés le 24 février 1861 à Pierre Ambrogi, entrepreneur à Château-Renault et sont réceptionnés provisoirement le 25 mai 1862. Un devis supplémentaire est dressé le 4 avril 1863 par Raphaël Sauger pour 300 francs. Il prévoit le changement d'emplacement de la mairie et de la chambre de
    Référence documentaire :
    Le Boulay, projet d'extension de la mairie-école, plan, élévations et coupes. 1931. (Archives Le Boulay, projet d'école. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 2 O 030 28).
    Localisation :
    Le Boulay - 1 allée des Tilleuls - en village - Cadastre : 2015 A 179 2015 A 180
    Illustration :
    Projet d'agrandissement de la mairie école. Plan dressé par Raphaël Sauger le 12 juin 1860 , le 12 juin 1860. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 2 O 030 28).. IVR24_20153700778NUCA Vue d'ensemble, depuis le sud. IVR24_20153700933NUCA Vue d'ensemble, depuis le nord. IVR24_20153700934NUCA
  • Bourg : église paroissiale Notre-Dame (rue du 8 mai 1945)
    Bourg : église paroissiale Notre-Dame (rue du 8 mai 1945) Neuville-sur-Brenne - du 8 mai 1945 rue - Cadastre : 1835 B 16 2018 B 11
    Historique :
    l’abbaye de Marmoutier pour y fonder un prieuré sous le vocable de Notre-Dame. C’est à cette époque qu’est ). Un devis pour la restauration de la charpente et de la couverture du clocher est dressé le 20 décembre 1849 et les travaux sont réceptionnés provisoirement le 22 janvier 1850. Des plans et devis pour brique dans le sanctuaire, des réparations à la couverture en tuile et l'achèvement du lambris de la voûte de la nef sont dressés par Raphaël Sauger, agent-voyer cantonal, le 18 février 1860. Ces travaux ne sont pas réalisés. Des plans et devis sont de nouveau dressés par Raphaël Sauger le 10 février chœur et du sanctuaire ; le percement de trois fenêtres de chaque côté de la nef ; la réfection de la charpente et de la couverture ; la réalisation de fausses-voûtes en brique et plâtre sur le chœur, le de Limeray et les travaux sont réceptionnés définitivement le 8 décembre 1869 pour une dépense de 6 , contrairement à ce qui était prévu dans le projet. Par délibération du 22 mai 1882, le conseil municipal
    Référence documentaire :
    Le patrimoine des communes d'Indre-et-Loire. Paris : éditions Flohic, 2001. (Patrimoine des
    Représentations :
    Le portail en plein cintre s'inscrit dans un avant-corps légèrement en saillie par rapport au
    Description :
    : trois sur le mur sud, trois sur le mur nord et une sur le pignon ouest. Le choeur est éclairé par cinq plein cintre, l’une placée dans le pignon et l’autre dans l’absidiole. A l'intérieur, la nef est . La nef est séparée du choeur par un arc en plein cintre. Le choeur et les chapelles latérales sont
    Illustration :
    Projet de restauration de l'église. Plan et coupe, dressés par Sauger le 18 février 1860 (non Projet de restauration de l'église. Plan, coupes et élévations, dressés par Sauger le 10 février Vue d'ensemble, depuis le sud-ouest. IVR24_20153701027NUCA Vue d'ensemble, depuis le sud. IVR24_20153701026NUCA Vue intérieure. Vue d'ensemble, de la nef vers le choeur. IVR24_20153700981NUCA
  • Bourg : église paroissiale Saint-Vincent et Saint-Gilles (place des Martyrs de la Résistance)
    Bourg : église paroissiale Saint-Vincent et Saint-Gilles (place des Martyrs de la Résistance) Villedômer - place des Martyrs de la Résistance - en village - Cadastre : 1835 D2 414 2012 D 512
    Historique :
    campagnes de restauration ou de modification au 19e siècle. En 1828, le conseil de fabrique délibère et fait . L'année suivante les travaux n'ont pas été réalisés et le conseil constate que "le pignon menace ruine" et que la couverture et la charpente de l'église "sont dans le plus mauvais état". La restauration du pignon et le portail occidental de la nef sont finalement réalisés en 1832 par Pierre Ambroise Samedy d'une charpente en bois en sous-oeuvre du clocher. Ces travaux sont réalisés et le bois de charpente Hardion, architecte à Tours, réalise un devis et un plan pour le projet de voûtement des chapelles. De choeur ; remplacement de la porte de la sacristie qui donnait dans le sanctuaire par une autre située montant de 3 500 francs, et l'autre de restauration intérieure pour un montant de 5 171,61 francs. Le -voûte en briques reposant sur des colonnes pour remplacer le lambris en mauvais état, ainsi que la modification des baies. Les travaux extérieurs comprennent la restauration des contreforts, des enduits, le
    Représentations :
    décorés de sculptures représentant des scènes de l'Ancien Testament (le sacrifice d'Isaac par Abraham) et du Nouveau Testament (le baptême du Christ par saint Jean-Baptiste, Jésus enseignant au Temple, Jésus et la Samaritaine devant le puits de Jacob), des personnages, des animaux réels ou fabuleux (phénix
    Description :
    plate. Le chevet et la flèche octogonale à égout retroussé de plan carré sont couverts en ardoise. La fenêtres romanes sont visibles sur les murs sud et nord de la nef. Le portail sud de la nef est protégé par . Le chevet est renforcé par quatre contreforts, dont deux pris dans la maçonnerie des chapelles. Des d'ogives et le choeur semi-circulaire est surmonté d'une fausse-voûte en cul-de-four brisé, toutes
    Illustration :
    Vue de l'église depuis le sud-est. IVR24_20133700706NUCA Vue intérieure, de la nef vers le choeur. IVR24_20123701976NUCA Détail d'un chapiteau du mur nord de la nef : le Baptême du Christ. IVR24_20133700688NUCA Détail d'un chapiteau du mur sud de la nef : le sacrifice d'Isaac par Abraham
  • Bourg : mairie et école de garçons, actuellement école primaire (22 rue du Général de Gaulle)
    Bourg : mairie et école de garçons, actuellement école primaire (22 rue du Général de Gaulle) Auzouer-en-Touraine - 22 rue du Général de Gaulle - en village - Cadastre : 2013 B 352
    Historique :
    an. En 1842, le conseil municipal souhaite faire construire une école sur l'ancien cimetière ou sur une partie du jardin du presbytère, mais le curé s'y oppose. L'année suivante le conseil refuse municipalité souhaite que l'école soit dans le bourg afin que l'instituteur puisse également tenir une boutique , l'école ne permettant pas des revenus suffisants. Le conseil municipal achète un terrain appartenant au comte de Baillivy pour construire une mairie et école le 1er octobre 1858. Un devis et plans sont Belami, maçon à Reugny, en janvier 1860. L'institutrice prend possession de l'école le 1er novembre 1860 mais le préau n'est couvert qu'en février 1861, et les travaux sont réceptionnés définitivement le 6 février 1862. Le bâtiment sert toujours d'école aujourd’hui.
    Description :
    à un pignon découvert (ouest). Le comble est éclairé par une baie placée dans le pignon ouest et par
    Illustration :
    Plan dressé par Raphaël Sauger le 18 août 1858. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 2 O 10
1