Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 1122 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Hôtel Le Sueur (3 rue des Poupardières)
    Hôtel Le Sueur (3 rue des Poupardières) Nogent-le-Rotrou - 3 rue des Poupardières - en ville
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Nogent-le-Rotrou du 13ème au 18ème siècle
    Historique :
    l’édifice étudié. Ils appartiennent alors à Louise Le Sueur qui les tient de son père, Jean Le Sueur. Louise est l’épouse de Jouachim de Lespinay, écuyer et sieur de Montgobert. Le couple possède plusieurs propriétés à Nogent-le-Rotrou, dont la plus illustre, aujourd’hui connue sous le nom d’Hôtel Carpentin, se sculptées) et entre le 16e et le 17e siècle (cheminées, demi-croisées à plates-bandes). La tour d'escalier
    Référence documentaire :
    Fol 29 v° Archives nationales. Série P : article P898, numéro 38. Aveu et dénombrement de Nogent-le AD Eure-et-Loir. Série B : 2574. Procès entre Jean Lesueur, sieur de Vaupousteau, et Denis Hubert Feuille A2. Cadastre ancien. 1811. Plan cadastral. (Archives municipales de Nogent-le-Rotrou). p.95 ; p.224 FRET, Louis-Joseph. Antiquités et chroniques percheronnes. Volume III. Paris : Le p. 20. SIGURET, Philippe. Introduction Historique. Les coutumes du Perche. Nogent-le-Rotrou et le
    Canton :
    Nogent-le-Rotrou
    Représentations :
    Le vantail de la porte porte en partie haute un décor inscrit dans un tympan semi-circulaire
    Description :
    L’édifice est implanté au sein d’un îlot situé au pied du château Saint-Jean et borde la rue des Poupardières. Les bâtiments sont organisés en deux groupes, séparés par une cour. Le premier est implanté le étudiés. Le second groupe adopte également un plan en L. Il est accolé au nord et à l’est à l’hôtel dit de -œuvre. Elle contient un escalier en vis desservant l’édifice, du rez-de-chaussée au comble. Le gros
    Auteur :
    [propriétaire] Le Sueur Jean [propriétaire] Le Sueur Louise
    Localisation :
    Nogent-le-Rotrou - 3 rue des Poupardières - en ville
    Titre courant :
    Hôtel Le Sueur (3 rue des Poupardières)
    Appellations :
    Hôtel Le Sueur
    Annexe :
    jehn le sueur conseiller du roy esleu au perche et de present a ladicte damoyselle louyse le sueur sa Aveu et dénombrement de Nogent-le-Rotrou (1648). Fol 29 v°. AN, série P : article P898. Aveu et dénombrement de Nogent-le-Rotrou (1648). Fol 29 v°. [...] Item deux deniers de cens au jour sainct jehan et sur ladicte rue des poupardieres parroisse de nostredame joignant par le devant a icelle rue des a me jehan pallu et depuys a jehan le breton sieur de la reine bouviere et de present audict sieur
    Aires d'études :
    Nogent-le-Rotrou
    Texte libre :
    l’emplacement de l’édifice étudié. Ils appartiennent à Louise Le Sueur qui les tient de son père Jean Le Sueur , Jean le Sueur, est connu pour sa charge de conseiller du Roi et d’élu du Perche, mais aussi pour avoir du château Saint-Jean, il est circonscrit par les rues du Paty, Bourg-le-Comte, Poupardières et du . Louise est l’épouse de Jouachim de Lespinay, écuyer et sieur de Montgobert. Le couple possède plusieurs propriétés à Nogent-le-Rotrou, dont plusieurs sont situées au pied du château. La plus illustre, aujourd’hui connue sous le nom d’Hôtel Carpentin, se trouve sur la parcelle voisine. L’ancien possesseur de la maison s’oppose à Denys Hubert, bailli de Nogent le Rotrou et propriétaire d’un hôtel situé rue Bourg-le-Comte par les rues Saint-Laurent et Bourg-le-Comte reliant l’ancien prieuré-doyenné de Saint-Denis aux marches du Château Saint-Jean. Composition d’ensemble La parcelle qui accueille l’édifice occupe une surface au sol de 592 m². Les bâtiments sont organisés en deux groupes, séparés par une cour. Le premier
    Illustration :
    Aquarelle, face ouest, vue du sud-ouest, vers 1950. (Musée-Château Saint-Jean, fonds Massiot
  • Saint-Amand-Montrond, Lycée Jean Guéhenno, sculpture,
    Saint-Amand-Montrond, Lycée Jean Guéhenno, sculpture, "Le Mur" Saint-Amand-Montrond - 31 rue des Sables - en ville
    Inscriptions & marques :
    : 100ème EDITION DU JOURNAL "LE MUR" / VENDREDI 18 DECEMBRE 1998 / EN PRESENCE DE SEGOLENE ROYAL / MINISTRE
    Historique :
    Cette œuvre a été réalisée dans le cadre d'un atelier pédagogique et élevée pour la centième édition du journal lycéen "Le Mur". Elle est inaugurée le vendredi 18 décembre 1998 en présence de
    Titre courant :
    Saint-Amand-Montrond, Lycée Jean Guéhenno, sculpture, "Le Mur"
  • Château Saint-Jean
    Château Saint-Jean Nogent-le-Rotrou - rue du Château - en ville
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Nogent-le-Rotrou du 13ème au 18ème siècle
    Historique :
    Le terminus ante quem du château Saint-Jean est fixé à 1031 par les textes. Le site est alors aux fils Thomas Ier. Le château Saint-Jean est démoli en 1357, son donjon est incendié entre 1428 et 1449 mains de Geoffroy III. Le donjon et l’enceinte circulaire (au moins en partie) lui sont attribués. Ses . D’abord dans le donjon (fenêtres, cheminées, etc...), puis par l’ajout d’un porche d’entrée et d’un bâtiment le long de la courtine nord. Celles-ci sont dotées de sept tours semi-circulaires durant la , Charles IV d’Anjou engage la reconstruction du site. Un logis est ainsi installé sur le porche et le châtelet d’entrée. Les charpentes de ce dernier sont achevées entre 1460 et 1470. Sully est le dernier
    Référence documentaire :
    Archives du Musée-Château Saint-Jean, Nogent-le-Rotrou. Inventaire. 1607. Archives du Musée-Château Saint-Jean, Nogent-le-Rotrou. État des réparations. 1688. p. 4-15, 113. JOUSSET DE BELLÊME, Georges. Le château féodal de Saint-Jean. Mamers : Impr. Fleury MATAOUCHEK, Victorine. Le château Saint-Jean à Nogent-le-Rotrou. Rapport de fouilles. 1998. . [Nogent-le-Rotrou] : [Musée municipal du château Saint-Jean], 2004. Flandre, comtesse de Bar et dame de Cassel, relatives à la remise du château de Nogent-le-Rotrou entre les mains de Jean la Guogue par Henri de Trousseauville. 17 janvier 1364. des châteaux de Nogent-le--Rotrou, Montigny, Vitray et Villebon, au nom de Maximilien de Béthune, duc -Jean. 1202-1704. Archives départementales d'Eure-et-Loir. Série G : 3485. Obituaire du chapitre Saint-Jean. Milieu
    Canton :
    Nogent-le-Rotrou
    Description :
    Le château se développe selon un plan circulaire irrégulier, d’environ 90 m de diamètre. Il est maîtresse rectangulaire et de sept tours semi-circulaires, dont deux forment le châtelet d’entrée. Les flanquements sont limités à la partie est, le flanc ouest étant uniquement défendu par des courtines. L’entrée d’enceinte. La basse-cour, située 5 m en contrebas, est bordée au nord par le « pavillon Louis XIII ». Il se
    Localisation :
    Nogent-le-Rotrou - rue du Château - en ville
    Titre courant :
    Château Saint-Jean
    Appellations :
    château Saint-Jean
    Aires d'études :
    Nogent-le-Rotrou
    Texte libre :
    11ème siècle. En 1080, le site dispose de deux chapelles sous les vocables de Saint-Jean et Saint de chanoines dans l’église Saint-Étienne . Le château Philippien En 1194, le chapitre Saint-Jean est dans le Perche. Ainsi, elle effectue plusieurs dons au chapitre Saint-Jean, notamment pour le refondation du collège Saint-Jean. Elle est effectuée en 1467, sous le consentement de Charles d'Anjou. La les chanoines, la collégiale Saint-Jean et ses archives sont incendiées le 17 mars 1568. La Le château est fondé sur l’extrémité sud-ouest du plateau Saint-Jean. Il domine les vallées de , logistiques et sportifs au nord et nord-ouest. Le château Saint-Jean prend place au sud-ouest du plateau, dont issus des couches d’argile à silex présentes, soit directement sur le plateau Saint-Jean, soit sur le , notamment la carrière du Moulin de Pseau située à Nogent-le-Rotrou, au pied du plateau Saint-Jean. La Louis XIII Conclusion Implantation Barrant le plateau Saint-Jean, le castrum de Nogent commande la
    Illustration :
    Vue aérienne du château Saint-Jean et de la ville en 1950. IVR24_19922800080VA Le châtelet d'entrée et le donjon. IVR24_20132800048NUC4A Château Saint-Jean, vue du nord-ouest. IVR24_20132800001NUC4A
  • Église collégiale Saint-Jean (détruite, enceinte du château Saint-Jean)
    Église collégiale Saint-Jean (détruite, enceinte du château Saint-Jean) Nogent-le-Rotrou - Saint-Jean (quartier) - en ville - Cadastre : 1990 BD 1, 2, 3, 4, 5,10, 11
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Nogent-le-Rotrou du 13ème au 18ème siècle
    Historique :
    L’église Saint-Jean est attestée dès le 11e siècle, le chapitre du même nom fondé par les Rotrou fondation, Renaud de Mousson aurait « refondé » le chapitre de Saint-Jean en y intégrant le chapitre Saint dans l’église Saint-Jean, elle-même située devant le château de Nogent : « capellam suam Sancti religion. Elle est reconstruite au début du 17e siècle, puis définitivement détruite en 1793. Comme pour le chapitre de Saint-Étienne, la fondation du chapitre Saint-Jean nous est connue par l’obituaire du même nom . Le document, postérieur de trois siècles des faits qu’il relate, célèbre la fondation d’un collège de chanoines dans l’église de Saint-Jean. La création du chapitre est attribuée à Geoffroy V, comte du Perche , sous le consentement de Renault de Mousson, évêque de Chartres. Geoffroy V fut comte du Perche de 1191 à 1202, le chapitre est donc fondé entre ces deux dates. Les historiens locaux placent traditionnellement la fondation du chapitre en 1194, après le retour de croisade de Geoffroy V. Peu après la
    Référence documentaire :
    Vue de Villebon. Après 1624. Peinture (copie). (Musée-Château Saint-Jean, Nogent-le-Rotrou). Archives départementales d'Eure-et-Loir. Série G : 3496. Aliénation par le chapitre Saint-Jean. DE BÉTHUNE, Maximilien, BASTIEN, Jean-François. Mémoires de Sully, principal ministre de Henri le Institution du rosaire/ Auteur inconnu. 17e siècle. Tableau. (Église Notre-Dame, Nogent-le-Rotrou Cadastre ancien. 1811. Plan cadastral. (Archives municipales de Nogent-le-Rotrou). Archives départementales d'Eure-et-Loir. Série G : 3486. Baux d'une maison au cloître Saint-Jean vis-à-vis le cimetière. 1515. -Jean. 1202-1704. DE SOUANCE, Hector Guillier. Saint-Denis de Nogent-le-Rotrou, 1031-1789. Vannes : Lafolye, 1895. FRET, Louis-Joseph. Antiquités et chroniques percheronnes. Volume III. Paris : Le Livre d'histoire
    Canton :
    Nogent-le-Rotrou
    Description :
    face du château Saint-Jean, figurant sur le cadastre de 1811. La forme comme l’orientation du bâtiment allant du château Saint-Jean à la croix des batailles. Enfin, le cimetière prenait certainement place au rayonnante, il est possible que celle-ci soit le dernier vestige de l’ancienne église. Au 17e siècle, elle était certainement dotée d’une nef à pignon découvert et d’une tour-clocher. Le cloître, attesté à partir du 15e siècle, devait être situé sur le flanc sud de l’église, évitant ainsi de recouper le chemin
    Localisation :
    Nogent-le-Rotrou - Saint-Jean (quartier) - en ville - Cadastre : 1990 BD 1, 2, 3, 4, 5,10, 11
    Titre courant :
    Église collégiale Saint-Jean (détruite, enceinte du château Saint-Jean)
    Annexe :
    par le derriere, lasquelle il tient et est de ladite chevesserie, et d'aultre cousté à une maison qui dorée, le mur de ladite court entre deux ; et oultre ladite maison et jardin lesdits preneurs pourront faire faire un mur ou palis au dedans de ladite chevesserie par le darriere a leur propore coust et lestence de ladite méson jusque à la muraille qui fait le closture de ladite court, devere le pavé de rue [?] Maignan / Baillé par le chevecier de Saint-Jehan. Auteur : Philipot Noel, garde des sceaulx de la chastellenie de Bellesme «[…] Cest assavoir une maison aveques le jardin derriere autant que ledit jardin en
    Aires d'études :
    Nogent-le-Rotrou
    Vocables :
    Saint-Jean
    Illustration :
    Vue de Villebon, détail, peinture (copie), après 1624. (Musée du château Saint-Jean). Tableau L'institution du Rosaire, auteur inconnu, église Notre-Dame de Nogent-le-Rotrou, 17e siècle
  • Statuette équestre : Jeanne d'Arc
    Statuette équestre : Jeanne d'Arc Orléans - 1 rue Porte-Madeleine - en ville
    Inscriptions & marques :
    JEANNE D'ARC (sur une plaque rapportée sur le socle).
    Cadre de l'étude :
    opération ponctuelle Le patrimoine du centre hospitalier régional d'Orléans
    Représentations :
    Jeanne d'Arc, armure, cavalier, cheval, drapeau
    Titre courant :
    Statuette équestre : Jeanne d'Arc
  • Verrière représentant Jeanne d'Arc
    Verrière représentant Jeanne d'Arc Villentrois - en village
    Copyrights :
    (c) Rencontre avec le Patrimoine Religieux
    Représentations :
    Jeanne d'Arc
    Description :
    Jeanne d'Arc est représentée en armure, avec son épée et la bannière aux armes de France, sur un
    Titre courant :
    Verrière représentant Jeanne d'Arc
    Illustration :
    Villentrois, église St-Georges, baie 6 : Jeanne d'Arc. IVR24_20093601368NUCA
  • Verrière représentant Jeanne d'Arc
    Verrière représentant Jeanne d'Arc Liniez - en village
    Copyrights :
    (c) Rencontre avec le Patrimoine Religieux
    Description :
    Jeanne d'Arc en armure est représentée en pied tenant sa bannière. Elle est placée sous un dais
    Titre courant :
    Verrière représentant Jeanne d'Arc
    Illustration :
    Liniez, église Saint-Martin, baie 11 : Jeanne d'Arc. IVR24_20093602927NUCA
  • Verrière représentant saint Jean l'Évangéliste
    Verrière représentant saint Jean l'Évangéliste Ciron - en village
    Copyrights :
    (c) Rencontre avec le Patrimoine Religieux
    Canton :
    Le Blanc
    Représentations :
    saint Jean
    Description :
    Saint Jean est représenté en pied, portant le calice, le livre, et accompagné de l'aigle. Il est
    Titre courant :
    Verrière représentant saint Jean l'Évangéliste
    Illustration :
    Ciron, église Saint-Georges, baie 3 : saint Jean. IVR24_20093603228NUCA
  • Maison dite La Papotière (3 rue Bourg-le-Comte)
    Maison dite La Papotière (3 rue Bourg-le-Comte) Nogent-le-Rotrou - 3 rue Bourg-le-Comte - en ville
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Nogent-le-Rotrou du 13ème au 18ème siècle
    Historique :
    étant construite en pierre de taille et étant située entre la rue Bourg-le-comte et l'hôtel de Carpentin . Il pourrait s'agir de l'édifice situé actuellement au 3 rue Bourg-le-Comte. Divers documents
    Référence documentaire :
    postale). (Musée-Château Saint-Jean, Nogent-Le-Rotrou). Fol 28 v° Archives nationales. Série P : article P898, numéro 38. Aveu et dénombrement de Nogent-le pp. 17. SIGURET, Philippe. Introduction Historique. Les coutumes du Perche. Nogent-le-Rotrou et le 3-5 rue Bourg-le-Comte. Seconde moitié du 20e siècle. Plans. (Archives privées). Département d'Eure-et-Loir, Nogent-le-Rotrou et ses environs / Goubert (architecte). 1906. Relevés Maison gothique rue Bourg le Comte / lith. Gouverneur. 19e siècle. Lithographie. (Bibliothèque Maison rue Bourg-Le-Comte, planche X / Élodie Hurvoy. 1903. Crayon et aquarelle. (Archives privées). 328 - Nogent-le-Rotrou (E. et L.) 3 rue Bourg-le-Comte. Date inconnue. Impr. photoméc. (carte
    Canton :
    Nogent-le-Rotrou
    Description :
    Nogent-le-Rotrou, reliant le prieuré-doyenné de Saint-Denis au pied du château Saint-Jean. L’édifice est La parcelle qui accueille l’édifice est implantée le long de la rue du Bourg-le-Comte. Celle-ci est située dans le prolongement de la rue Saint-Laurent. Les deux rues forment un des axes principaux de étage carré, le bâtiment sur rue comptant également un étage de comble. La façade sur rue de ce dernier construite en moellons de calcaire enduits. Le bâtiment en retour d'équerre sur la cour comprend en rez-de
    Localisation :
    Nogent-le-Rotrou - 3 rue Bourg-le-Comte - en ville
    Titre courant :
    Maison dite La Papotière (3 rue Bourg-le-Comte)
    Annexe :
    de montgobert et françoyse le sueur son espouze dun coste a la susdicte tenue et dautre costé a la Aveu et dénombrement de Nogent-le-Rotrou (1648). Fol 28 v°. AN, série P : article P898. Aveu et dénombrement de Nogent-le-Rotrou (1648). Fol 28 v°. [...] Item un denier de cens par chacun an au jour sainct remy sur la maison et tenue de jean de launay me estienne garnier prestre et jacquine sorin veufve symon hamenniere scize en ladicte rue du bourg le conte parroisse nostre dame contenant deux logis ayans petitte court joignant par le devant a ladicte rue du bourg le conte par le derriere a la tenue du sieur
    Aires d'études :
    Nogent-le-Rotrou
    Texte libre :
    appartiennent alors à Jean de Launay, au prêtre Estienne Garnier et à Jacquine Sorin, veuve de Symon Hamenniere gendarmerie de Nogent-le-Rotrou. Il est donc possible que l’appellation de l’édifice soit le résultat d’une erreur due à une assimilation des deux bâtiments. Les propriétaires mentionnés dans l’aveu de 1648 : Jean , possède une allée en appentis ainsi qu’une petite cour joignant par le devant la rue du Bourg-le-Comte, et par derrière l’hôtel dit de Carpentin. S’il n’a pas été possible d’identifier le propriétaire parmi le corps de logis décrit dans l’aveu de l’édifice étudié. En effet les bâtiments en pierre de taille Bourg-le-Comte. La façade nord du bâtiment sur rue est représentée à plusieurs reprises au cours des par une demi-croisée à gauche et une croisée à droite. Sur le relevé de 1906, la croisée a été . Un rampant sculpté de feuilles de choux frisés et une crossette sculptée sont visibles sur le pignon qu’on lui connaît aujourd’hui. Le soubassement, encore visible en 1906, a été intégralement repris. La
  • L'habitat civil de Nogent-le-Rotrou (12e au 16e siècle)
    L'habitat civil de Nogent-le-Rotrou (12e au 16e siècle) Nogent-le-Rotrou
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Nogent-le-Rotrou du 13ème au 18ème siècle
    Référence documentaire :
    p. 9-23 GUILLAUME, Jean, TOULIER, Bernard. Tissu urbain et types de demeures, le cas de Tours. In -le-Rotrou. 1648. p.67 CLABAUT, Jean-Denis. Les caves médiévales de Lille. Villeneuve-d'Ascq : Presses universitaires DE SOUANCE, Hector Guillier. Saint-Denis de Nogent-le-Rotrou, 1031-1789. Vannes : Lafolye, 1895. p.197 DUBY, Georges (dir.), LE GOFF, Hervé, LE GOFF, Jacques, CHEDEVILLE, A. La Ville en France au p.415-450 GARRIGOU-GRANDCHAMP, Pierre. L’architecture civile dans le paysage architectural urbain p.44-49 LEPAREUR, Florence. Nogent-le-Rotrou à la fin du Moyen-Age. In : LECUYER-CHAMPAGNE , Françoise. Le roman des Nogentais : des origines à la guerre de Cent Ans. [Nogent-le-Rotrou] : [Musée municipal du château Saint-Jean], 2004. ROZIER, Hadrien. Nogent-le-Rotrou du Moyen Âge au début de l’époque moderne approches
    Localisation :
    Nogent-le-Rotrou
    Titre courant :
    L'habitat civil de Nogent-le-Rotrou (12e au 16e siècle)
    Aires d'études :
    Nogent-le-Rotrou
    Texte libre :
    Saint-Jean et à proximité de l’église Notre-Dame (détruite), le long des rues Bourg-le-Comte, des château Saint-Jean, le 62 rue Paul Deschanel est le seul exemple situé à distance du château ; leurs manières d’habiter à Nogent-le-Rotrou du 11e au 16e siècle, ainsi que la corrélation entre le parti l’espace urbain, ce qui permet d’interroger leurs interactions avec le milieu dans lequel ils prennent pour la période...". Le nombre total des édifices repérés dans le cadre de cette étude sur la ville de relevant de la typologie de l’habitat civil en pierre et bâtis entre le 12e et le 14e siècle a été identifiée à Nogent-le-Rotrou. Deux d’entre eux ont été détruits, les édifices restants sont inégalement pouvant être présents dans les demeures urbaines à partir du 13e siècle. Le gros œuvre est composé de fourchette chronologique admise pour ces édifices varie entre le 12e siècle pour le grenier à sel, le 13e siècle, et le début du 14e siècle. La largeur des bâtiments sur rue ainsi que la distance marquée avec
    Illustration :
    L’hôtel avec portail sur rue (type 1a), tourelle d'escalier, 2 rue Bourg-le-Comte Maison à accès central (type 2a), croisée, 3 rue Bourg-le-Comte. IVR24_20162801443NUCA Maison à accès central (type 2a), décor sculpté, 4 rue Bourg-le-Comte. IVR24_20162801466NUCA La maison à accès central (type 2a), linteaux sculptés, 3 rue Bourg-le-Comte. IVR24_20162801446NUCA La maison à accès central (type 2a), porte d'escalier en vis, 4 rue Bourg-le-Comte
  • Le Blanc (Indre) : église Saint-Cyran, 8 verrières de Jean Mauret
    Le Blanc (Indre) : église Saint-Cyran, 8 verrières de Jean Mauret Le Blanc - impasse de Saint-Cyran - en ville
    Copyrights :
    (c) Rencontre avec le Patrimoine Religieux
    Historique :
    ces variantes ne dépasse pas le coût des vitraux" losangés. La proposition de Jean Mauret (22 octobre très haut. Au nord, le chœur rectangulaire supporte le clocher et s'ouvre sur une abside en cul-de-four chef des Monuments historiques) informe Jean Mauret que la commune du Blanc l’a chargé d’une antique avec une bordure et un filet tout autour". Il suggère à Jean Mauret de présenter une ou plusieurs variantes autres que des losanges "dans la mesure où l’esprit de simplicité sera respecté et où le coût de 1985) consiste en deux solutions : des losanges ou des créations d’après maquettes au même prix que le facturés à la suite (mémoire daté de juin 1986). En 1998, Jean Mauret restaure cinq vitraux de l'église
    Observation :
    Eglise Saint-Cyran inscrite au titre des Monuments historiques depuis le 11 mai 1932.
    Référence documentaire :
    Archives de l'atelier Jean Mauret à Saint-Hilaire-en-Lignières.
    Canton :
    Le Blanc
    Description :
    Les huit verrières réalisées par Jean Mauret présentent toutes la même composition simple et aux baies. Ces bandes sont plus ou moins larges et sont parfois gravées d'un filet transparent. C'est le cas
    Auteur :
    [] Mauret Jean
    Localisation :
    Le Blanc - impasse de Saint-Cyran - en ville
    Titre courant :
    Le Blanc (Indre) : église Saint-Cyran, 8 verrières de Jean Mauret
    Illustration :
    Numérotation des baies de l'église Saint-Cyran, Le Blanc. En rouge, l'emplacement des vitraux réalisés par Jean Mauret. IVR24_20163600935NUDA Le Blanc, église Saint-Cyran, baie 1 (choeur) : verrière abstraite. IVR24_20093603173NUCA Le Blanc, église Saint-Cyran, baie 109 (ouest) : verrière abstraite. IVR24_20093603174NUCA
  • Verrière représentant le retour du fils prodigue et saint Jean auprès de Marie
    Verrière représentant le retour du fils prodigue et saint Jean auprès de Marie Valençay - en village
    Copyrights :
    (c) Rencontre avec le Patrimoine Religieux
    Inscriptions & marques :
    inscription concernant le donateur Inscription concernant l'auteur : "L.Lobin, Tours, 1883". Inscription concernant le donateur
    Historique :
    par l'Association des Mères Chrétiennes de Valençay. Il est intéressant ici de souligner le choix des
    Représentations :
    saint Jean
    Description :
    des tableaux où sont figurés : à gauche, le retour du fils prodigue, et à droite saint Jean auprès de
    Titre courant :
    Verrière représentant le retour du fils prodigue et saint Jean auprès de Marie
    Illustration :
    Valençay, église St-Martin, baie 7 : le fils prodigue et saint Jean auprès de Marie
  • Verrière représentant saint Jean l'évangéliste
    Verrière représentant saint Jean l'évangéliste Villedieu-sur-Indre - en village
    Copyrights :
    (c) Rencontre avec le Patrimoine Religieux
    Représentations :
    saint Jean
    Description :
    Cette verrière représente l'évangéliste Jean, figuré en pied et accompagné de l'aigle. Le saint est
    Titre courant :
    Verrière représentant saint Jean l'évangéliste
    États conservations :
    Le visage du saint a été entièrement refait lors d'une restauration récente.
    Illustration :
    Villedieu-sur-Indre, église paroissiale, baie 4 : saint Jean l'évangéliste. IVR24_20093601511NUCA
  • Les aménagements portuaires de la Loire : commune de Saint-Jean-le-Blanc (Loiret)
    Les aménagements portuaires de la Loire : commune de Saint-Jean-le-Blanc (Loiret) Saint-Jean-le-Blanc
    Historique :
    La situation de Saint-Jean-le-Blanc, immédiatement en amont du duit, n'a pas été propice à outre, le cadastre napoléonien de 1826 mentionne un lieudit "Champs aux Cordes" le long de la Loire
    Référence documentaire :
    Loire, 1855 : levées de Saint-Denis et de Saint-Jean-le-Blanc. : exhaussement de la levée à Saint-Jean-le-Blanc.
    Localisation :
    Saint-Jean-le-Blanc
    Titre courant :
    Les aménagements portuaires de la Loire : commune de Saint-Jean-le-Blanc (Loiret)
    Illustration :
    Carte de la Loire, rive gauche, XVIIIe siècle. Détail sur Saint-Jean-le-Blanc. (archives nationales
  • Fleury-les-Aubrais, Lycée Jean Lurçat : décor mural,
    Fleury-les-Aubrais, Lycée Jean Lurçat : décor mural, "Les étoiles dans le ciel" Fleury-les-Aubrais - 4 rue du Perron - en ville
    Historique :
    Le projet de Jean Martin-Roch a été validé par la Commission nationale des travaux de décoration des édifices publics le 30 janvier 1974 pour la somme de 43 043 francs. Le thème de cette œuvre, selon satellites matérialisant les trajectoires balistiques dans l'espace, a déterminé le thème général choisi : "Les étoiles dans le ciel" ou "Image du ciel" ".
    Référence documentaire :
    AN 19880466 art. 93. Projet Martin-Roch pour le collège d'enseignement technique, Commission
    Description :
    l'externat. Elle mesure 3.91 m de long et 2.6 m de haut. Son thème iconographique est l'univers : le ciel et
    Auteur :
    [peintre] Martin-Roch Jean
    Titre courant :
    Fleury-les-Aubrais, Lycée Jean Lurçat : décor mural, "Les étoiles dans le ciel"
  • Le vitrail dans le département de l'Indre
    Le vitrail dans le département de l'Indre
    Copyrights :
    (c) Rencontre avec le Patrimoine Religieux
    Référence documentaire :
    AUBERT, Marcel, CHASTEL, André, GRODECKI, Louis, GRUBER, Jean-Jacques...Le vitrail français. Paris LAFOND, Jean. Le vitrail : origines, techniques, destinées. Lyon, La Manufacture, 1988 (1ère éd inventaire : le recensement des vitraux anciens de la France ». In Situ , n°6, septembre 2005. GAUDIN, Félix. Le Vitrail du XIIe siècle au XVIIIe siècle en France. Paris, Firmin-Didot, coll », dans Vitraux de l'Indre. Éclats de la lumière. Conseil Général de l'Indre / Rencontre avec le GRODECKI, Louis. Le vitrail roman. Fribourg, Office du Livre, 1977. GRODECKI, Louis, BRISAC, Catherine. Le vitrail gothique au XIIIe siècle. Fribourg, Office du Livre GUERIN, Mgr Paul (dir.). Les Petits Bollandistes. Vies des saints d'après les Bollandistes, le Père HUBERT, Eugène. Le Bas-Berry. Histoire et archéologie du Département de l'Indre. Tome I : cantons / Rencontre avec le Patrimoine religieux, 2007.
    Titre courant :
    Le vitrail dans le département de l'Indre
    Texte libre :
    conservés dans le département de l'Indre, dans les domaines public ou privé, depuis l'époque médiévale dans le dossier de présentation des verrières de chaque édifice. De même, n'ont pas été intégrées les verrières conservées dans le domaine privé et pour lesquelles aucune autorisation de publication n'a été obtenue de la part des propriétaires. Cette enquête thématique a permis le recensement et l'étude de 2469 Le vitrail dans l’Indre : densité et répartition géographique Le recensement du vitrail à l’échelle répartition géographique du corpus étudié. La répartition cantonale des vitraux dans le département de l’Indre Sainte-Sévère) apparaissent clairement comme les zones dans lesquelles le nombre de vitraux conservés est le plus faible. Ce constat peut être mis en regard avec la faible densité de la population et la . Dans une moindre mesure, la même remarque peut être faite concernant le Boischaut Nord (Écueillé cantons offrant le plus grand nombre de vitraux sont très clairement ceux qui sont situés dans les vallées
    Illustration :
    Gargilesse, église Notre-Dame : le Christ en Majesté (milieu 12e s.). IVR24_20093604067NUCA
  • Verrière représentant sainte Jeanne d'Arc
    Verrière représentant sainte Jeanne d'Arc Poulaines - en village
    Copyrights :
    (c) Rencontre avec le Patrimoine Religieux
    Inscriptions & marques :
    inscription concernant le donateur Inscription concernant le donateur : "Ex-Voto Famille Alfred Ouzilleau - Septembre 1921".
    Historique :
    Verrière offerte par la famille Ouzilleau en 1921, année de la canonisation de Jeanne d'Arc, à
    Représentations :
    sainte Jeanne d'Arc
    Description :
    médaillon dans lequel est figurée sainte Jeanne d'Arc à mi-corps.
    Titre courant :
    Verrière représentant sainte Jeanne d'Arc
    Illustration :
    Poulaines, église Saint-Saturnin, baie 101 : sainte Jeanne d'Arc. IVR24_20093603132NUCA
  • Verrière représentant saint Jean l'évangéliste
    Verrière représentant saint Jean l'évangéliste Buxières-d'Aillac - en village
    Copyrights :
    (c) Rencontre avec le Patrimoine Religieux
    Inscriptions & marques :
    Inscription concernant le donateur : "Offert par Jean d'Harambure / 16 août 1879". Armoiries du inscription concernant le donateur
    Historique :
    Ce vitrail a été commandé par Jean d'Harambure, allié à la famille de Saint-Georges d'Aillac.
    Représentations :
    saint Jean
    Description :
    Ce vitrail représente saint Jean l'évangéliste en pied et vêtu d'un manteau bleu, accompagné de son aigle et tenant de la main gauche la coupe empoisonnée. Le saint est placé devant un décor damassé et
    Titre courant :
    Verrière représentant saint Jean l'évangéliste
    Illustration :
    Buxières-d'Aillac, église Saint-Germain, baie 3 : saint Jean l'évangéliste. IVR24_20093601727NUCA
  • Verrière représentant saint Jean l'Évangéliste
    Verrière représentant saint Jean l'Évangéliste Gehée - en village
    Copyrights :
    (c) Rencontre avec le Patrimoine Religieux
    Inscriptions & marques :
    inscription concernant le donateur Inscription concernant l'auteur : "L.Lobin, Tours, 1868". Inscription concernant le donateur
    Représentations :
    saint Jean
    Description :
    Saint Jean, figuré en pied et tenant un livre, est entouré d'un décor architectural placé sur un fond de grisaille à feuillage. Le panneau inférieur du vitrail est occupé par un quadrilobe délimité
    Titre courant :
    Verrière représentant saint Jean l'Évangéliste
    Illustration :
    Gehée, baie 3, saint Jean l'Evangéliste. IVR24_20093601024NUCA
  • Verrière représentant sainte Jeanne d'Arc
    Verrière représentant sainte Jeanne d'Arc Écueillé - rue de la Seigneurie - en ville
    Copyrights :
    (c) Rencontre avec le Patrimoine Religieux
    Inscriptions & marques :
    inscription concernant le commanditaire Inscription concernant l'auteur : signature "Lux Fournier, Tours 1921". Inscription concernant le
    Historique :
    Verrière réalisée par Lux Fournier à l'occasion de la canonisation de Jeanne d'Arc. Il sera bon
    Représentations :
    sainte Jeanne d'Arc
    Description :
    Jeanne d'Arc est figurée en pied sous un décor architectural de style gothique. Elle porte l'armure et tient l'étendard fleurdelisé. Un décor végétal occupe le tympan de la baie.
    Titre courant :
    Verrière représentant sainte Jeanne d'Arc
    Illustration :
    Ecueillé, baie 6, sainte Jeanne d'Arc. IVR24_20093601009NUCA
1 2 3 4 57 Suivant