Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 1 sur 1 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Pavillon Payen
    Pavillon Payen Orléans - 1 rue Porte-Madeleine - en ville - Cadastre : 1994 AY 2
    Historique :
    . Le matériel se composait d'incubateurs et d'isolettes donnés par l'organisation internationale d'aide Porte-Madeleine et Stanislas Julien. On y accédait par une cour d'entrée indépendante ouverte sur la rue nommé depuis le 21 juillet précédent, et s'acheva à l'automne 1885 ; la construction fut soldée en 1886 . L'inauguration eut lieu le 3 novembre 1885 et les premiers enfants y furent admis dès le lendemain de chirurgie et de médecine enfantine jusqu'à 15 ans. Le pavillon isolé, appelé pavillon du croup, au constitué d'un médecin-chef assisté d'un interne et d'une religieuse secondée d'auxiliaires-puéricultrices à L'Enfance, et d'un poste d'obus d'oxygène. 26 enfants y furent immédiatement accueillis. Le
    Référence documentaire :
    AD Loiret. Série H dépôt 10/3O/43. Aménagement (1881, 1900) et (1936-1937). p. 65 GAILLARD, Louis (abbé). Notes sur l'Hôtel-Dieu, l'Hôpital général et les autres
    Description :
    accède par un perron, et de deux ailes courtes en retour, organisés autour d'une cour d'entrée pavée et fermée par une grille. Il est construit en pierres de tailles et percé de fenêtres alternativement rectangulaires surmontées d'un fronton et en plein cintre. Il est complété par un petit bâtiment isolé situé au sud, perpendiculairement à la rue Stanislas Julien et séparé du pavillon principal par une cour. Celui -ci se compose d'un rez-de-chaussée, d'un premier étage et d'un étage de combles du côté de la cour seulement, contenant à l'origine 4 salles de 8 lits chacune dans le bâtiment principal et 4 salles de 3 lits chacune dans les ailes, auxquelles s'ajoutaient les chambres des surveillants et des préposés. Le pavillon isolé, composé d'un seul niveau, comprenait 2 salles de 4 lits et 2 chambres de service. L'électricité
    Annexe :
    jardins et préaux des bâtiments pour cinquante à soixante lits. Le service médical sera confié à un médecin des aliénés des Hospices civils ; le 4 avril 1843, médecin-chef et le 19 juillet 1844 médecin en chef du service des aliénés, service qu'il renouvela et transforma entièrement. Il mourut à Orléans le dès son origine, et sauf les adjonctions qu'il conviendra d'y faire plus tard, indépendamment des fondation pourra être établie comme annexe et dans un quartier des hospices d'Orléans mais ce quartier devra y sera préparée exclusivement et les autres services y seront faits par un personnel spécial, sauf , dans leur chapelle, de même les préparations et fournitures pharmaceutiques seront passées à la représenté de profil dans un médaillon en bronze apposé sur la façade du bâtiment principal, et qui porte
1