Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 36382 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Les aménagements portuaires de la Loire : commune de Cosne-Cours-sur-Loire (Nièvre)
    Les aménagements portuaires de la Loire : commune de Cosne-Cours-sur-Loire (Nièvre) Cosne-Cours-sur-Loire
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Contributeur :
    SIRS SA/CPIE Touraine Val de Loire
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    rivière du Nohain, près de sa confluence avec la Loire. Le plan du comté de Sancerre daté de 1674 et la Jusqu'au milieu du XIXe siècle, la Loire est divisée en deux bras vis-à-vis de la ville de Cosne -Cours-sur-Loire (voir le plan de 1781). L'île séparant ces deux bras est très étendue : en 1821, elle l'entreprise Baudin de Châteauneuf-sur-Loire. L'histoire du port de Cosne est étroitement liée aux Forges de carte de la Loire levée en 1727-1730 figurent ces établissements. Les aménagements portuaires de Cosne servent au transport des marchandises sur la Loire à Cosne. Les principaux lieux de destination sont Paris relier le canal latéral à la Loire (rive gauche du fleuve) à la Loire sur la commune de Saint-Satur. Cet embranchement débouche dans le fleuve à environ dix kilomètres en amont de Cosne-Cours-sur-Loire et de dix à vingt kilomètres en aval des villes de Pouilly-sur-Loire et La Charité-sur-Loire. Il assure un débouché plus sûr aux produits exportés par ces villes à partir de la seconde moitié du XIXe siècle. Sa présence
    Référence documentaire :
    . (archives municipales de Cosne-Cours-sur-Loire, DD 8). (cf. illustration n° IVR24_20125800187NUCA). ). (archives municipales de Cosne-Cours-sur-Loire, 1 O 2). (cf. illustration n° IVR24_20125800341NUCA). municipales de Cosne-Cours-sur-Loire). (cf. illustration n° IVR24_20125800342NUCA). Carte postale ancienne (vue aérienne). (archives départementales de la Nièvre, 2 Fi Cosne sur Loire Document imprimé, Ech. 1/20 000e, 1878. (archives municipales de La Charité-sur-Loire, 1 S 1). (cf Carte postale ancienne. (archives départementales de la Nièvre, 2 Fi Cosne sur Loire n° 27). (cf AN, F 14 167 a. Requête des habitants de la paroisse de Saint Agnan de Cosne-sur-Loire contre les Billacois, François, "Voituriers par eau et marchands fréquentant la rivière de Loire au XVIIe Miejac, Emmanuelle, "Histoire des franchissements de la Loire entre Cosne-sur-Loire et Gien du XIIe AN, F 14 1201. Projet de supprimer le bras gauche de la Loire vis à vis de Cosne, 1781.
    Description :
    Située sur la rive droite, à la confluence de la Loire et du Nohain, la ville de Cosne-Cours-sur -Loire bénéficiait d'un port établi de part et d'autre du pont (le port de Cosne) et, plus en aval, d'une gare assurant un refuge aux bateaux pendant les temps de crues et de glaces.
    Localisation :
    Cosne-Cours-sur-Loire
    Titre courant :
    Les aménagements portuaires de la Loire : commune de Cosne-Cours-sur-Loire (Nièvre)
    Aires d'études :
    Région Centre-Val de Loire
    Illustration :
    La ville et chasteau de Caune sur Loire, fin XVIe ou début XVIIe siècle. (archives départementales Carte du cours des rivières de Loire et d'Allier depuis Orléans en remontant jusqu'à Decize et Carte du cours des rivières de Loire et d'Allier depuis Orléans en remontant jusqu'à Decize et Plan joint à une lettre de l'ingénieur Régemortes adressée à Trudaine, 10 août 1751 : la Loire à Carte du cours de la Loire, XVIIIe siècle. Détail sur Cosne et le Port au Bry. (archives nationales Plan d'un ouvrage pour supprimer un des bras de la Loire vis à vis de Cosne (pour porter les eaux , port de la Madeleine et place du port de la Pêcherie). (archives municipales de Cosne-Cours-sur-Loire Les bords de Loire à Cosne à la fin des années 1830, par Barat et Bussière. IVR24_20125800539NUCA Carte de la Loire avec mention des bacs dressée par l'ingénieur en chef des Ponts-et-Chaussées du Plan géométrique de la Loire à l'état d'étiage dans l'année 1834, détail sur le Port à la Dame
  • Les aménagements portuaires de la Loire : commune de Baule (Loiret)
    Les aménagements portuaires de la Loire : commune de Baule (Loiret) Baule
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Contributeur :
    SIRS SA/CPIE Touraine Val de Loire
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    (probablement celui de Baulette) a servi de refuge pour les bateaux de Loire jusqu'au début du XIXe siècle. Le bras secondaire de Baulette se trouve effectivement sur la commune de Meung-sur-Loire) peut contenir lieudit Baulette. Les cadastres de 1828 et 1847 montrent que les deux bras secondaires de la Loire partie due à la construction du pont suspendu de Meung-sur-Loire en 1836. Le maire de Baule souhaite en production de vin gris-meunier. La présence d'un lieudit les Caves en amont du bourg et en face de la Loire Jusqu'au début du XIXe siècle, la Loire présentait à Baule deux bras secondaires : le premier situé au niveau du lieudit Baulette et le deuxième près du lieudit Maisonneuve. L'un de ces bras directeur général des Ponts-et-Chaussées, Becquey, écrit en 1821 que la gare refuge de Meung (l'entrée du 200 bateaux. Au tout début du XIXe siècle, on compte deux sites de déchargement et d'embarquement de marchandises sur la commune de Baule : au niveau du bourg (en bas de l'actuelle rue de l'Abreuvoir) et au
    Référence documentaire :
    Dion, Roger, "Le val de Loire, étude de géographie régionale", 1934, réed. 1978, p 643. , relatif aux gares d'eau de la Loire situées dans le département du Loiret. Encre et aquarelle sur papier, 1811, détail. (archives nationales, site de Paris, F 14 608/1). (cf municipales de Baule, Sans cote). (cf. illustration n° IVR24_19954500113X). Janvier, Serge, "Le port de Baule légende ou réalité ? ", in : Bulletin de la société archéologique de Beaugency, 2006, pp 10-16.
    Description :
    la Loire passait non loin de cet endroit). Les deux sites d'embarquement et de débarquement de La commune ne possède qu'une seule cale abreuvoir simple, établie sur la Mauve (un ancien bras de marchandises situés sur la Loire au début du XIXe siècle ne présentait pas, semble-t-il, d'ouvrage construit.
    Titre courant :
    Les aménagements portuaires de la Loire : commune de Baule (Loiret)
    Aires d'études :
    Région Centre-Val de Loire
    Illustration :
    Plan du cours de la Loire avec tracé des ouvrages faits et à faire et indication des terrains Extrait du cadastre révisé du littoral de la Loire, 1847. (archives départementales du Loiret, 3 P Extrait de la carte de la Loire entre Briare et Nantes par l'ingénieur Coumes (1848), complétée par protégés par les travaux demandés par le directeur des Ponts-et-Chaussées dans sa lettre du 31 octobre 1811 Extrait du cadastre napoléonien de 1828. (archives municipales de Baule, Sans cote
  • Les aménagements portuaires de la Loire : commune de Nevers (Nièvre)
    Les aménagements portuaires de la Loire : commune de Nevers (Nièvre) Nevers
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Contributeur :
    SIRS SA/CPIE Touraine Val de Loire
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    La ville de Nevers est établie sur le coteau surplombant la Loire, à la confluence de la Nièvre et ), et la proximité de la Loire et de l'Allier, placent la ville sur une zone de passage reliant le sud le coteau du côté de la rive droite, la Loire avait autrefois tendance à divaguer dans la plaine du visite des ponts de Loire en 1599, on se demande ce qu'il convient de faire pour « retenir la rivière en engagées pour « tenir et entretenir la Loire dans son ancien cours et canal de sorte qu'elle passe sous les défend déjà la zone de confluence Loire / Nièvre utilisée comme abri naturel pour les bateaux. Cette courbe du fleuve longeant le coteau de Billereux, obligeant ainsi la Loire à suivre un cheminement l'entrée de l'embouchure de la Nièvre destiné à empêcher la Loire, en cas de crue, de remonter dans le lit Blanchisserie et de la Bonne Dame, de part et d'autre du nouveau pont. Un remblai transversal au lit de la Loire construction d'un pont en pierre sur la Loire en lieu et place de l'ancien grand pont de pierre détruit par la
    Référence documentaire :
    Carte postale ancienne. (musée de la Loire, Cosne-Cours-sur-Loire). (cf. illustration n Carte postale ancienne. (musée de la Loire, Cosne-Cours-sur-Loire). (cf. illustration n Dans: ' Album Deroy, les rives de la Loire ', 1835-1836. Lithogravure. Par Deroy (dessinateur ) ; Motte (lithograveur). (musée de la Marine de Loire, Châteauneuf-sur-Loire). (cf. illustration n Couprie, Hubert, "L'évolution du lit de la Loire à Nevers", in Etudes ligériennes, n° 15, 2008, pp AN, F 14 6549. Mémoire sur l'amélioration de la Loire par le Service spécial de la Loire, 1839. , 1926, pp 122-165 et plus particulièrement pp 143-144 (quais de Loire) et pp 138-142 (pont de Loire) AN, F 14 6613. Mémoire sur la navigation de la Loire et sur les moyens de l'améliorer, 31 mars 1834 AN, F 14 6634. Tableau présentant une moyenne des hauteurs d'eaux de la Loire au pont de Nevers de AN, F 14 6634. Evaluation du tonnage moyen de marchandises qui descendent sur la Loire de Roanne à
    Description :
    Etablie sur les rives droite et gauche de la Loire, la ville de Nevers disposait des aménagements situés de part et d'autre du pont de Loire : - une cale abreuvoir simple en amont - une cale abreuvoir canal latéral à la Loire, le port de jonction (rive gauche, en amont du pont). Celui-ci ne fait pas l'objet d'une notice car il ne fait pas partie des aménagements portuaires de la Loire. portuaires suivants : Côté rive droite, de l'amont vers l'aval : - le port Neuf composé d'une cale en tablier à quai incliné - le port de Médine équipé d'une cale abreuvoir simple - la gare (ou port refuge ) de la Nièvre (actuellement comblée) - les quais de Nevers composés d'une cale en tablier à quai incliné et d'une cale abreuvoir double à tablier haut et englobant deux ports, ceux de la Nièvre (détruit ) et de Billereux (équipé d'une cale abreuvoir simple) Côté rive gauche, se trouvent deux ouvrages simple en aval La ville bénéficiait également d'un port créé lors du creusement de l'embranchement du
    Titre courant :
    Les aménagements portuaires de la Loire : commune de Nevers (Nièvre)
    Aires d'études :
    Région Centre-Val de Loire
    Illustration :
    La traversée de la Loire à Nevers avec la localisation des ports reportés sur un fond de plan de Carte du cours des rivières de Loire et d'Allier depuis Orléans en remontant jusqu'à Decize et Carte du cours de la Loire, XVIIIe siècle. Détail. (archives nationales, CP F 14 100 66 / 4 Carte du cours de la Loire depuis Coulanges jusqu'au Pont de Cé, vers 1755. Détail. (bibliothèque Le pont sur la Loire à Nevers et en arrière plan à droite, l'embouchure de la Nièvre par Deroy , début des années 1830. (musée de la Marine de Loire, Châteauneuf-sur-Loire). IVR24_20105800004NUCA Carte de la Loire avec mention des bacs par l'ingénieur en chef des Ponts-et-Chaussées du Nevers, la Loire entre le pont et l'embouchure de la Nièvre. Gravure vers 1830. (médiathèque de Plan général de la Loire aux abords de Nevers, 23 janvier 1854, ingénieur ordinaire Verdevoye Plan général de la Loire aux abords de Nevers, 23 janvier 1854, ingénieur ordinaire Verdevoye
  • Les aménagements portuaires de la Loire : commune de Candé-sur-Beuvron (Loir-et-Cher)
    Les aménagements portuaires de la Loire : commune de Candé-sur-Beuvron (Loir-et-Cher) Candé-sur-Beuvron
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Contributeur :
    SIRS SA/CPIE Touraine Val de Loire
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    l'ingénieur ordinaire Delaitre. C'est le seul aménagement portuaire sur la Loire de la commune. On mentionnera également deux projets non aboutis de cales abreuvoirs simples à Candé : - L'abordage du bac bac est évoqué durant tout le XIXe siècle (jusqu'en 1912 au moins) mais on envisage de le supprimer en 1813 car son produit est nul. A partir de 1846 (ouverture de la ligne de chemin de fer Orléans/Tours ), le bac prend de l'importance. L'ingénieur du 2ème arrondissement explique en 1851 que la voie ferrée et la station de Chouzy ont fait "naître un besoin de communication incessant d'une rive à l'autre de rampe. L'ingénieur propose la construction d'une nouvelle rampe sur chacune des rives. Il semble que les travaux ne sont pas effectués sur la commune de Candé. - En 1874, un projet de cale à l'Orme Cochard (limite communes de Chailles et Candé) est établi par l'ingénieur Heude à la demande du propriétaire de la ferme voisine pour servir d'abreuvoir à son bétail. Un plan est dressé mais le projet ne
    Référence documentaire :
    AD Loir-et-Cher, 3 S 159. Rapport de l'ingénieur Coumes sur la situation du service de la Loire, 16 AD Loiret, liasse 30877. Service spécial de la Loire, renseignements techniques, 27 mai 1860 AN, F 14 6628. Rapport de l'ingénieur en chef sur le projet rédigé par l'ingénieur Delaitre relatif à l'amélioration de la gare de Candé, 1844. AD Loir-et-Cher, 3 S 109. Rapport de l'ingénieur en chef Floucaud sur la situation générale de ce AD Loir-et-Cher, 3 S 116. Projet de construire une cale à l'Orme Cochard, 1874. septembre 1848 : l'amélioration de a gare de Candé sera terminée cette année. AD Loir-et-Cher, 3 S 161. Projet d'amélioration de la gare de Candé, 1844. AD Loir-et-Cher, 3 S 165. Bacs sur la Loire dans le Loir-et-Cher en 1912. AD Loir-et-Cher, 3 S 176. Etat de situation du service de la navigation, département du Loir-et
    Description :
    La commune de Candé-sur-Beuvron, rive gauche, conserve une gare aménagée à l'embouchure de la particularité de servir aussi d'embarquement.
    Titre courant :
    Les aménagements portuaires de la Loire : commune de Candé-sur-Beuvron (Loir-et-Cher)
    Aires d'études :
    Région Centre-Val de Loire
    Illustration :
    Carte des bords de la Loire, XVIIIe siècle. Détail sur Chouzy-sur-Cisse et Candé-sur-Beuvron Plan du cours de la Loire dans le département du Loir-et-Cher par l'ingénieur Cabaille, 2 mai 1812 Carte de la Loire par l'ingénieur Coumes (1848) complétée par l'ingénieur Collin en 1858. Détail Projet de construire une rampe d'accès à la Loire à l'extrémité du chantier de l'Orme-Cochard par Extrait du cadastre napoléonien de 1810. (archives départementales du Loir-et-Cher, 3 P 2/29/1 Extrait du cadastre napoléonien de 1810. (archives départementales du Loir-et-Cher, 3 P 2/29/3 Plan du bac reliant Chouzy-sur-Cisse et Candé-sur-Beuvron avec projet de réfection des cales
  • Port dit port de Cosne
    Port dit port de Cosne Cosne-Cours-sur-Loire - en ville
    Historique :
    eaux de la Loire qui depuis quelques années ont enlevé plus de 150 toises de terrain du côté de la ville se félicitent qu'un quai le long de la Loire ait été construit avec les pierres de démolition de niveau des bords de Loire entre les deux paroisses de la ville (Saint-Agnan et Saint-Jacques). En outre de la Loire pour faciliter l'accostage et les chargements et déchargements des marchandises vis à vis du Port (actuellement rue Thême) doit de nouveau être reliée au quai de Loire en traversant le siècle. Nous ne savons pas à quelle époque la grue a été enlevée de sa plateforme (cette dernière existe municipal qui s'inquiète en 1842 des dommages que pourraient causer les assauts de la Loire sur la partie effectuer des plantations d'arbres à haute tige sur les parties du quai de Loire situées au droit de L'histoire du port de Cosne est étroitement liée aux Forges de La Chaussade fondées en 1735 par Pierre Babaud de La Chaussade (1706-1792) et rachetées par l'Etat en mars 1781. L'établissement est
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Contributeur :
    SIRS SA/CPIE Touraine Val de Loire
    Référence documentaire :
    Carte postale ancienne. (musée de la Loire, Cosne-Cours-sur-Loire). (cf. illustration n Carte postale ancienne. (musée de la Loire, Cosne-Cours-sur-Loire). (cf. illustration n . (archives municipales de Cosne-Cours-sur-Loire, DD 8). (cf. illustration n° IVR24_20125800187NUCA). (géomètre). (archives municipales de Cosne-Cours-sur-Loire, 1 O 1). (cf. illustration n Carte postale ancienne. (musée de la Loire, Cosne-Cours-sur-Loire). (cf. illustration n Encre et aquarelle sur papier, détail, 1836. (archives municipales de Cosne-Cours-sur-Loire, 1 O 2 Encre et aquarelle sur papier, détail, 1836. (archives municipales de Cosne-Cours-sur-Loire, 1 O 2 (géomètre). (archives municipales de Cosne-Cours-sur-Loire, 1 O 1). (cf. illustration n Encre et aquarelle sur papier, section A, Ech. 1/1250e, détail, 1835. (direction des impôts de Extrait de : Morellet, Barat, Bussière, Le Nivernois, album historique et pittoresque, 2 tomes
    Canton :
    Cosne-Cours-sur-Loire
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Hydrographies :
    la Loire
    Précision dénomination :
    port de rive
    Typologies :
    port de rive : port aménagé et appareillé directement sur la rive du fleuve. Il n'y a pas de levée et le chemin d'accès est au même niveau que les terres du val et les habitations
    Auteur :
    [propriétaire] Babaud de La Chaussade, Pierre
    Description :
    Situé rive droite, de part et d'autre du pont, le port de Cosne-Cours-sur-Loire est établi à la confluence de la rivière du Nohain et de la Loire. Le port est composé des éléments suivants, de l'amont vers l'aval : - une cale abreuvoir simple construite vers 1845 située à l'emplacement de l'ancien Port de la Madeleine ou Port aux Ancres (en amont du pont, vis à vis des Forges) - une plateforme recevant autrefois une grue - une grande cale abreuvoir en long à tablier haut située de part et d'autre tard) située à l'emplacement de l'ancien port de la Pêcherie (en aval du pont).
    Localisation :
    Cosne-Cours-sur-Loire - en ville
    Titre courant :
    Port dit port de Cosne
    Aires d'études :
    Région Centre-Val de Loire
    Illustration :
    , port de la Madeleine et place du port de la Pêcherie). (archives municipales de Cosne-Cours-sur-Loire , non daté (probablement vers 1810). Détail sur les quais de Loire. (archives municipales de Cosne-Cours municipales de Cosne-Cours-sur-Loire, 1 O 1). IVR24_20125800351NUCA Extrait du cadastre napoléonien de 1834. (archives municipales de Cosne-Cours-sur-Loire municipales de Cosne-Cours-sur-Loire, 1 O 2). IVR24_20125800340NUCA de Cosne-Cours-sur-Loire, 1 O 2). IVR24_20125800339NUCA Quai de la Loire entre le pont et le Nohain. Carte postale ancienne (début XXe siècle). (musée de Quai de la Loire entre le pont et le Nohain. Carte postale ancienne (début XXe siècle). (musée de Quai de la Loire entre le pont et le Nohain. Carte postale ancienne (début XXe siècle). (musée de Plan des forges royales de Cosne et dépendances, 1785. Détail sur les quais nouvellement construits
  • Port dit port de la Tête de l'Ours (ou de l'Ourthe)
    Port dit port de la Tête de l'Ours (ou de l'Ourthe) La Charité-sur-Loire - Ile du Faubourg - quai Léopold Sédar-Senghor - en ville
    Historique :
    L'île de La Charité, et particulièrement sa partie amont, a toujours été sujette aux assauts de taille à la pointe de l'île et qui partage les eaux des deux bras de la Loire est fortement dégradé dans sa partie supérieure par les glaces dont les amas se sont élevés jusqu'à 10 pieds de hauteur destructeurs du fleuve. En 1784, on projette de construire un quai sur l'île mais il n'est pas spécifié à quel endroit. Un plan de la fin du XVIIIe siècle (vers 1787) apporte quelques précisions à ce sujet en figurant des berges maçonnées (perrés) sur quasiment tout le pourtour de l'île (excepté la rive située en aval du pont côté bras gauche du fleuve). Durant la débâcle de janvier 1789, l'éperon construit en pierre (3,25 m). Il est urgent de le faire réparer pour éviter que l'île ne soit emportée. La partie amont de l'île de La Charité bénéficiait de plusieurs sites d'embarquement et de débarquement de marchandises : le plan de 1846 distingue un "port au Bois à brûler" (au niveau de l'éperon) et un "port aux
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Contributeur :
    SIRS SA/CPIE Touraine Val de Loire
    Référence documentaire :
    Encre sur papier, XVIIIe siècle. (archives municipales de La Charité-sur-Loire, 1 O 26). (cf départementales de la Nièvre, S 10994). (cf. illustration n° IVR24_20125800507NUCA). départementales de la Nièvre, S 10994). (cf. illustration n° IVR24_20125800506NUCA). Encre et aquarelle sur papier, Ech. de 1/5000e, feuille 12, 69 x 200 cm. (archives départementales de la Nièvre, S 3064). (cf. illustration n° IVR24_20125800516NUCA). Encre et aquarelle sur papier, détail, 1868. (centre d'exploitation de Saint-Satur, subdivision de la direction départementale des territoires de la Nièvre). (cf. illustration n° IVR24_20125800292NUCA). Encre et aquarelle sur papier, section E3, Ech. 1/2500e, détail, 1818. (service des impôts de
    Canton :
    La Charité-sur-Loire
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Hydrographies :
    la Loire
    Précision dénomination :
    port de rive
    Typologies :
    port de rive : port aménagé et appareillé directement sur la rive du fleuve. Il n'y a pas de levée et le chemin d'accès est au même niveau que les terres du val et les habitations
    Description :
    Situé sur l'île de La Charité, en amont des ponts, le port de la tête de l'Ours est relié par sa pointe (éperon) à la chevrette de La Charité. Malgré la présence attestée au milieu du XIXe siècle de deux cales abreuvoirs simples sur cette partie de l'île, un seul ouvrage a été repéré sur le terrain
    Localisation :
    La Charité-sur-Loire - Ile du Faubourg - quai Léopold Sédar-Senghor - en ville
    Titre courant :
    Port dit port de la Tête de l'Ours (ou de l'Ourthe)
    Aires d'études :
    Région Centre-Val de Loire
    Illustration :
    Plan du port de la tête de l'Ours, XVIIIe siècle. (archives municipales de La Charité-sur-Loire, 1 Plan géométrique de la Loire à l'état d'étiage dans l'année 1834, détail sur La Charité. (archives Extrait du cadastre napoléonien de 1818. (service des impôts de Nevers). IVR24_20125800296NUCA départementales de la Nièvre, S 3064). IVR24_20125800516NUCA Plan de l'île de La Charité dressé par l'ingénieur de l'arrondissement de Sancerre Ducros, 8 Plan d'ensemble des quais de La Charité dressé le 18 juin 1846 par l'ingénieur en chef Mutrécy -Maréchal. (archives départementales de la Nièvre, S 10994). IVR24_20125800506NUCA Plan d'ensemble des quais de La Charité dressé le 18 juin 1846 par l'ingénieur en chef Mutrécy -Maréchal. Détail sur l'île : port aux marchandises destinées à la navigation. (archives départementales de Plan de l'île de La Charité, 6 avril 1868, détail. Mention de trois cales abreuvoirs simples et du
  • Port dit port de Médine
    Port dit port de Médine Nevers - quai de Médine - en ville
    Historique :
    réalisation, le port de Médine voit son accès direct à la Loire réduit d'environ un tiers de sa longueur (cet rivières de Loire et de Nièvre » est concédé par le duc de Nevers à Pierre Babaud de La Chaussade qui considérable sur la Nièvre, près la Loire". Les plans de 1793-1794, de 1812 et de 1865 mentionnent une corderie la Loire et une grue établie du côté de la Nièvre. Nous ne connaissons pas précisément les dates , figure un projet de grande cale double à tablier haut du côté de la Loire (en amont de la cale simple Port Neuf est établi le long de la levée de Médine en empiétant sur le lit de la Loire. Avec cette la Loire au droit du port de Médine à étendre du linge sur les parties de ce port qui seraient En 1751, un terrain situé sur "les grands pâtureaux de Nevers, paroisse Saint-Arigle, entre les décide d'y établir un port. Nous n'avons pas connaissance de la nature des aménagements du site portuaire durant les premières décennies d'utilisation. On sait seulement que la levée de Médine est construite
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Contributeur :
    SIRS SA/CPIE Touraine Val de Loire
    Référence documentaire :
    Encre et aquarelle sur papier, 100 x 67 cm. (archives municipales de Nevers, Série O plan n° 13 Encre et aquarelle sur papier, 95 x 63 cm. (archives municipales de Nevers, Série O plan n° 22 Encre sur papier, 101 x 62 cm. (archives municipales de Nevers, Série O plan n° 51). (cf Encre et aquarelle sur papier, Ech. de 300 m, non daté (1er quart XIXe siècle). (archives départementales de la Nièvre, 10 J 98). (cf. illustration n° IVR24_20125800435NUCA). Encre et aquarelle sur papier, Ech. de 0,005 m pour 4 m, 1812, détail. Par Tibord (ingénieur ). (archives départementales de la Nièvre, S 633). (cf. illustration n° IVR24_20125800388NUCA). Encre sur papier, Ech de 1 cm pour 1 m, grand plan de format irrégulier, détail, 1790. Par Coinchon (ingénieur). (archives départementales de la Nièvre, S 634). (cf. illustration n° IVR24_20125800391NUCA).
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Hydrographies :
    la) ; Nièvre Loire
    Précision dénomination :
    port de levée
    Typologies :
    port de levée : port situé au pied du perré de la levée
    Auteur :
    [propriétaire] Babaud de La Chaussade, Pierre
    Description :
    Situé rive droite, entre la rivière de la Nièvre et la Loire (près de l'embouchure de la Nièvre ), le port de Médine était équipé d'une cale abreuvoir simple (côté Loire) et d'une grue (côté Nièvre d'environ 40 mètres. Aujourd'hui, seules la cale simple et une partie de la levée qui formait sa limite côté ). De forme triangulaire, il mesurait environ 375 mètres de long pour une largeur en son milieu Loire sont encore visibles.
    Localisation :
    Nevers - quai de Médine - en ville
    Titre courant :
    Port dit port de Médine
    Aires d'études :
    Région Centre-Val de Loire
    Illustration :
    La traversée de la Loire à Nevers avec la localisation des ports reportés sur un fond de plan de Plan général des ponts de Nevers sur la Loire avec les chemins, quais, ports, levées et autres Plan d'alignement de 1856 : plan d'une partie du port Médine et des rivières de Loire et de Nièvre Plan d'alignement de 1856 : plan d'une partie du port Médine et des rivières de Loire et de Nièvre Plan d'alignement de 1856 : plan d'une partie du port de Médine et des rivières de Loire et de 1878 par Dumoulin (médiathèque de Nevers). IVR24_20155800001NUDA Plan général des abords de la levée du port de Nevers au coteau de Saint-Eloi présenté par l'ingénieur ordinaire Tibord le 4 février 1812. Détail sur le port de Médine. (archives départementales de la ouvrages à leurs abords, par l'ingénieur Coinchon, 8 janvier 1812. Détail sur le port de Médine. (archives départementales de la Nièvre, S 634). IVR24_20125800391NUCA
  • Port dit port de la Nièvre (quais de Nevers)
    Port dit port de la Nièvre (quais de Nevers) Nevers - boulevard Pierre de Coubertin - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Contributeur :
    SIRS SA/CPIE Touraine Val de Loire
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    Le port de la Nièvre longeait les rives droites de la Nièvre et de la Loire. Une inscription gravée d'ailleurs la présence vis à vis de la Nièvre du "quay de Loire". Contrairement au port de Médine établi sur siècle le long de la Loire mais aucune preuve n'a pu être apportée à ce sujet. En 1813, les marchands de Loire et de la Nièvre. Il prévoit notamment de réparer le quai bas situé en amont du pont sur une avril 1838 en faveur du sieur Bassinet pour la reconstruction du quai de Loire en amont du pont de des travaux le long de la rive droite entre le pont de Loire et l'île des Pâtis : un plan figurant une pompe à feu située sur l'extrémité de la levée de Médine. Il était dénommé « pont de Gêne » car sa contre les inondations et était équipé de portes de garde que l'on fermait en cas de crue de la Loire la navigation et que la ville doit en conséquence prendre les 2/3 de la dépense à sa charge. On peut la Nièvre sur l'île des Pâtis. Au moment de sa destruction, sa population se compose d'artisans et
    Hydrographies :
    la) ; Nièvre Loire
    Référence documentaire :
    ) ; Caillet, R (imprimeur). (médiathèque de Nevers, I 3 carton 1). (cf. illustration n° IVR24_20125800428NUCA). départementale de l'équipement de la Nièvre, Nevers). (cf. illustration n° IVR24_20125800395NUCA). Photographie ancienne. (service du patrimoine de la ville de Nevers). (cf. illustration n Carte postale ancienne. (archives municipales de Nevers, 5 Fi 2042). (cf. illustration n Carte postale ancienne. (service du patrimoine de la ville de Nevers). (cf. illustration n Encre et aquarelle sur papier, Ech. de 300 m, non daté (1er quart XIXe siècle). (archives départementales de la Nièvre, 10 J 98). (cf. illustration n° IVR24_20125800435NUCA). Photographie ancienne (milieu XXe siècle). (médiathèque de Nevers, I bis 44). (cf. illustration n Photographie par Belile d'un plan conservé dans une collection particulière. Original daté de l'an II ou III. (médiathèque de Nevers, Plan I 9 carton 1). (cf. illustration n° IVR24_20125800419NUCA).
    Précision dénomination :
    port de rive
    Description :
    Situé rive droite, à l'embouchure de la Nièvre dans la Loire, le Port de la Nièvre mesurait environ 270 mètres de long (depuis l'île des Pâtis jusqu'au pont de Loire). Le port était établi à la fois sur les rives de la Nièvre et de la Loire. Avec la construction du pont Mal Placé (1865), le port est recouvert par la déviation de la RN 7 entre 1958 et 1962.
    Typologies :
    port de rive : port aménagé et appareillé directement sur la rive du fleuve. Il n'y a pas de levée et le chemin d'accès est au même niveau que les terres du val et les habitations
    Localisation :
    Nevers - boulevard Pierre de Coubertin - en ville
    Titre courant :
    Port dit port de la Nièvre (quais de Nevers)
    Aires d'études :
    Région Centre-Val de Loire
    Illustration :
    La traversée de la Loire à Nevers avec la localisation des ports reportés sur un fond de plan de Plan général des Ponts de Nevers sur la Loire avec les chemins, quais, ports, levées et autres Plan des quais de Loire, 8 août 1827. Section située en amont du pont de Loire (port de Nièvre Plan des quais de Loire, 8 août 1827. Détail sur la section située en amont du pont (port de Nièvre Plan général de la Loire aux abords de Nevers par l'ingénieur ordinaire Verdevoye, 23 janvier 1854 1878 par Dumoulin (médiathèque de Nevers). IVR24_20155800001NUDA Plan visuel de Nevers, an II ou an III (1793-1794), détail. (médiathèque de Nevers, Plan I 9 carton ouvrages à leurs abords, 8 janvier 1812, ingénieur Coinchon. (archives départementales de la Nièvre, S 634 Plan général des abords de la levée du port de Nevers au coteau de Saint-Eloi présenté par l'ingénieur ordinaire Tibord le 4 février 1812. Détail sur l'embouchure de la Nièvre.. (archives
  • Port dit port de Billereux (quais de Nevers)
    Port dit port de Billereux (quais de Nevers) Nevers - quai des Eduens quai des Mariniers - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Contributeur :
    SIRS SA/CPIE Touraine Val de Loire
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    années 1840. Les plans dressés en 1789 et 1812 montrent qu'à ces dates les berges de Loire ne sont pas probablement maçonner la rive depuis la levée de Billereux jusqu'au pont sur la Loire. Nous manquons le port ait été construit entre 1835 et la fin des années 1830. Une grue établie près de la Loire descendre » le cours de la Loire jusqu'à leur destination. Le port de Billereux tient son nom du « coteau de Bilereux » (plan de 1789) et de la levée de Billereux (plan de 1812) situés à proximité. Il était situé vis-à-vis d'une manufacture de Porcelaine aménagées à l'emplacement du port de Billereux. Celui de 1812 figure un projet de régulariser et d'information pour les années suivantes. Le plan de 1835 figure encore une rive irrégulière qui ne semble pas construite, ceux de 1839 et 1841 représentent quant à eux une berge rectiligne. Il semble par conséquent que , vis-à-vis de la manufacture de Porcelaine est mentionnée en 1823 et sur le plan de 1834. Cet engin de
    Hydrographies :
    la Loire
    Référence documentaire :
    Encre sur papier, 30 x 21 cm. (archives municipales de Nevers, 3 O 227/2). (cf. illustration n Encre sur papier, Ech. 1 cm pour 2 décamètres, format irrégulier (environ 160 cm de haut), détail . Par Coinchon (ingénieur). (archives départementales de la Nièvre, S 634). (cf. illustration n Encre et aquarelle sur papier, 61 x 47 cm. (archives départementales de la Nièvre, S 7034). (cf Encre et aquarelle sur papier, Ech. de 1/5000e, feuille 7, 69 x 200 cm. (archives départementales de la Nièvre, S 3066). (cf. illustration n° IVR24_20125800519NUCA). Encre sur papier, 55,5 x 43 cm. Par Couppery (conducteur). (archives départementales de la Nièvre ) ; Caillet, R (imprimeur). (médiathèque de Nevers, I 3 carton 1). (cf. illustration n° IVR24_20125800426NUCA). Document imprimé, Ech. 50 m, 1835, détail. (médiathèque de Nevers, I 20 carton 1). (cf Document imprimé, 59 x 43 cm, 1839, détail. (médiathèque de Nevers, Plan 10 carton 1). (cf
    Précision dénomination :
    port de rive
    Description :
    Situé rive droite, de part et d'autre du pont de chemin de fer (entre la rue de Billereux et la rue de la Verrerie), le port de Billereux s'étendait sur environ 400 mètres de long. En face de l'abattoir (actuellement détruit), il mesurait environ 33 mètres de large. Il était équipé de deux cales
    Typologies :
    port de rive : port aménagé et appareillé directement sur la rive du fleuve. Il n'y a pas de levée et le chemin d'accès est au même niveau que les terres du val et les habitations
    Titre courant :
    Port dit port de Billereux (quais de Nevers)
    Aires d'études :
    Région Centre-Val de Loire
    Illustration :
    La traversée de la Loire à Nevers avec la localisation des ports reportés sur un fond de plan de Plan général des Ponts de Nevers sur la Loire avec les chemins, quais, ports, levées et autres Plan géométrique de la Loire à l'état d'étiage dans l'année 1834, détail. Mention d'une grue Vue et plan de Nevers, 1835, détail sur la Loire en aval du pont. (médiathèque de Nevers, I 20 Plan général de la Loire aux abords de Nevers par l'ingénieur ordinaire Verdevoye, 23 janvier 1854 1878 par Dumoulin (médiathèque de Nevers). IVR24_20155800001NUDA ouvrages à leurs abords, 8 janvier 1812, ingénieur Coinchon. (archives départementales de la Nièvre, S 634 . (archives départementales de la Nièvre, S 3066). IVR24_20125800519NUCA Plan de la ville de Nevers, 1839. Détail. (médiathèque de Nevers, Plan 10 carton 1 l'abattoir en cours de construction et un aqueduc pour l'écoulement des eaux dudit abattoir, 11 décembre 1841
  • Cale dite cale abreuvoir simple de Médine (Port de Médine)
    Cale dite cale abreuvoir simple de Médine (Port de Médine) Nevers - quai de Médine - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Contributeur :
    SIRS SA/CPIE Touraine Val de Loire
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    modification importante de la cale (le perré bas notamment) voire sa reconstruction totale. L'ouvrage est mentionné pour la première fois sur un plan daté de 1812. Entre 1845 et 1848, la construction du port à la Houille, situé immédiatement en amont de l'ouvrage, a certainement nécessité une
    Hydrographies :
    la Loire
    Observation :
    de l'ouvrage dans la base Diren : n° 58194-9.
    Référence documentaire :
    Encre sur papier, 39,5 x 71 cm. Par Mutrécy-Maréchal (ingénieur). (archives municipales de Nevers Encre et aquarelle sur papier, 95 x 63 cm. (archives municipales de Nevers, Série O plan n° 22 Carte postale ancienne. (archives municipales de Nevers, 5 Fi 1979). (cf. illustration n municipales de Nevers, 3 O 227/2). (cf. illustration n° IVR24_20125800551NUCA). Encre sur papier, Ech. 1 cm pour 2 décamètres, format irrégulier (environ 160 cm de haut), détail . Par Coinchon (ingénieur). (archives départementales de la Nièvre, S 634). (cf. illustration n départementales de la Nièvre, S 11043). (cf. illustration n° IVR24_20125800509NUCA). départementales de la Nièvre, S 4823). (cf. illustration n° IVR24_20125800510NUCA). municipales de Nevers, 1 N 206.1). (cf. illustration n° IVR24_20125800396NUCA). Encre sur papier, Ech de 1 cm pour 1 m, grand plan de format irrégulier, détail, 1790. Par Coinchon
    Description :
    Située rive droite, à 250 mètres en amont du pont de pierre, la cale abreuvoir simple est orientée vers l'aval. Elle mesure environ 5 mètres de large sur 44 mètres de long et est plus évasée à son pied . Elle est recouverte en partie par des alluvions et de l'herbe.
    Localisation :
    Nevers - quai de Médine - en ville
    Titre courant :
    Cale dite cale abreuvoir simple de Médine (Port de Médine)
    Aires d'études :
    Région Centre-Val de Loire
    Illustration :
    Plan général des Ponts de Nevers sur la Loire avec les chemins, quais, ports, levées et autres Plan général des ponts de Nevers sur la Loire avec les chemins, quais, ports, levées et autres Plan général de la Loire aux abords de Nevers par l'ingénieur ordinaire Verdevoye, 23 janvier 1854 Plan d'alignement de 1856 : plan d'une partie du port Médine et des rivières de Loire et de Nièvre ouvrages à leurs abords, 8 janvier 1812, ingénieur Coinchon. (archives départementales de la Nièvre, S 634 ouvrages à leurs abords, par l'ingénieur Coinchon, 8 janvier 1812. Détail sur le port de Médine et sur une cale. (archives départementales de la Nièvre, S 634). IVR24_20125800391NUCA Plan général des abords de la levée du port de Nevers au coteau de Saint-Eloi présenté par l'ingénieur ordinaire Tibord le 4 février 1812. Détail sur le port de Médine. (archives départementales de la Plan indiquant l'emplacement d'un projet de port spécialement affecté au dépôt de houille du
  • Quai dit quais de Nevers
    Quai dit quais de Nevers Nevers - quai des Mariniers - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Contributeur :
    SIRS SA/CPIE Touraine Val de Loire
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    attribuée au sieur Jean-Baptiste Moret. Il s'agit d'abaisser le mur de ville longeant la Loire et de du quai. Cette même année, un détail estimatif des ouvrages à faire au quai de Loire relativement à de Loire et de Nièvre sont dans une ruine totale sur un espace de plus de 300 toises (580 mètres subsiste finalement (absence de mur de quai vertical séparant la ville de la Loire). En 1812, l'ingénieur Coinchon prévoit d'établir une arche de halage « sèche » sur le nouveau pont de Loire côté rive droite afin dresse un devis des grosses réparations à faire aux quais de Nevers sur les rives droites de la Loire et (situé de part et d'autre du pont de Loire) et de border ce pavage par un glacis en pente jusqu'à la signée par de nombreux habitants de Nevers réclamant la reconstruction d'un quai de Loire aux abords du suivantes, cet état de choses s'aggrave. On a seulement jeté de la pierre cassée et du caillou de Loire dans faveur du sieur Bassinet pour la reconstruction du quai de Loire en amont du pont de Nevers. La ville
    Hydrographies :
    la Loire
    Référence documentaire :
    Carte postale ancienne. (musée de la Loire, Cosne-Cours-sur-Loire). (cf. illustration n Carte postale ancienne. (musée de la Loire, Cosne-Cours-sur-Loire). (cf. illustration n Photographie ancienne. (archives départementales de la Nièvre, 2 Fi Nevers 1158). (cf. illustration Photographie aérienne, non datée. (archives départementales de la Nièvre, 2 Fi Nevers 1572). (cf Gravure couleur, 1878, détail. Par Michel (voyer municipal) ; Sonnet, L (graveur). (médiathèque de Photographie d'une gouache de la collection Charpentier. Original daté vers 1843. Par Cutbert, R (peintre). (médiathèque de Nevers, 32 carton 1 bis). (cf. illustration n° IVR24_20125800420NUCA). Document imprimé, 59 x 43 cm, 1839, détail. (médiathèque de Nevers, Plan 10 carton 1). (cf Photographie aérienne de 1925. (médiathèque de Nevers, I 43 carton 1. Fonds Belile). (cf Document imprimé, Ech. 50 m, 1835, détail. (médiathèque de Nevers, I 20 carton 1). (cf
    Description :
    : - le port de la Nièvre (de l'île des Pâtis au pont de Loire) - une cale abreuvoir double située immédiatement en aval du pont de Loire - une cale en tablier à quai incliné s'étendant depuis l'embouchure de pierre sur la Loire, le mur de quai n'est actuellement pas continu mais décalé du côté du fleuve en amont situé en amont du pont a en effet été avancé vers la Loire d'une quinzaine de mètres. Situés rive droite, depuis la Nièvre jusqu'en aval du pont de chemin de fer, les quais de Nevers s'étendent sur environ un kilomètre. Ils se composaient, de l'amont vers l'aval, des éléments suivants la Nièvre jusqu'à la cale simple située immédiatement en aval du pont de chemin de fer - le port de Billereux établi de part et d'autre du pont de chemin de fer On remarque que, de chaque côté du pont de du pont. Cet état résulte des travaux de la déviation de la RN 7 entre 1958 et 1963 : le mur de quai
    Titre courant :
    Quai dit quais de Nevers
    Aires d'études :
    Région Centre-Val de Loire
    Illustration :
    La traversée de la Loire à Nevers avec la localisation des ports reportés sur un fond de plan de Carte du cours des rivières de Loire et d'Allier depuis Orléans en remontant jusqu'à Decize et Plan général des ponts de Nevers sur la Loire avec les chemins, quais, ports, levées et autres pont de Loire côté rive droite. IVR24_20125800390NUCA Plan du pont de pierre sur la Loire à Nevers avec mention des quais bas et haut et du pont Vue et plan de Nevers, 1835, détail sur la Loire en aval du pont. (médiathèque de Nevers, I 20 Quai de Loire à Nevers à la fin des années 1830. Vue prise vers l'aval depuis l'entrée du pont Quai de Loire à Nevers dessiné par Barat et lithogravé par E. Bussière, fin des années 1830 Plan général de la Loire aux abords de Nevers, 23 janvier 1854, ingénieur ordinaire Verdevoye Plan d'alignement de 1856 : plan du bas quai de Loire. Détail. (archives municipales de Nevers
  • Port dit port de la Binette
    Port dit port de la Binette Bou - la Binette - isolé
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Contributeur :
    SIRS SA/CPIE Touraine Val de Loire
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    Appelé au XVIIIe siècle "port de la Pointe au Loup", le port prend le nom de la Binette au début du XIXe siècle (cadastre de 1834). L'endroit sert à l'enlèvement des matériaux et marchandises et à été nommé en 1818. La commune a été autorisée en 1819 à affermer la perception des droits de dépôt sur le port. En 1852, le port présente une étendue de 2,7 ares (90 x 3 mètres) et appartient à la commune , bois de chauffage et de charpente, vins, fruits, houille, plâtre.
    Hydrographies :
    la Loire
    Précision dénomination :
    port de levée
    Description :
    Située rive droite et le long de la levée, au lieudit la Binette, le port de la Binette comprend
    Typologies :
    port de levée : port situé au pied du perré de la levée
    Titre courant :
    Port dit port de la Binette
    Aires d'études :
    Région Centre-Val de Loire
    Illustration :
    Extrait du cadastre napoléonien de 1834. (archives départementales du Loiret, 3 P 043 Plan du port du bac de la Binette, 31 mars 1852. Mention d'un chemin servant à l'enlèvement des
  • Port dit port de la Creusille
    Port dit port de la Creusille Blois - quai Henri Chavigny - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Contributeur :
    SIRS SA/CPIE Touraine Val de Loire
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    l'ingénieur en chef Coumes (1848), les cartes de la Loire du milieu du XIXe siècle ne mentionnent pas de cale descendant vers la Loire. Le port est constitué d'un "port de déchargement" engazonné de forme irrégulière y déposer du sable dragué dans la Loire. En aval du port de la Creusille, à l'extrémité de la levée Jusqu'au milieu du XIXe siècle, le port de la Creusille semble n'avoir été constitué que d'un vaste espace de travail, non construit et dépourvu de cale d'abordage. L'accès au port s'effectuait au moyen de rampes descendant de la levée. Le tableau réalisé par Gauché d'après Mandar en 1784 représente diverses activités fluviales sur le port, notamment le déchirage ou la réparation de bateaux. En 1841, les commerçants de la rive gauche souhaitent que le port soit aménagé mais rien ne se fait. L'année suivante , Alexandre Parfut, cordier au 8 rue de la Chaîne à Blois, demande l'autorisation d'établir un atelier de corderie sur le port mais la Préfecture refuse de la lui accorder car "l'endroit sert de lieu de dépôt pour
    Hydrographies :
    la Loire
    Référence documentaire :
    Saussaye (Louis de la), ' Blois et ses environs, guide artistique et historique ', 1867, Blois départementales du Loiret, Carte Loire 41 : 12 Fi 7-26). (cf. illustration n° IVR24_20074100033NUCA). Encre et aquarelle sur papier, Ech. 1/2000e, feuille de 101 x 71, détail, vers 1850. (archives Plume et encre noire, lavis brun et bleu, aquarelle, gouache et rehauts de blanc, 56,5 x 75 cm Plan établi d'après photographies aériennes, 1937. Par Ménard, R (ingénieur). (ville de Blois départementales du Loiret, Carte Loire 41 : 12 Fi 7-26). (cf. illustration n° IVR24_20074100030NUCA). Plume et encre noire, lavis brun et bleu, aquarelle, gouache et rehauts de blanc, 56,5 x 75 cm
    Description :
    Le port de la Creusille est établi sur la rive gauche, entre le déversoir de la Bouillie et un quai incliné et de trois cales abreuvoirs simples. Le port est desservi depuis le quai Henri Chavigny et la levée de Saint-Dyé par trois rampes.
    Titre courant :
    Port dit port de la Creusille
    Aires d'études :
    Région Centre-Val de Loire
    Illustration :
    La traversée de la Loire à Blois avec localisation des ports sur un fond de plan de 1845 et 1870 Carte de la Loire dans la traversée du Loir-et-Cher, non datée (vers 1850) : détail sur le port de Carte de la Loire non datée (vers 1860) : détail sur le port de la Creusille. (archives Carte de la Loire non datée (vers 1860) : détail sur le port de la Creusille. (archives La Loire à Blois, vue prise de la rive gauche vers le pont. Photographie prise par Mieusement en Vue de la ville et des bords de Loire avec le port de la Creusille en premier plan, vers 1867 Plan de la Loire à Blois, 5 août 1908, ingénieur ordinaire Humpert. Détail sur la partie située en électrique des sables et cailloux de la Loire) établi sur le port de la Creusille, 1920. (archives de la Loire en amont du pont Jacques Gabriel. (ville de Blois, service du cadastre Vue d'ensemble de la Loire à Blois, en amont du pont Jacques Gabriel. Au premier plan, le port de
  • Cale dite cale abreuvoir simple (port de Cosne)
    Cale dite cale abreuvoir simple (port de Cosne) Cosne-Cours-sur-Loire - quai Maréchal Joffre - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Contributeur :
    SIRS SA/CPIE Touraine Val de Loire
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    Placée sur l'ancien Port aux Ancres de Cosne, la cale ne figure pas sur le plan d'alignement de 1836 mais est mentionnée sur celui de 1845 et sur les plans de 1846 et 1852 (carte de Coumes). Le document de 1846 précise en outre que la cale fait partie du "nouveau chemin de halage de Cosne au Port à
    Hydrographies :
    la Loire
    Observation :
    de l'ouvrage dans la base Diren : n° 58086-2.
    Référence documentaire :
    Encre et aquarelle sur papier, détail, 1836. (archives municipales de Cosne-Cours-sur-Loire, 1 O 2 de Cosne-Cours-sur-Loire, 3 O 5). (cf. illustration n° IVR24_20125800188NUCA). départementales de la Nièvre, 3 O 171 Cosne). (cf. illustration n° IVR24_20125800521NUCA). d'exploitation de Saint-Satur, subdivision de la direction départementale des territoires de la Nièvre). (cf
    Canton :
    Cosne-Cours-sur-Loire
    Description :
    Située rive droite, à environ 300 mètres en amont du pont et immédiatement en amont de la plateforme de la grue, la cale abreuvoir simple est orientée vers l'aval. Elle mesure 30 mètres de long
    Localisation :
    Cosne-Cours-sur-Loire - quai Maréchal Joffre - en ville
    Titre courant :
    Cale dite cale abreuvoir simple (port de Cosne)
    Aires d'études :
    Région Centre-Val de Loire
    Illustration :
    municipales de Cosne-Cours-sur-Loire, 1 O 2). IVR24_20125800340NUCA en chef Barberousse. (archives municipales de Cosne-Cours-sur-Loire, 3 O 5). IVR24_20125800188NUCA Plan d'alignement de 1836. Détail sur les forges royales et le port aux Ancres. (archives Plan d'alignement du quai de Cosne dressé par l'ingénieur en chef Mutrécy-Maréchal le 10 mai 1845 . Détail. (archives départementales de la Nièvre, 3 O 171 Cosne). IVR24_20125800521NUCA Plan du nouveau chemin de halage de Cosne au port à la Dame, 21 août 1846, dressé par le conducteur Plantation d'arbres sur le quai de Cosne, plan dressé le 28 novembre 1896 par le conducteur Lejault . (centre d'exploitation de Saint-Satur, subdivision de la direction départementale des territoires de la
  • Cale dite cale abreuvoir simple (port de Cosne)
    Cale dite cale abreuvoir simple (port de Cosne) Cosne-Cours-sur-Loire - quai Maréchal Joffre - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Contributeur :
    SIRS SA/CPIE Touraine Val de Loire
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    l'objet d'une pétition signée par des marchands de sable et des mariniers de Cosne demandant en 1894 sa tout début du XIXe siècle. L'endroit est appelé "place du port de la Pescherie" sur le plan 1787 mais . Une cale est mentionnée pour la première fois sur un plan daté de 1807 (l'abordage du bac est large et peu pentue) mais aucune donnée historique ne permet de proposer une date de réfection. Le plan de 1894 figure une grue près de la cale. Cette grue appartient alors au sieur Chavannes et fait suppression. Le sous-préfet refuse de céder car les raisons évoquées relèvent manifestement de la jalousie l'ouvrage n'est plus utile au service de la navigation et que la commune doit procéder elle-même aux
    Hydrographies :
    la Loire
    Observation :
    de l'ouvrage dans la base Diren : n° 58086-1.
    Référence documentaire :
    Encre et aquarelle sur papier, détail, 1836. (archives municipales de Cosne-Cours-sur-Loire, 1 O 2 (géomètre). (archives municipales de Cosne-Cours-sur-Loire, 1 O 1). (cf. illustration n . (archives municipales de Cosne-Cours-sur-Loire, DD 8). (cf. illustration n° IVR24_20125800187NUCA). Encre et aquarelle sur papier, 75 x 58 cm. Par Boucaumont (ingénieur). (archives départementales de Encre sur calque, 31 x 21 cm. Par Sigault (ingénieur). (archives départementales de la Nièvre, S départementales de la Nièvre, 3 O 171 Cosne). (cf. illustration n° IVR24_20125800524NUCA). ). (archives départementales de la Nièvre, 10 J 98). (cf. illustration n° IVR24_20125800348NUCA). départementale de l'équipement de la Nièvre, Nevers). (cf. illustration n° IVR24_20125800346NUCA). Encre et aquarelle sur papier, Ech. 1000 m = 19,5 cm, détail, 1822. Par D'Haranguier de Quincerot Encre sur papier, Ech. 1/2000e, détail. (centre d'exploitation de Saint-Satur, subdivision de la
    Canton :
    Cosne-Cours-sur-Loire
    Description :
    pont suspendu, la cale est orientée vers l'aval. Elle mesure 6 mètres de large sur 40 mètres de long et
    Localisation :
    Cosne-Cours-sur-Loire - quai Maréchal Joffre - en ville
    Titre courant :
    Cale dite cale abreuvoir simple (port de Cosne)
    Aires d'études :
    Région Centre-Val de Loire
    Illustration :
    , port de la Madeleine et place du port de la Pêcherie). (archives municipales de Cosne-Cours-sur-Loire municipales de Cosne-Cours-sur-Loire, 1 O 1). IVR24_20125800350NUCA Carte de la Loire dressée par l'ingénieur Coumes en 1852 et complétée en 1911. Détail sur Cosne Plan de l'état actuel de la grande route traversant la ville de Cosne levé en 1787. Détail (quai Plan géométral des forges impériales de Cosne levé en mars 1807 par l'arpenteur Aré Guill Perrin . Détail sur la cale abreuvoir simple située place Dauphine. (archives départementales de la Nièvre, 10 J Plan d'alignement levé en exécution de la loi du 16 septembre 1807 par Perrin géomètre à Nevers , non daté (probablement vers 1810). Détail sur la cale abreuvoir simple de la place Dauphine. (archives Plan général de l'île et du barrage de Cosne dressé par l'ingénieur ordinaire d'Haranguier de Croquis d'une ancienne gare placée en aval du quai de Cosne par l'ingénieur ordinaire Boucaumont
  • Cale dite cale abreuvoir simple de la Bonne Dame
    Cale dite cale abreuvoir simple de la Bonne Dame Nevers - rue du Plateau-de-la-Bonne-Dame - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Contributeur :
    SIRS SA/CPIE Touraine Val de Loire
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    Loire (1770-1776). Il est notamment mentionné sur un plan de situation des ouvrages du pont daté du 1er en amont du pont. Les deux cales abreuvoirs assuraient un embarquement depuis les plateaux de la Bonne Dame (aval du pont) et de la Blanchisserie (amont du pont). Deux rampes assuraient l'accès à ces deux plateaux depuis l'ancienne route de Paris à Antibes (RN 7, actuelle D 907). Les deux plateaux , établis avec les remblais de l'île aux Boeufs supprimée pour la construction du pont, furent plantés d'arbres et de charmilles pour en faire une promenade publique. Les travaux du pont du début du XIXe siècle n'affectèrent pas la rive gauche puisqu'ils ne concernaient que les sept arches situées du côté de la ville.
    Hydrographies :
    la Loire
    Observation :
    de l'ouvrage dans la base Diren : n° 58194-5.
    Référence documentaire :
    Encre et aquarelle sur papier, Ech. de 80 toises, 62 x 71 cm. (archives départementales de la ) ; Caillet, R (imprimeur). (médiathèque de Nevers, I 3 carton 1). (cf. illustration n° IVR24_20125800425NUCA). départementale de l'équipement de la Nièvre, Nevers). (cf. illustration n° IVR24_20125800393NUCA). Encre et aquarelle sur papier, Ech. de 300 toises 1791, détail. Par Martin (ingénieur). (archives Encre sur papier, Ech de 1 cm pour 1 m, grand plan de format irrégulier, détail, 1790. Par Coinchon (ingénieur). (archives départementales de la Nièvre, S 634). (cf. illustration n° IVR24_20125800389NUCA).
    Description :
    3 mètres de large et est très longue. Les perrés haut et bas ne sont pas visibles car enfouis sous
    Localisation :
    Nevers - rue du Plateau-de-la-Bonne-Dame - en ville
    Titre courant :
    Cale dite cale abreuvoir simple de la Bonne Dame
    Aires d'études :
    Région Centre-Val de Loire
    Illustration :
    Plan général des ponts de Nevers sur la Loire avec les chemins, quais, ports, levées et autres ouvrages à leurs abords, par l'ingénieur Coinchon, 8 janvier 1812. Détail sur les abords du pont de Loire Plan général de la Loire aux abords de Nevers par l'ingénieur ordinaire Verdevoye, 23 janvier 1854 . Détail sur les abords du pont sur la Loire côté rive gauche. (direction départementale de l'équipement de Plan de situation des ouvrages du pont de Nevers au 1er janvier 1774. (archives départementales de Plan d'une levée projetée au-dessous du pont de Nevers vis à vis le coteau de Billereux, 1er Plan des environs du pont de Nevers et d'une levée projetée pour empêcher la rivière d'attaquer les ouvrages et se porter dans le val Saint-Antoine par la brèche, ingénieur Martin, 25 février 1791. Détail Plan général de la ville de Nevers par F. Marmet, avril 1856. Détail sur les abords du pont côté rive gauche. (médiathèque de Nevers, I 3 carton 1). IVR24_20125800425NUCA
  • Cale dite cale abreuvoir simple de la Blanchisserie
    Cale dite cale abreuvoir simple de la Blanchisserie Nevers - rue de la Blanchisserie - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Contributeur :
    SIRS SA/CPIE Touraine Val de Loire
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    nouveau pont sur la Loire (1770-1776). Il est notamment mentionné sur un plan de situation des ouvrages du importants lors de la crue du 13 novembre 1790 qui emporte également une partie du pont sur la Loire. Le plan protéger le Val de Saint-Antoine. Celle-ci n'est pas réalisée à cette période mais élevée entre 1855 et 1861, au moment de la réalisation de l'embranchement du canal latéral à la la Loire (levée de la plateaux de la Bonne Dame (aval du pont) et de la Blanchisserie (amont du pont). Deux rampes assuraient l'accès à ces deux plateaux depuis l'ancienne route de Paris à Antibes (RN 7, actuelle D 907). Les deux plateaux, établis avec les remblais de l'île aux Boeufs supprimée pour la construction du pont, furent plantés d'arbres et de charmilles pour en faire une promenade publique. Cet état est représenté sur la vue aérienne de Villemin de 1849. En amont du pont, les ouvrages de la rive gauche subissent des dégâts reconstruit et figure sur le plan de 1812. Le plan de 1791 présente également un projet de levée destinée à
    Hydrographies :
    la Loire
    Référence documentaire :
    Encre et aquarelle sur papier, Ech. de 80 toises, 62 x 71 cm. (archives départementales de la ). (médiathèque de Nevers). (cf. illustration n° IVR24_20125800433NUCA). Encre et aquarelle sur papier, Ech. 0,0005 m pm, 1857, détail. (archives départementales de la départementales de la Nièvre, S 8884). (cf. illustration n° IVR24_20125800448NUCA). Gravure couleur, 1878, détail. Par Michel (voyer municipal) ; Sonnet, L (graveur). (médiathèque de ) ; Caillet, R (imprimeur). (médiathèque de Nevers, I 3 carton 1). (cf. illustration n° IVR24_20125800425NUCA). départementale de l'équipement de la Nièvre, Nevers). (cf. illustration n° IVR24_20125800393NUCA). Encre et aquarelle sur papier, Ech. de 300 toises 1791, détail. Par Martin (ingénieur). (archives Encre sur papier, Ech de 1 cm pour 1 m, grand plan de format irrégulier, détail, 1790. Par Coinchon (ingénieur). (archives départementales de la Nièvre, S 634). (cf. illustration n° IVR24_20125800389NUCA).
    Description :
    est orientée vers l'aval. Elle mesure 6 mètres de large sur 50 mètres de long.
    Localisation :
    Nevers - rue de la Blanchisserie - en ville
    Titre courant :
    Cale dite cale abreuvoir simple de la Blanchisserie
    Aires d'études :
    Région Centre-Val de Loire
    Illustration :
    La traversée de la Loire à Nevers avec la localisation des ports reportés sur un fond de plan de Plan général des ponts de Nevers sur la Loire avec les chemins, quais, ports, levées et autres Voyage aérien sur la Loire et ses bords, dessin de Guesdon, 1848-1849. Détail. La cale représentée Plan général de la Loire aux abords de Nevers par l'ingénieur ordinaire Verdevoye, 23 janvier 1854 . Détail sur les abords du pont sur la Loire côté rive gauche. (direction départementale de l'équipement de Projet d'établir un canal de jonction pour mettre le canal latéral en communication avec la Loire 1878 par Dumoulin (médiathèque de Nevers). IVR24_20155800001NUDA Plan de situation des ouvrages du pont de Nevers au 1er janvier 1774. (archives départementales de Plan des environs du pont de Nevers et d'une levée projetée pour empêcher la rivière d'attaquer les ouvrages et se porter dans le val Saint-Antoine par la brèche, ingénieur Martin, 25 février 1791. Détail
  • Cale dite cale abreuvoir simple (Port de Billereux)
    Cale dite cale abreuvoir simple (Port de Billereux) Nevers - quai des Eduens quai des Mariniers - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Contributeur :
    SIRS SA/CPIE Touraine Val de Loire
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    L'ouvrage est mentionné pour la première fois sur le plan de 1854 et ne figure pas sur les plans dressés en 1812 et 1841. Il a pu être établi à deux occasions : au moment de la construction de l'abattoir (1842) ou du pont de chemin de fer (1849-1850).
    Hydrographies :
    la Loire
    Observation :
    de l'ouvrage dans la base Diren : n° 58194-14.
    Référence documentaire :
    Encre sur papier, Ech. 1 cm pour 2 décamètres, format irrégulier (environ 160 cm de haut), détail . Par Coinchon (ingénieur). (archives départementales de la Nièvre, S 634). (cf. illustration n Encre sur papier, 55,5 x 43 cm. Par Couppery (conducteur). (archives départementales de la Nièvre départementale de l'équipement de la Nièvre, Nevers). (cf. illustration n° IVR24_20125800394NUCA).
    Description :
    Située rive droite, immédiatement en aval du pont de chemin de fer, la cale abreuvoir simple est orientée vers l'aval. Elle mesure environ 3 mètres de large sur 40 mètres de long. Le pavage est bien béton raccordée perpendiculairent à la cale abreuvoir simple (côté Loire).
    Titre courant :
    Cale dite cale abreuvoir simple (Port de Billereux)
    Aires d'études :
    Région Centre-Val de Loire
    Illustration :
    Plan général des Ponts de Nevers sur la Loire avec les chemins, quais, ports, levées et autres Plan général de la Loire aux abords de Nevers par l'ingénieur ordinaire Verdevoye, 23 janvier 1854 ouvrages à leurs abords, 8 janvier 1812, ingénieur Coinchon. (archives départementales de la Nièvre, S 634 l'abattoir en cours de construction et un aqueduc pour l'écoulement des eaux dudit abattoir, 11 décembre 1841 . Détail sur le port de Billereux et deux cales abreuvoirs simples. (direction départementale de l'équipement de la Nièvre, Nevers). IVR24_20125800394NUCA Bordure de quartier d'arête. Vue prise vers l'amont. IVR24_20125800385NUCA
  • Cale dite cale abreuvoir simple de la Vicomté
    Cale dite cale abreuvoir simple de la Vicomté Chouzy-sur-Cisse - la Vicomté - isolé
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Contributeur :
    SIRS SA/CPIE Touraine Val de Loire
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    carte de Coumes de 1848). Cet ouvrage de 2 mètres de large et 20 mètres de long est amélioré en 1882 -1883 suite à la demande de plusieurs propriétaires et fermiers domiciliés au hameau de la Vicomté et à à 3 mètres, allongée de 17 mètres et l'inclinaison est réduite à 0,12 m pm (l'ancienne pente est de 0,13 et 0,17 m pm). L'ingénieur propose que les habitants payent un tiers de la dépense. D'après les archives, les travaux sont réalisés (la largeur actuelle de 2 mètres ne contribue pas à cette affirmation mais peut-être que la largeur a été réduite par l'amoncellement de terres végétales). Au milieu du XIXe siècle, la rampe servait à l'embarquement de vins et de cendres et au débarquement d'échalas et de
    Hydrographies :
    la Loire
    Observation :
    Numéro de l'ouvrage dans la base DIREN : 41055-5.
    Description :
    Située sur la rive droite au lieudit la Vicomté, en limite des communes de Blois et de Chouzy-sur -Cisse, la cale abreuvoir simple est orientée vers l'aval et mesure deux mètres de large.
    Titre courant :
    Cale dite cale abreuvoir simple de la Vicomté
    Aires d'études :
    Région Centre-Val de Loire
    Illustration :
    Extrait de la carte de la Loire de Coumes de 1848 complétée par l'ingénieur en chef Collin, 22 mai Amélioration de la rampe de la Vicomté à Chouzy, plan de l'ingénieur ordinaire Humbert, 7 octobre
  • Cale dite cale abreuvoir en long à tablier haut (port de Cosne)
    Cale dite cale abreuvoir en long à tablier haut (port de Cosne) Cosne-Cours-sur-Loire - quai Maréchal Joffre - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Contributeur :
    SIRS SA/CPIE Touraine Val de Loire
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    construction d'un quai le long de la Loire avec la réutilisation des matériaux de l'ancienne tour de carrières de Malvaux près de Pouilly-sur-Loire, de celles de la paroisse de Bulcy et de la carrière dite le Chassefer située près de La Charité-sur-Loire. Ces pierres ont été d'abord conduites par terre jusqu'au port de Charenton (commune de Pouilly-sur-Loire) et à celui de La Charité-sur-Loire et, de là, acheminées La cale abreuvoir en long à tablier haut est étroitement liée aux Forges de La Chaussade fondées en 1735 par Pierre Babaud de La Chaussade (1706-1792) et rachetées par l'Etat en mars 1781. Les quais de Cosne sont construits au moment de ce rachat. C'est ce que laisse supposer le compte-rendu d'une délibération de l'assemblée des notables de la ville datée du 23 décembre 1781. Ce texte évoque en effet la fortification de la Tour Froide. Les notables de la ville sont très satisfaits de cette construction et estiment effet toujours en cours sous la conduite de l'entrepreneur Moreau. Le plan de 1785 mentionne quant à lui
    Hydrographies :
    la Loire
    Observation :
    de l'ouvrage dans la base Diren : n° 58086-3.
    Référence documentaire :
    ). (archives municipales de Cosne-Cours-sur-Loire, 1 O 2). (cf. illustration n° IVR24_20125800341NUCA). (géomètre). (archives municipales de Cosne-Cours-sur-Loire, 1 O 1). (cf. illustration n . (archives municipales de Cosne-Cours-sur-Loire, DD 8). (cf. illustration n° IVR24_20125800187NUCA). ). (archives départementales de la Nièvre, 10 J 98). (cf. illustration n° IVR24_20125800481NUCA). ). (archives départementales de la Nièvre, 10 J 98). (cf. illustration n° IVR24_20125800348NUCA). ). (archives départementales de la Nièvre, 10 J 98). (cf. illustration n° IVR24_20125800349NUCA). Encre et aquarelle sur papier, Ech. de 50 toises, 1785, détail. (archives nationales, F 14 167 a Encre et aquarelle sur papier, section A (annexe), 1834, détail. (archives municipales de Cosne -Cours-sur-Loire). (cf. illustration n° IVR24_20125800343NUCA). Encre et aquarelle sur papier, Ech. 1000 m = 19,5 cm, détail, 1822. Par D'Haranguier de Quincerot
    Canton :
    Cosne-Cours-sur-Loire
    Description :
    Loire de la rivière du Nohain (il y en a six sur certains plans anciens). A son extrémité amont se fluctuations importantes de la Loire amont : l'accostage y est possible à tous les niveaux d'eau. Située rive droite, de part et d'autre du pont et vis à vis des anciennes Forges de Cosne, la cale abreuvoir en long à tablier haut mesure environ 500 mètres de long. Son tablier est relativement étroit (7 à 8 mètres). Elle est équipée de nombreux organeaux et de 9 escaliers dont deux doubles pour les
    Typologies :
    au fleuve et qui descend jusqu'à l'eau, longé dans sa partie haute par un espace horizontal (le
    Localisation :
    Cosne-Cours-sur-Loire - quai Maréchal Joffre - en ville
    Titre courant :
    Cale dite cale abreuvoir en long à tablier haut (port de Cosne)
    Aires d'études :
    Région Centre-Val de Loire
    Illustration :
    , port de la Madeleine et place du port de la Pêcherie). (archives municipales de Cosne-Cours-sur-Loire , non daté (probablement vers 1810). Détail sur les quais de Loire. (archives municipales de Cosne-Cours Extrait du cadastre napoléonien de 1834. (archives municipales de Cosne-Cours-sur-Loire Plan de l'isle de Cosne et du cours de la Loire depuis l'extrémité de cette isle jusqu'au château . (archives municipales de Cosne-Cours-sur-Loire, 1 O 2). IVR24_20125800341NUCA Plan des forges royales de Cosne et dépendances, 1785. Détail sur les quais nouvellement construits Plan de l'état actuel de la grande route traversant la ville de Cosne levé en 1787. Détail (quai Plan géométral des forges impériales de Cosne levé en mars 1807. (archives départementales de la Plan géométral des forges impériales de Cosne levé en mars 1807 par l'arpenteur Aré Guill Perrin . Détail sur la cale abreuvoir simple située place Dauphine. (archives départementales de la Nièvre, 10 J