Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 14 sur 14 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Les aménagements portuaires de la Loire : commune de Saint-Aignan-le-Jaillard (Loiret)
    Les aménagements portuaires de la Loire : commune de Saint-Aignan-le-Jaillard (Loiret) Saint-Aignan-le-Jaillard
    Historique :
    Deux cales abreuvoirs simples ont été repérées sur la commune de Saint-Aignan-le-Jaillard, aux
    Description :
    de Cuissy a été rattachée au port de Cuissy établi "à cheval" sur les communes de Saint-Aignan et
    Localisation :
    Saint-Aignan-le-Jaillard
    Titre courant :
    Les aménagements portuaires de la Loire : commune de Saint-Aignan-le-Jaillard (Loiret)
    Illustration :
    Extrait du cadastre napoléonien de Saint-Aignan, 1809. Le site de Cuissy est représenté alors qu'il
  • Cale dite cale abreuvoir simple (port de Cuissy)
    Cale dite cale abreuvoir simple (port de Cuissy) Saint-Aignan-le-Jaillard - Cuissy - en écart
    Description :
    La cale est située sur la commune de Saint-Aignan-le-Jaillard mais fait partie du port de Cuissy
    Typologies :
    cale abreuvoir simple : rampe d'accès à l'eau parallèle au fleuve orientée vers l'amont (le plus
    Localisation :
    Saint-Aignan-le-Jaillard - Cuissy - en écart
    Illustration :
    Carte de la Loire, rive gauche, non datée (XVIIIe siècle). Détail sur le château de Cuissy et sur
  • Cale dite cale abreuvoir simple
    Cale dite cale abreuvoir simple Saint-Aignan-le-Jaillard - les Gorgeats - en écart
    Typologies :
    cale abreuvoir simple : rampe d'accès à l'eau parallèle au fleuve orientée vers l'amont (le plus
    Localisation :
    Saint-Aignan-le-Jaillard - les Gorgeats - en écart
  • Port dit port de Cuissy
    Port dit port de Cuissy Lion-en-Sullias - Cuissy - en écart
    Historique :
    siècle. Avant 1852, il se faisait quelquefois des dépôts de bois ou autres marchandises sur le sommet de suffisante pour le passage des voitures et que par conséquent les dépôts ne doivent plus y être tolérés. Le port est propriété de l'Etat en 1852. En 1854, le garde-port Jean Midoux, en résidence à Ouzouer-sur
    Description :
    simples, l'une située sur la commune de Lion-en-Sullias, l'autre située sur la commune de Saint-Aignan-le Le port de Cuissy, établi rive gauche vis à vis du château de Cuissy, possède deux cales abreuvoirs -Jaillard. Les deux cales sont adossées à la levée de Cuissy. Les marchandises déposées sur ce port étaient le bois, les grains et le fourrage.
  • Les aménagements portuaires de la Loire dans le département du Loiret
    Les aménagements portuaires de la Loire dans le département du Loiret
    Référence documentaire :
    Dion, Roger, "Le val de Loire, étude de géographie régionale", 1934, réed. 1978, p 643. Babonaux, Yves, "Le lit de la Loire, étude d'hydrodynamique fluviale", Paris, Comité des travaux AN Paris, F 14 6639. Police de la navigation de la Loire par le préfet du Loiret, 1840. Mauret-Cribellier Valerie, "Les gares d'eau sur la Loire dans le département du Loiret première AD Loiret, 2 S 46. Gardes ports dans le Loiret, 1846. AD Loiret, 2 S 49. Rapport de l'ingénieur en chef du Loiret sur la situation des bacs dans le AD Loiret, 2 S 49. Nomenclature des ports compris entre Saint-Firmin-sur-Loire et Sandillon, 1852. AD Loiret, 2 S 72. Grues sur le port de Recouvrance en 1817. bacs dans le Loiret. AD Loiret, 2 S 102. Renseignements statistiques dans le Loiret, avril 1860 : ports et bas-ports.
    Titre courant :
    Les aménagements portuaires de la Loire dans le département du Loiret
    Texte libre :
    -Sullias, Saint-Aignan-le-Jaillard, Ouzouer-sur-Loire, Saint-Père-sur-Loire, Sully-sur-Loire, Saint-Benoît , eaux de vie du midi, houille de Saint-Etienne, Creusot, Blanzy, Decize. -le commerce d'exportation /Cléry-Saint-André. En 1871, il n'y a plus que trois bacs dans le Loiret. On note l'absence , Combleux, Saint-Jean-de-Braye, Saint-Jean-le-Blanc, Saint-Pryvé-Saint-Mesmin, La Chapelle-Saint-Mesmin complexes. Dans le Loiret, la largeur des cales abreuvoirs simples varie de un mètre (Saint-Benoît en 1851 La Loire traverse le département du Loiret du sud-est vers l'ouest en formant une grande courbe dont le point septentrional est l'agglomération d'Orléans. La longueur du fleuve dans le département ). Dans le département, le fleuve reçoit très peu d'affluents parmi lesquels le Loiret (le plus important plus grandes difficultés à la navigation. Le manque d'eau, les crues soudaines et dévastatrices, les provenance de la haute Loire. Cinquante ans plus tard (1691), le canal d'Orléans permet de relier la capitale
    Illustration :
    Ports et gares d'eau sur la Loire dans le département du Loiret. IVR24_20104500001NUDA
  • Saint-Aignan, Lycée Val de Cher : groupe sculpté,
    Saint-Aignan, Lycée Val de Cher : groupe sculpté, "Attitudes" Saint-Aignan - 2 avenue Jean Magnon - en ville
    Historique :
    Dans le cadre de la construction du Lycée d'Enseignement Professionnel (L.E.P) de Saint-Aignan, les et après délibération le projet du sculpteur Crispin Guest intitulé "Attitudes" a été retenu. La personnages dans le lycée", par "la plastique des personnes qui ne peuvent laisser indifférents et présentent complicité lorsque les personnes sont en groupe", ainsi que par "la qualité du matériau et sa tenue dans le
    Référence documentaire :
    Saint-Aignan. Commission nationale du 1% artistique, Ministère de la Culture. 1981-1990. Archives nationales, 19910237 art. 24. Projet Guest pour le lycée d'enseignement professionnel de
    Canton :
    Saint-Aignan
    Description :
    À l'origine, le projet de l'artiste comprenait différents groupes sculptés formant un ensemble de
    Localisation :
    Saint-Aignan - 2 avenue Jean Magnon - en ville
    Titre courant :
    Saint-Aignan, Lycée Val de Cher : groupe sculpté, "Attitudes"
    Annexe :
    professionnel de Saint-Aignan, 1981-1990) ATTITUDES C'est une série de volumes destinées à l'espace qui entoure ATTITUDES (Archives nationales, 19910237 art. 24. Projet Guest pour le lycée d'enseignement expressives, non pas dramatiques mais intentionnellement quotidiennes. Le traitement ou la texture suggérant grandes que nature, environ 1,90 m de hauteur. Ils seront ancrés dans le sol, mais sans piédestal, pour
  • Fonds d'atelier Jean Mauret : présentation des réalisations
    Fonds d'atelier Jean Mauret : présentation des réalisations
    Référence documentaire :
    Atelier de Jean Mauret, Saint-Hilaire-en-Lignières. Archives.
    Annexe :
    : Département de l’Allier Ainay-le-Château, église Saint-Étienne – 1990 (non étudié) Bert, église Saint-Laurent Saint-Aignan - 2001 (étudié) Bourges, crypte de la cathédrale Saint-Étienne -1983 (étudié) Bourges maison de retraite Saint-Joseph – 1972 (étudié) Lacs, église Saint-Martin - 1976 (étudié) Le Blanc , église de la Nativité – 2004 (non étudié) Etoges, église Saint-Antoine – 1969 (non étudié) Heiltz-le – 1979 (non étudié) Le Mesnil-sur-Oger, église Saint-Nicolas – 2003 (non étudié) Rouvroy-Ripont, église AQUITAINE : Département de la Dordogne Château-l’Evêque, église de Preyssac d’Agonac – 2009 (non étudié) Le Sainte-Madeleine – 2003 (non étudié) Tursac, église Saint-Julien – 2006 (non étudié) RÉGION AUVERGNE – 1978 (non étudié) Meaulne-Vitray, église Saint-Symphorien – 2007 (non étudié) Neuvy, église Saint -Vincent – 1973 (non étudié) Saint-Bonnet-Tronçais, église Saint-Bonnet - 1994 (non étudié) Souvigny , église Saint-Pierre et Saint-Paul – 1982 (étudié) Yzeure, église Saint-Pierre – 1992 (non étudié
    Texte libre :
    dans la Vienne en 1997, Sainte-Feyre dans la Creuse en 1999, Gardefort dans le Cher en 2004, Faye-la (verres industriels : essai pour Vallenay dans le Cher en 2011, vitraux de la nef de Sainte-Lunaise dans importance dans le cheminement créatif du verrier. On observe que sur les 126 ensembles de création, environ Saint-Benoît-du-Sault (Indre), 16 à Yzeure (Allier), 20 dans l’église prieurale de Villesalem à Journet (Vienne), 25 dans l’église Saint-Pierre de Chauvigny (Vienne) et 30 dans la chapelle de Gireugne à Saint situation des baies a été dessiné pour chaque édifice. La numérotation est celle adoptée par le Corpus les quinze premières années de l’atelier, les commandes se situent principalement non loin de Saint , relativement éloignés du lieu de travail de Jean Mauret, résulte de l’implantation à Heiltz-le-Maurupt (Marne souhaitant aider son fils à démarrer son propre atelier, le sollicite à plusieurs reprises pour proposer des confiera directement des chantiers : Heiltz-le-Maurupt (Marne) en 1979, Tourteron (Ardennes) en 1982
    Illustration :
    Châteauroux (Indre), église paroissiale Saint-André : vue d'ensemble de la baie 2 de la crypte Marville (Meuse), église Saint-Nicolas : vitrail de la baie 6 (face est du bras sud du transept Bourges (Cher), crypte de la cathédrale Saint-Étienne : vitraux anciens du XVe siècle et verrière Solignac (Haute-Vienne), église abbatiale Saint-Pierre Saint-Paul : proposition de maquettes par papier. 3 x (32 x 50 cm), échelle 1/10e. Document conservé à l'atelier de Saint-Hilaire-en-Lignières Issoire (Puy-de-Dôme), église abbatiale Saint-Austremoine : vue d'ensemble du bras nord du transept Lyon (Rhône), cathédrale Saint-Jean : verrière réalisée par Jean Mauret en 1991 et posée sur la Lavaudieu (Haute-Loire), église abbatiale Saint-André : vue d'ensemble de la baie 1 (choeur de Saint-Hilaire-en-Lignières. IVR24_20148600006NUC2A Saint-Benoît-du-Sault (Indre), église paroissiale Saint Benoît : verrière abstraite à décor
  • Présentation du fonds d'atelier Jean Mauret
    Présentation du fonds d'atelier Jean Mauret Saint-Hilaire-en-Lignières - 1 place de l'Église - en village
    Référence documentaire :
    Atelier de Jean Mauret, Saint-Hilaire-en-Lignières. Archives. p. 148-150. BERGATTO, Lionel. Jean Mauret à Saint-Étienne de Bourges et Saint-Jean de Lyon 1985 Rencontre avec le Patrimoine religieux, 1996, volume IV, p. 79-83. p. 84-88. CAZENAVE, Agnès. Blois le temps des cathédrales. La Vie, 21 décembre 2000, n° 2886-2887 COISTIA, Michel, LECOMTE, Jean-Marie. Les églises des reconstructions dans les Ardennes, le p. 18-21. GENESTE, Olivier. Vitraux du XXe siècle dans l'Indre : le choix de la modernité. Lyon GRILLO, Marie. Le vitrail cistercien dans ses interprétations contemporaines. Paris : Université p. 6-9. LAGIER, Jean-François. Le vitrail de création à la fin du XXe siècle. Chroniques d'art p. 72-77. BERGATTO, Lionel. Blois cathédrale Saint-Louis Jan Dibbets. In : LAGIER, Jean-François , SAUNIER, Philippe (dir.). Les couleurs de la lumière, le vitrail contemporain en région Centre (1945-2001
    Localisation :
    Saint-Hilaire-en-Lignières - 1 place de l'Église - en village
    Annexe :
    depuis 1969 dans le département du Cher est filmé dans son atelier de Saint-Hilaire-en-Lignières. Il baies du déambulatoire (environ 150 m²), 1980-1985 Bourges (Cher), cathédrale Saint-Étienne : le grand le Majeur), chapelle Sainte-Croix (saint Nicolas, sainte Marie-Madeleine, sainte Marie l’Égyptienne Saint-Louis : vitrail XIXe, baie d’axe (environ 16 m²), 1996 Le Puy-en-Velay (Haute-Loire), cathédrale ouest), vitraux XIXe (ouest), 1981-1985 Vic-le-Comte (Puy-de-Dôme), Sainte-Chapelle : vitraux XVIe : Département de l’Allier Ainay-le-Château, église Saint-Étienne – 1990 (non étudié) Bert, église Saint-Laurent Saint-Aignan - 2001 (étudié) Bourges, crypte de la cathédrale Saint-Étienne -1983 (étudié) Bourges maison de retraite Saint-Joseph – 1972 (étudié) Lacs, église Saint-Martin - 1976 (étudié) Le Blanc , église de la Nativité – 2004 (non étudié) Etoges, église Saint-Antoine – 1969 (non étudié) Heiltz-le – 1979 (non étudié) Le Mesnil-sur-Oger, église Saint-Nicolas – 2003 (non étudié) Rouvroy-Ripont, église
    Texte libre :
    chapiteaux XVIIIe en grès rose de la façade occidentale de la cathédrale Saint-Christophe de Belfort avec le dans un ancien prieuré situé à Saint-Hilaire-en-Lignières (Cher), le village natal de Dominique. Ils ouvre son atelier à Saint-Hilaire-en-Lignières, à son domicile, le 1er avril 1969. Les débuts ne sont Sainte Chapelle de Vic-le-Comte (XVIe). La liste des principaux chantiers de restaurations conduits par révèlent ». Le vitrail d’essai exécuté en 2004 pour l’église du bourg de Saint-Pantaléon de Lapleau -à-dire 40 heures par m². Pour le vitrail d’axe de l’église prieurale Saint-Pierre et Saint-Paul de ) en 2011 que le service Patrimoine et inventaire a rencontré Jean Mauret, découvert son atelier et et son savoir-faire, ainsi que la présence d'une œuvre de création bien ancrée sur le territoire , à comprendre le fonctionnement de celui-ci et à en restituer l’évolution. Il s'agissait de restituer l’œuvre et la démarche d’un artiste verrier installé depuis 50 ans dans le département du Cher et ayant
    Illustration :
    Plan de situation de l'atelier de vitraux de Jean Mauret dans le bourg de Saint-Hilaire-en Le bourg de Saint-Hilaire-en-Lignières vu depuis la route de Touchay. La maison et l'atelier de Église de Saint-Pantaléon-de-Lapleau (Corrèze) : carton réalisé par Jean Mauret en 2004 pour le Atelier de Jean Mauret à Saint-Hilaire-en-Lignières : En 2016, le four électrique utilisé pour les sa hotte, une cintreuse. Etat le 5 septembre 2018. Atelier de Jean Mauret à Saint-Hilaire-en La verrière de l'atelier de Jean Mauret à Saint-Hilaire-en-Lignières : état le 4 septembre 2018 carrés bleus. Vitrail conservé à l'atelier de Saint-Hilaire-en-Lignières. IVR24_20121800978NUC2A Panneau d'essai réalisé par Jean Mauret en 1970 et conservé à l'atelier de Saint-Hilaire-en Sculpture en pierre réalisée par Jean Mauret pour le 1% du collège d'enseignement général (CEG ) d'Ecueillé (Indre) en 1971. Photographie noir et blanc. Atelier de Jean Mauret à Saint-Hilaire-en-Lignières
  • Berry-Bouy (Cher) : église Saint-Aignan, 3 verrières de Jean Mauret
    Berry-Bouy (Cher) : église Saint-Aignan, 3 verrières de Jean Mauret Berry-Bouy - Place de l'Église - en village
    Historique :
    Dans l'église Saint-Aignan de Berry-Bouy, le travail de Jean Mauret a consisté en plusieurs types de vitraux losangés pour la nef, le clocher et les petites baies ouest, et enfin la réalisation de
    Référence documentaire :
    Atelier de Jean Mauret, Saint-Hilaire-en-Lignières. Archives.
    Description :
    Le vitrail créé par Jean Mauret pour la façade occidentale de l'église se compose de bandes de
    Lieu d'exécution :
    lieu d'exécution Atelier de Jean Mauret Saint-Hilaire-en-Lignières
    Titre courant :
    Berry-Bouy (Cher) : église Saint-Aignan, 3 verrières de Jean Mauret
    Illustration :
    . Atelier de Saint-Hilaire-en-Lignières. IVR24_20121801082NUC2A . Atelier de Saint-Hilaire-en-Lignières. IVR24_20121801083NUC2A de Saint-Hilaire-en-Lignières. IVR24_20131800379NUC4A , échelle 1. Atelier de Saint-Hilaire-en-Lignières. IVR24_20131800249NUC2A Vue extérieure de l'église prise depuis le sud-ouest. IVR24_20151800198NUCA
  • Les aménagements portuaires de la Loire dans le département du Loir-et-Cher
    Les aménagements portuaires de la Loire dans le département du Loir-et-Cher
    Référence documentaire :
    AD Loir-et-Cher 3 S 331. Projet de reconstruire le port Saint-Jean par l'ingénieur Jollois, 1859 Babonnaux, Yves, "Le lit de la Loire, études d'hydrodynamique fluviale", Paris, Comité des travaux Dion, Roger, "Le val de Loire étude de géographie régionale", Tours, 1934, reprint 1978 Loire dans le Loir-et-Cher, 14 juillet 1846. AD Loir-et-Cher 3 S 159. Droits de navigation perçus dans le département du Loir-et-Cher, 1853-1855. AD Loir-et-Cher 3 S 161. Droits de stationnement perçus par les communes sur le domaine public AD Loir-et-Cher 3 S 334. Restauration et construction de trois rampes d'accès à la Loire à Saint -Dyé, le Vivier et Chouzy, 1851-1855.
    Titre courant :
    Les aménagements portuaires de la Loire dans le département du Loir-et-Cher
    Texte libre :
    -et-Loire) de 1836 à 1841 et est longée par le canal de Berry en amont de Saint-Aignan à partir de aval de Tours). Cette rivière est canalisée entre Saint-Aignan (Loir-et-Cher) et Saint-Avertin (Indre , la Chaussée-Saint-Victor, l'arche des Oiseaux (en aval de Blois), le détour de Chouzy et la limite méandre très prononcé situé entre Avaray et Saint-Laurent-Nouan, autrefois appelé par les mariniers le ports de Muides et de Saint-Dyé. Le droit de Boëte prélevé durant l'ancien Régime par la Communauté des d'ailleurs à ce sujet en 1848 que le port Saint-Jean de Blois (construit en 1770) se compose d'un « glacis vins sont généralement chargés au Port Saint-Jean. Les marchandises encombrantes tels que le bois communes sont également réglementés. C'est le cas des communes de Nouan-sur-Loire, Saint-Dyé-sur-Loire , Blois et Chaumont-sur-Loire. La première (actuellement Saint-Laurent-Nouan) afferme le port du Cavereau 1912, il y a encore six bacs sur la Loire dans le Loir-et-Cher : à Avaray, Saint-Dyé, Cour-sur-Loire
    Illustration :
    La Chaussée-Saint-Victor, chapelle du cimetière : vitrail d'axe (est) avec un médaillon Ports et gares d'eau sur la Loire dans le Loir-et-Cher. IVR24_20114100274NUDA
  • Les aménagements portuaires de la Loire dans le département de l'Indre-et-Loire
    Les aménagements portuaires de la Loire dans le département de l'Indre-et-Loire
    Référence documentaire :
    AN, F 14 1269. Enquête nationale sur les moyens de transport par le ministère de l'Intérieur, 1811 Lecoeur, Yves, "La Loire entre Briare et le confluent avec la Vienne, navigation, navigabilité et AD Indre-et-Loire, S 1898. Vallée, Mémoire sur l'hydrologie, l'agriculture, le commerce et Ledet, Béatrice, "Les travaux réalisés au XIXe siècle dans le lit de la Loire pour l'amélioration AD Indre-et-Loire, S 5142. Circulaire du 15 octobre 1886 émise par le Service spécial de la Loire
    Titre courant :
    Les aménagements portuaires de la Loire dans le département de l'Indre-et-Loire
    Texte libre :
    Cher, la Vienne, le ruau Sainte-Anne jusqu'à la fin du XVIIIe siècle et le canal de jonction du Cher à la Loire de 1828 aux années 1970. La rivière du Cher a été canalisée entre Saint-Aignan (Loir-et-Cher -Bréhémont (le Passage) / Saint-Michel-sur-Loire (Planchoury) -Rigny-Ussé (la Clauderie) / La Chapelle-sur La Loire traverse le département d'Indre-et-Loire du nord-est vers le sud-ouest sur une longueur d'environ 90 kilomètres. Au XIXe siècle, le lit mineur du fleuve (lit des basses eaux) présente dans le , la Bresme, le Cher, la Roumer, l'Indre, la Vienne. Les trois affluents les plus importants (Cher sur la rive gauche. Le département est traversé par plusieurs autres voies navigables notables : le ) et Saint-Avertin (Indre-et-Loire) de 1836 à 1841. Pour construire et entretenir les digues qui du XVIIe siècle où Colbert les remplace peu à peu par des ingénieurs . En 1790, le corps des ingénieurs des Turcies et levées est supprimé car fusionné avec le corps des ingénieurs des Ponts-et
  • Les aménagements portuaires de la Loire : commune de Cosne-Cours-sur-Loire (Nièvre)
    Les aménagements portuaires de la Loire : commune de Cosne-Cours-sur-Loire (Nièvre) Cosne-Cours-sur-Loire
    Historique :
    (commune de Saint-Satur dans le Cher, à environ sept kilomètres en amont de l'actuel Port Aubry). Enfin environs (Tracy, les Loges, Pouilly, Sancerre, Saint-Satur). L'enquête nationale conduite par le ministère relier le canal latéral à la Loire (rive gauche du fleuve) à la Loire sur la commune de Saint-Satur. Cet -Cours-sur-Loire (voir le plan de 1781). L'île séparant ces deux bras est très étendue : en 1821, elle rive gauche. Ce rapprochement est le résultat de travaux entrepris à partir du milieu du XVIIIe siècle le bras droit du fleuve pour maintenir la navigation du côté de la ville. L'ouvrage consiste en un dans le bras droit et qui, dans les temps de crues, leur laisse un vaste débouché. Les travaux sont dépenses importantes d'entretien et de réparation de la chevrette. Le Directeur général des Ponts-et le projet de barrage et on décide de réparer la chevrette. Un plan daté de 1822 permet de perpendiculairement au fleuve. A l'extrémité est du barrage, on note la présence d'une grande rampe double assurant le
    Référence documentaire :
    protéger des crues le faubourg Saint-Aignan situé au-dessus des Forges de Cosne. ) ; Grenier, Auguste (ingénieur civil). (centre d'exploitation de Saint-Satur, subdivision de la direction (ingénieur ordinaire). (centre d'exploitation de Saint-Satur, subdivision de la direction départementale des In : Le Marteau Pilon, tome XV, juillet 2003, p 111. Document imprimé. (archives nationales, F 14 In : Morellet, Barat, Bussière, ' Le Nivernais album historique et pittoresque ', 1838-1840, Nevers AN, F 14 167 a. Requête des habitants de la paroisse de Saint Agnan de Cosne-sur-Loire contre les siècle, navigation et commerce fluvial dans le détroit de La Charité et Cosne 1659-1682", Mémoire de Chapelier, Robert, "Le projet d'arsenal à Cosne : un rêve sans lendemain", in : Du nivernais à la Dumont, Annie, Bouthier, Alain, "Le pont gallo-romain entre Boulleret (Cher) et Cosne-Cours-sur AN, F 14 1201. Projet de supprimer le bras gauche de la Loire vis à vis de Cosne, 1781.
    Description :
    -Loire bénéficiait d'un port établi de part et d'autre du pont (le port de Cosne) et, plus en aval, d'une
    Illustration :
    Eglise Saint-Jacques de Cosne, vitrail placé dans le choeur (sud) : Saint Nicolas et scène Eglise Saint-Jacques de Cosne, vitrail placé dans le choeur (sud) : Saint Nicolas et scène Vichy, levée en 1727-1730 sous la conduite du sieur Matthieu. Détail sur le Port au Bry. (école Carte du cours de la Loire, XVIIIe siècle. Détail sur Cosne et le Port au Bry. (archives nationales Quincerot le 15 novembre 1822. Détail. (archives nationales, F 14 6549). IVR24_20125800331NUCA Quincerot le 15 novembre 1822. Détail. (archives nationales, F 14 6549). IVR24_20125800332NUCA département du Cher le 11 décembre 1833. Détail sur Cosne. (archives nationales, F 14 6549 Plan géométrique de la Loire à l'état d'étiage dans l'année 1834, détail sur le Port à la Dame Plan général d'alignement de la ville de Cosne et faubourgs par le géomètre Bec, 1836. Détail Plan d'alignement du quai de Cosne dressé par l'ingénieur en chef Mutrécy-Maréchal le 10 mai 1845
  • Présentation de la statuaire publique en région Centre-Val de Loire
    Présentation de la statuaire publique en région Centre-Val de Loire
    Historique :
    le pays, généralisant un modèle parisien d’hommage public et de décoration. Dans "l'âge d’or" (1800 19e siècle, le phénomène encore assez rare en France est déjà représenté dans la région (monument à Jeanne d'Arc érigé à Orléans en 1804). Le Second Empire et les premières décennies de la Troisième Guerre mondiale (1918-1950), on assiste à un tassement dans le rythme de la construction des monuments
    Référence documentaire :
    Musée-Château Saint-Jean, Nogent-le-Rotrou. Documentation. Archives municipales de Nogent-le-Rotrou. 1M ; 1, 4 à 6, 13 à 16. Édifices publics. BARTHE, Georges (dir.). Le Plâtre. L'art et la matière. Paris : Créaphys, 2001. BELLE, Véronique. D’Ombre, de bronze et de marbre : la sculpture en Val-de-Marne, 1800-1940. Saint -Aignan-Grandlieu : Victor Stanne, 1999. (Images du patrimoine, 191). CHENAULT, Christian. Le Bestiaire orléanais. Combleux : Loire et terroirs, 2006. 2 Volumes, 656 p. du Palais-Bourbon...Paris : impr. Le Normant fils, 1830. DROST, Wolfgang et RIECHERS, Ulrike. Le Salon de 1859 : texte de la Revue française. Charles ELLIOTT, Patrick. Sculptures en taille directe en France de 1900 à 1950. Saint-Rémy-lès-Chevreuse GARDES, Gilbert. Le Monument public français. Paris : PUF, 1994. (Que sais-je ?, 2900).
    Texte libre :
    (7), Chartres (6), Amboise, Châteauroux, Saint-Amand-Montrond et Nogent-le-Rotrou (5 pour chacune disparition ou de l'absence de documentation les concernant. Le catalogue exclut les monuments aux morts , pour plusieurs d’entre elles, de la fonderie Ducel implantée sur le territoire régional, à Pocé-sur -Cisse (Indre-et-Loire). Le département le plus pourvu en statues et monuments publics est le Loiret (51 ville de Bourges totalise les deux-tiers des œuvres réalisées dans le Cher (18) ; le département le d'elles). Le monument le plus ancien connu est la Colonne Marceau déjà citée, élevée le 14 juillet 1800 en hommage aux morts des guerres révolutionnaires ; le dernier monument original (hors répliques modernes ), le buste de Gaston Couté (1880-1911) exposé à Meung-sur-Loire, ville dont il est originaire, date de 1949. Pendant l'Occupation, les bronzes d'une vingtaine de monuments sont enlevés et fondus dans le en bronze, tels le buste du gouverneur général de l'Afrique-Occidentale française, Noël Ballay, et
    Illustration :
    . Normand accompagnant le prospectus de souscription (Archives municipales d'Orléans
  • Les aménagements portuaires de la Loire : commune d'Orléans (Loiret)
    Les aménagements portuaires de la Loire : commune d'Orléans (Loiret) Orléans
    Historique :
    merrains et sur le quai Saint-Laurent des vins, des ardoises, des bois de charpente, de la Houille. Durant cale abreuvoir en long simple sur le port Saint-Charles (rive gauche) et une cale abreuvoir simple sur vestiges de quais et d'entrepôts datés entre le 1er av et le 1er siècle de notre ère ont été notamment remonte). Située au point de la Loire le plus septentrional et le plus proche de la Seine et de Paris, la ville est le point de rupture de charge obligé des marchandises qui y transitent. Orléans remplissait distingue en particulier le port d'aval et le port d'amont séparés par le pont des Tourelles. Les remparts de la ville établis le long du fleuve, et dont les parties basses plongent parfois dans les eaux poternes assurent des liens très ponctuels. Le seul véritable quai semble être celui de Recouvrance , construit durant le premier quart du XVIIe siècle par Pierre Fougeu d'Escures, intendant des Turcies et Loire. Plusieurs projets visant à améliorer la situation voient le jour. Un seul semble aboutir, celui
    Référence documentaire :
    AN Paris, F 14 6642. Projet d'un nouveau quai à construire dans le faubourg Saint-Laurent, 1822. AM Orléans, O 1939. Mémoire pour l'établissement d'une gare d'eau au bas de Saint-Loup dans le Taille douce, papier, 73,5 x 52,5 cm, 1761. Par Desfriches, Aignan Thomas (dessinateur) ; Cochin Dans : Loire en Loiret, le patrimoine du val de Loire en images, édité par le Cercle des Dans : Loire en Loiret, le patrimoine du val de Loire en images, édité par le Cercle des Dans : Loire en Loiret, le patrimoine du val de Loire en images, édité par le Cercle des Debal Jacques, "Le duit de la Loire à Orléans d'après les plans et perspectives du XVIe au XIXe AN Paris, F 14 608/1. Mémoire sur les travaux à faire dans le département du Loiret et notamment sur le duit, ingénieur en chef du Loiret, 18 janvier 1812. AN Paris, F 14 6642. Projet de rétablir le chemin de halage entre Combleux et Orléans, 1823.
    Description :
    : la cale abreuvoir simple du Cabinet vert, le port de la Poterne comprenant la cale abreuvoir double à bas du Petit Puits - en aval du pont Royal : le port de Recouvrance composé d'une cale abreuvoir en gauche présente les éléments suivants : - en amont du pont Royal : le port des Augustins composé d'une dans le lit du fleuve. Elle a été conçue pour diriger les eaux vers les ports de la rive droite (ports
    Illustration :
    Tableau dit des Echevins, 2ème quart du XVIe siècle : Orléans avec au centre le pont des Tourelles Plan d'Orléans par le géomètre Jean Fleury, 1640. (bibliothèque municipale d'Orléans, ZH 34 Observation des zones portuaires sur le plan de Fleury de 1640 par Laurent Mazuy, 2005 Vue de la ville d'Orléans, non datée (après 1657), attribuée à Gaspard Bouttat d'après le dessin de Observation des zones portuaires figurant sur le nouveau plan d'Orléans augmenté de ses faubourgs Vue du quai Saint Laurent à Orléans (rive droite en aval de l'actuel pont Joffre), 1813, par J Observation des zones portuaires figurant sur le plan cadastral de 1823, par Laurent Mazuy, 2005 Plan général des ports d'Orléans où sont tracés le duit supérieur et un projet de duit inférieur Plan du cours de la Loire dans le département du Loiret, 11 février 1834, par l'ingénieur Navarre Plan du cours de la Loire dans le département du Loiret, 11 février 1834, par l'ingénieur Navarre
1