Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 203 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Tableau : saint François de Paule ressuscitant un enfant
    Tableau : saint François de Paule ressuscitant un enfant Orléans - 1 rue Porte-Madeleine - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Historique :
    Saint François de Paule (1416-1507) fut le fondateur de l'ordre des Minimes en 1435. Le tableau est François Tortebat et Jean Boulanger datée de 1655 d'après un tableau disparu de Simon Vouet peint pour le l'œuvre de Nicolas Pérelle (1631-1695), peintre et graveur installé à Orléans, pour le couvent des Minimes de cette ville construit au début du 17e siècle. La scène a été exécutée d'après une gravure de couvent des Minimes de la place Royale à Paris. A la Révolution, le tableau fut saisi, placé à une date
    Représentations :
    saint François de Paule, miracle, enfant, femme, ange, draperie
    Titre courant :
    Tableau : saint François de Paule ressuscitant un enfant
    Déplacement :
    lieu de dépôt Centre, 45, Orléans, musées
  • Couvent des Grands Minimes du Plessis-lès-Tours
    Couvent des Grands Minimes du Plessis-lès-Tours La Riche - Saint-François - en écart
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Genre :
    de minimes
    Historique :
    Fondé en 1489 par Saint-François-de-Paul, avec l'aide de Louis XI et de son fils Charles VIII sur siècle. Saint-François-de-Paul fondateur de l'ordre mendiant des Minimes est décédé au couvent du les terres de leur résidence au Plessis, le couvent conserve un bâtiment des 17e siècle et 18e siècle . Chapelle inachevée construite d'après les plans de Charles et Gustave Guérin dans la 2e moitié du 19e
    Observation :
    Établissement religieux conservé sous forme de vestige : le bâtiment conventuel a toutefois subi un
    Référence documentaire :
    [base de données en ligne]. SAINT-MANDÉ : Institut national de l’information géographique et forestière GUIOT, Thibaut, CREUSILLET, Marie-France. Résultats des fouilles de la "Z.A.C. des Minimes" à La Riche (Indre-et-Loire). Bulletin de la Société Archéologique de Touraine. Tours : Société archéologique de Touraine, 1999. Tome 45, p. 709-734 Veüe du couvent des Pères Minimes du Plessis lez Tours, dessiné du costé de l'entrée. Par Louis Doudan (?), [1699], dessin de la collection de Gaignières. Accès Internet : Carte particulière de Tours avecq le paisage mis en relief, faict par R. Siette le quinzième jour de juillet de 1619. (BNF GE DD-2987 (1192)). Accès Internet : Carte du cours de la Loire depuis Coulanges jusqu'au Pont de Cé, vers 1755. Détail de Tours et de Carte de Tours et de ses environs. Document levé topographiquement à 6 lignes pour cent toises
    Précisions sur la protection :
    La chapelle néo-gothique édifiée au-dessus du tombeau de Saint-François de Paule ; le bâtiment compris ce mur (cad. AS 85, 86, 141, 240, lieudit Saint-François) : inscription par arrêté du 30 mai 2007. conventuel du 17e siècle ; la tour octogonale en pierre, du 17e siècle, située au bord de la voie communale dite " levée du Cher " ; les sols de l'emprise du couvent à l'intérieur de son mur d'enceinte, y
    Auteur :
    [personnage célèbre, habitant célèbre] Saint-François-de-Paule
    Localisation :
    La Riche - Saint-François - en écart
    Illustration :
    Le couvent des Minimes : Huile sur toile datée de 1507 ? (Société archéologique de Touraine Veüe du couvent des Pères Minimes du Plessis-les-Tours, dessiné du costé de l'entrée, 1699 (Société archéologique de Touraine) IVR24_19743701524Z Les Minimes sur une carte de 1770 (Archives municipales d'Amboise, II 1417) IVR24_19783700125P Plan du couvent des Minimes du Plessis en 1792 (Société archéologique de Touraine Les Minimes et le Plessis sur le cadastre de 1808, le bâti actuel et les réseaux en superposition Corps de logis (années 1970) IVR24_20153700005NUC
  • Verrière représentant saint François de Sales
    Verrière représentant saint François de Sales Châteauroux - rue Amiral Ribourt - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale Les vitraux de l'Indre
    Historique :
    déambulatoire, le transept, la nef et la crypte de l'église Notre-Dame.
    Représentations :
    saint François de Sales
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Saint François de Sales est représenté en pied sous un décor d'architecture, muni de sa crosse
    Titre courant :
    Verrière représentant saint François de Sales
    Aires d'études :
    Département de l'Indre
    Illustration :
    Châteauroux, église Notre-Dame, baie 3 : saint François de Sales. IVR24_20093602116NUCA
  • Verrière représentant saint François de Sales
    Verrière représentant saint François de Sales Langé - Entraigues - en village
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Inscriptions & marques :
    Inscription concernant le donateur : "En mémoire de Mr François Bouchardy".
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale Les vitraux de l'Indre
    Représentations :
    saint François de Sales
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Saint François de Sales est représenté en pied devant le château de Sales, tenant sa mitre d'évêque dans la main droite. Au bas de la composition sont figurées les armes de Genève, dont il fut l'évêque.
    Titre courant :
    Verrière représentant saint François de Sales
    Aires d'études :
    Département de l'Indre
    Illustration :
    Langé, église paroissiale Saint-Jacques, baie 4 : saint François de Sales. IVR24_20093601269NUCA
  • Verrière représentant saint François de Sales
    Verrière représentant saint François de Sales Jeu-Maloches - en village
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale Les vitraux de l'Indre
    Historique :
    Cette verrière a été installée suite aux restaurations de l'édifice, après 1877.
    Représentations :
    saint François de Sales
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Cette verrière représente saint François de Sales présentant l'une de ses œuvres. Figuré en pied
    Titre courant :
    Verrière représentant saint François de Sales
    Aires d'études :
    Département de l'Indre
    Illustration :
    Jeu-Maloches, baie 1, saint François de Sales. IVR24_20093601051NUCA
  • Verrières représentant saint Antoine l'ermite et saint François de Sales
    Verrières représentant saint Antoine l'ermite et saint François de Sales Chazelet - en village
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale Les vitraux de l'Indre
    Historique :
    Église paroissiale Saint-Jean-Baptiste : Elevée au 13e siècle, cette église se compose d'une nef
    Canton :
    Saint-Benoît-du-Sault
    Représentations :
    saint François de Sales saint Antoine l'ermite
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Ces deux verrières de même facture représentent saint Antoine l'ermite et saint François de Sales
    Titre courant :
    Verrières représentant saint Antoine l'ermite et saint François de Sales
    Aires d'études :
    Département de l'Indre
    Illustration :
    Chazelet, église Saint-Jean-Baptiste, baie 8 : saint François de Sales. IVR24_20093603454NUCA Chazelet, église Saint-Jean-Baptiste, baie 2 : saint Antoine l'ermite. IVR24_20093603453NUCA
  • Tableau : Apparition de la Vierge à saint François
    Tableau : Apparition de la Vierge à saint François Orléans - rue Saint-Pierre du Martroi
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Contributeur :
    La Taille Alice de
    Historique :
    Ce tableau décorait la chapelle de l'Officialité : il a été transféré dans l'église Saint-Pierre-du
    Représentations :
    Apparition de la Vierge à l'Enfant à saint François d'Assise
    Statut :
    propriété de la commune
    Localisation :
    Orléans - rue Saint-Pierre du Martroi
    Titre courant :
    Tableau : Apparition de la Vierge à saint François
  • Verrière représentant sainte Marie-Madeleine, saint Augustin et saint François de Sales
    Verrière représentant sainte Marie-Madeleine, saint Augustin et saint François de Sales Valençay - en village
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Inscriptions & marques :
    )" (lancette 1) ; "Il ne saurait y avoir aucun prix pour le cœur de l'homme tant qu'il ne se repose pas en Dieu
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale Les vitraux de l'Indre
    Historique :
    Cette verrière appartient à la campagne de création des vitraux de la nef conduite par Lucien -Léopold Lobin de 1882 à 1890.
    Représentations :
    saint François de Sales sainte Marie Madeleine saint Augustin
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    . L'oculus surmontant les deux lancettes est occupé par une représentation de saint François de Sales. Cette verrière présente sainte Marie-Madeleine et saint Augustin en pied, placés chacun dans une lancette, sur un fond damassé bleu et rouge, sous un dais architecturé de style gothique flamboyant
    Titre courant :
    Verrière représentant sainte Marie-Madeleine, saint Augustin et saint François de Sales
    Aires d'études :
    Département de l'Indre
    Illustration :
    Valençay, église St-Martin, baie 10 : sainte Marie-Madeleine, saint Augustin et saint François de
  • 4 verrières représentant saint Dominique, saint François, saint Ignace de Loyola et l'ange Gabriel
    4 verrières représentant saint Dominique, saint François, saint Ignace de Loyola et l'ange Gabriel Châteauroux - place Voltaire - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale Les vitraux de l'Indre
    Historique :
    Église paroissiale Saint-André : Cette église édifiée de 1869 à 1876 sous la direction d’Alfred (Tours), pour la crypte de l'église Saint-André. Dauvergne, répondait alors à la nécessité de doter la ville de Châteauroux d’une église paroissiale digne de son rang de chef-lieu départemental. Surnommée « la cathédrale » par de nombreux castelroussins du fait de sa taille importante, l’édifice se compose d’une grande nef à deux collatéraux, ouverte sur un transept et un chœur à déambulatoire, lui-même doté de cinq chapelles rayonnantes. La façade occidentale
    Représentations :
    saint François d'Assise saint Gabriel saint Dominique
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Ces quatre verrières sont conçues selon le même modèle : elles présentent une figure de saint en pied sous un dais architecturé, placé devant un décor de grisaille à entrelacs. L'ensemble est doté d'une bordure multicolore de type archéologique.
    Titre courant :
    4 verrières représentant saint Dominique, saint François, saint Ignace de Loyola et l'ange Gabriel
    États conservations :
    Ces quatre verrières présentent de très nombreuses lacunes qui mettent en péril leur conservation
    Appellations :
    Verrières de la crypte
    Aires d'études :
    Département de l'Indre
    Illustration :
    Châteauroux, église Saint-André, crypte, baie 8 : saint François d'Assise. IVR24_20093602104NUCA Châteauroux, église Saint-André, crypte, baie 8 : saint Ignace de Loyola. IVR24_20093602105NUCA Châteauroux, église Saint-André, crypte, baie 8 : saint Dominique. IVR24_20093602102NUCA Châteauroux, église Saint-André, crypte, baie 9 : l'ange Gabriel. IVR24_20093602103NUCA
  • 6 verrières figurant saint François de Sales, la Vierge et saint Jean, Notre-Dame de Chœurs, la Sainte Image de Bommiers, saint Vincent et sainte Solange
    6 verrières figurant saint François de Sales, la Vierge et saint Jean, Notre-Dame de Chœurs, la Sainte Image de Bommiers, saint Vincent et sainte Solange Pruniers - en village
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Inscriptions & marques :
    ). Inscriptions concernant les donateurs : "Offert par M. le Chanoine F.F. Breton" (baie 9) ; "Don de Madame Victorine Couraudon-Lherbière" (baie 10) ; "La paroisse à Notre-Dame de Chœurs" (baie 11) ; "Offert par Mme la Vicomtesse et M. le Vicomte Louis de Sèze" (baie 14).
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale Les vitraux de l'Indre
    Historique :
    Église paroissiale Saint-Martin : Cette église, bâtie à partir de 1869 par Alfred Dauvergne, se où ce dernier achève la création des vitraux de l'église Saint-Christophe de Châteauroux. compose d’une nef unique flanquée de deux chapelles latérales, prolongée à l’est par une abside semi -circulaire. Les vitraux : Cet ensemble de verrières a été réalisé par le grenoblois Louis Balmet, au moment
    Représentations :
    saint François de Sales saint Jean saint Vincent sainte Solange
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    saint François de Sales, de la Vierge soutenue par saint Jean, de saint Vincent et de sainte Solange locales, à savoir Notre-Dame de Chœurs (paroisse de Pruniers), et la Sainte Image de Bommiers (image de la d'architecture de style "art déco". Les verrières des baies 9, 10, 13 et 14 offrent des images traditionnelles de Vierge à l'enfant apparue près d'une fontaine, en forêt de Bommiers).
    Titre courant :
    6 verrières figurant saint François de Sales, la Vierge et saint Jean, Notre-Dame de Chœurs, la Sainte Image de Bommiers, saint Vincent et sainte Solange
    Aires d'études :
    Département de l'Indre
    Illustration :
    Pruniers, église Saint-Martin, baie 9 : saint François de Sales. IVR24_20093602533NUCA Pruniers, église Saint-Martin, baie 11 : Notre-Dame de Chœurs. IVR24_20093602535NUCA Pruniers, église Saint-Martin, baie 12 : la Sainte Image de Bommiers. IVR24_20093602537NUCA Pruniers, église Saint-Martin, baie 10 : la Vierge soutenue par saint Jean. IVR24_20093602534NUCA Vue d'ensemble de la baie 11. IVR24_20113600403NUC4A Détail de la baie 11. IVR24_20113600404NUC4A Pruniers, église Saint-Martin, baie 11 (détail). IVR24_20093602536NUCA Vue d'ensemble de la baie 12. IVR24_20113600401NUC4A Pruniers, église Saint-Martin, baie 12 (détail). IVR24_20093602538NUCA Pruniers, église Saint-Martin, baie 12 (détail). IVR24_20093602539NUCA
  • Verrière représentant l'apparition de la Vierge à l'Enfant à saint François d'Assise
    Verrière représentant l'apparition de la Vierge à l'Enfant à saint François d'Assise Châteauroux - rue Amiral Ribourt - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale Les vitraux de l'Indre
    Historique :
    déambulatoire, le transept, la nef et la crypte de l'église Notre-Dame.
    Représentations :
    saint François d'Assise
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Saint François est représenté agenouillé devant la Vierge qui lui présente l'Enfant Jésus
    Titre courant :
    Verrière représentant l'apparition de la Vierge à l'Enfant à saint François d'Assise
    Aires d'études :
    Département de l'Indre
    Illustration :
    Châteauroux, église Notre-Dame, baie 2 : l'apparition de la Vierge à l'Enfant à saint François
  • Tableau : saint François de Paule ressuscitant un enfant
    Tableau : saint François de Paule ressuscitant un enfant Orléans - 1 rue Porte-Madeleine - en ville
    Dossier :
    Vue d'ensemble. Tableau : saint François de Paule ressuscitant un enfant
    Auteur :
    AuteurIllustration Lauginie François
  • Îlot G
    Îlot G Tours - Quartier sinistré nord - rue Colbert rue Jules-Favre jardin de Beaune-Semblançay rue Berthelot rue Nationale - en ville - Cadastre : 2010 DY 185 à 202, 240
    Dossier :
    Ruines de l'hôtel de Beaune-Semblançay et de l'ancienne église Saint-François-de-Paule, 1940 . (archives municipales de Tours, Fonds Emile Leray, 101 Fi 38.16). Îlot G
    Auteur :
    AuteurIllustration Archives municipales de Tours
  • Jardin de Beaune-Semblançay
    Jardin de Beaune-Semblançay Tours - Quartier sinistré nord - jardin de Beaune-Semblançay - en ville - Cadastre : 2010 DY 187
    Copyrights :
    (c) Université François-Rabelais de Tours (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Val de Loire et Reconstruction
    Historique :
    Compte tenu des importantes destructions du quartier nord, les restes de l'hôtel de Beaune -Semblançay ont fait l'objet d'une attention particulière dans les projets de reconstruction. La question de création d'un square face à la Chambre de commerce, cette idée fait l'objet d'une étude plus poussée de Pierre Patout en décembre 1948. Le service des Monuments historiques, qui a protégé la chapelle de Beaune -Semblançay en août 1941, classe le pan d'élévation de l'ancienne galerie de l'hôtel en octobre 1947. Tandis proposé de les intégrer à un nouveau bâtiment administratif destiné aux services de la Direction de suite. À partir de juin 1954, Pierre Patout et Pierre Labadie reprennent ensemble les études d'aménagement du cœur de l'îlot G, afin de créer un espace "organisé et offrant des vues intéressantes sur les monuments conservés" qui sera dénommé "jardin de Beaune-Semblançay" sur une proposition du conseil municipal en juin 1956. Au centre de leur composition, ils intègrent la fontaine de Beaune-Semblançay
    Référence documentaire :
    François-Rabelais de Tours : 2004. ). (service Patrimoine et Inventaire de la Région Centre-Val de Loire, Fonds Vitry). (cf. illustration n ). (service Patrimoine et Inventaire de la Région Centre-Val de Loire, Fonds Vitry). (cf. illustration n ). (archives municipales de Tours, 149 W 16, îlot G). (cf. illustration n° IVR24_20103702611NUCA). ). (archives municipales de Tours, 149 W 16, îlot G). (cf. illustration n° IVR24_20103702610NUCA). Calque : plan dressé en juin 1954. Par Patout, Pierre (architecte). (archives municipales de Tours Photogr. pos. n. et b., [3e quart 20e siècle]. Auteur inconnu. (archives municipales de Tours Impr. photoméc. (carte postale) n. et b., d'après un dess. de Jacquemin. Auteur inconnu. (archives municipales de Tours, 11 Fi 9.1669). (cf. illustration n° IVR24_20103700303NUCA). municipales de Tours, 11 Fi 4.597). (cf. illustration n° IVR24_20103700302NUCA).
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Installé au cœur de l'îlot G, ce jardin de forme régulière réunit et met en valeur trois éléments liés à la famille de Beaune-Semblançay. Il est pour le promeneur doublement accessible : à l'ouest, par . Dans la partie nord du jardin, s'élève sur deux niveaux la façade Renaissance de l'hôtel de Beaune -Semblançay. Elle est confortée sur l'arrière par un soubassement de béton agrémenté d'arbres plantés . Constituant un décor ajouré, cette élévation fait face à la fontaine de Beaune-Semblançay, disposée au centre de l'espace aménagé. Initialement prévu dans l'axe reliant la rue Nationale à la Chambre de Commerce , l'édicule est implanté plus au sud afin de dégager entièrement la vue sur la façade de l'établissement. La chapelle de Beaune-Semblançay est le dernier élément constitutif de l'ensemble. Entièrement restaurée par le service des Monuments historiques lors de la reconstruction de l'îlot, elle est englobée dans une parcelle à l'extrémité sud-ouest du jardin. Elle accueille le prolongement d'une boutique au rez-de
    Localisation :
    Tours - Quartier sinistré nord - jardin de Beaune-Semblançay - en ville - Cadastre : 2010 DY 187
    Titre courant :
    Jardin de Beaune-Semblançay
    Appellations :
    jardin de Beaune-Semblançay
    Annexe :
    -François-de-Paule, convertie en cinéma, s'aperçoit aussi, derrière une cloison qui l'a heureusement . C'est la partie la plus ancienne de l'hôtel patrimonial des de Beaune. Contre l'ancienne église Saint Ville de Tours - Îlot G - A.S.R. Tours-Nord. Aménagement d'un espace vert. Note de l'architecte, 30 juillet 1956 (AC Tours. 149 W 16). "Je soussigné Pierre Labadie Architecte en chef de groupe de l'Îlot G déclare avoir été chargé par la Ville de Tours de l'aménagement de l'espace vert créé au centre de cet îlot. Celui-ci est érigé du côté Est de la rue Nationale, voie principale de la Ville, et compris entre exceptionnel du fait de la présence de monuments anciens et d'un caractère architectural et historique indiscutable. Au Nord l'îlot est bordé de la rue Colbert par l'Eglise St-Julien, monument roman avec certaines parties gothiques, plus récentes. A l'Est aspecté rue Jules-Favre, la Chambre de Commerce. Enfin à l'intérieur même de l'îlot, il existe du côté Sud la Chapelle de l'Hôtel de Beaune-Semblançay, charmante
    Aires d'études :
    Val de Loire et Reconstruction
    Illustration :
    Plan de situation. IVR24_20113701306NUDA Plan d'implantation de l'hôtel de Beaune-Semblançay, de l'hôtel de Dunois et de l'ancienne chapelle du couvent des Jésuites : état du bâti détruit et existant, août 1941. (archives municipales de Tours Plan du jardin de Beaune-Semblançay (square de la Chambre de Commerce), P. Patout arch., 13 décembre 1948. (archives municipales de Tours, 149 W 23). IVR24_20103701708NUC2A Plan du jardin, P. Patout et P. Labadie arch., juin 1954. (archives municipales de Tours, 149 W 22 Plan d'aménagement de la voirie et du jardin, P. Patout et P. Labadie arch., 3 avril 1956 . (archives municipales de Tours, 149 W 16, îlot G). IVR24_20103702611NUCA Façades intérieures et espace vert, P. Labadie arch., 1er août 1956. (archives municipales de Tours Vue perspective du jardin de l'hôtel de Beaune-Semblançay, d'après un dessin de Jacquemin
  • Îlot G
    Îlot G Tours - Quartier sinistré nord - rue Colbert rue Jules-Favre jardin de Beaune-Semblançay rue Berthelot rue Nationale - en ville - Cadastre : 2010 DY 185 à 202, 240
    Copyrights :
    (c) Université François-Rabelais de Tours (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Val de Loire et Reconstruction
    Historique :
    adjudications en août. Au préalable, le cinéma Olympia situé dans l'ancienne église Saint-François-de-Paule, à de la ville de Tours, les hôtels de Beaune-Semblançay, Lange des Bernières et Dunois, qui sont conscience patrimoniale. En 1941, les vestiges de l'hôtel de Beaune-Semblançay font l'objet d'un premier classement au titre des Monuments historiques afin d'assurer leur protection. La chapelle et un pan de mur restant du bel édifice Renaissance sont alors consolidés dans l'attente de leur intégration au sein d'un ensemble reconstruit. À la Libération, la présence de ces éléments classés guide fortement le remembrement de l'îlot G et incite à l'aménagement d'un espace vert destiné à les mettre en valeur. Désigné architecte chef de groupe, Pierre Labadie débute les études de l'îlot G à la fin de l'année 1951. Les plans des immeubles ordonnancés qui bordent les rues Nationale et Colbert sont dressés sous la direction de modifications de plusieurs parcelles entraînent de longues discussions qui l'ajournent sine die. Les travaux ne
    Observation :
    Dernier des trois îlots construits sur le côté est de la rue Nationale, l'îlot G marque exceptionnellement la reconstruction du quartier nord par son intégration réussie de vestiges historiques au sein
    Parties constituantes non étudiées :
    hôtel de voyageurs
    Référence documentaire :
    [Ruines de l'hôtel de Beaune-Semblançay et de l'ancienne église Saint-François-de-Paule] / Auteur FONDETTES, Pierre. Alerte aux "Monuments historiques" ! La démolition de l'église Saint-François-de -Paule et la sauvegarde de la chapelle de Beaune-Semblançay. La Dépêche, 8 mars 1941. François-Rabelais de Tours : 2004. Photogr. pos. n. et b., 1940. Auteur inconnu. (archives municipales de Tours, Fonds Emile Leray Photogr. pos. n. et b., 1940. Auteur inconnu. (archives municipales de Tours, Fonds Emile Leray ). (archives municipales de Tours, 149 W 16, îlot G). (cf. illustration n° IVR24_20103702610NUCA). Tirage : plan rehaussé d'aquarelle, [1954]. Auteur inconnu. (archives municipales de Tours, 149 W Tirage : plan dressé le 30 mars 1954. Par Labadie, Pierre (architecte). (archives municipales de Tours, Permis de construire 1954/n°522). (cf. illustration n° IVR24_20103700057NUCA).
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Berthelot et à l'est par la rue Jules-Favre. Afin de favoriser l'aménagement du cœur d'îlot en jardin public mettant en valeur les vestiges de l'hôtel de Beaune-Semblançay, l'îlot adopte une forme largement ouverte à l'est. Cet accès principal est encadré de deux pavillons d'angle tandis qu'à l'ouest, rue Nationale, un second passage piéton est ménagé au rez-de-chaussée d'un immeuble. L'ensemble concerté se compose de quinze immeubles alignés à front de rues et rassemblant 65 logements et un hôtel de voyageurs . Le rez-de-chaussée commercial est principalement occupé par des boutiques et des bureaux. Côté cour , une rangée de garages à toit-terrasse s'implante le long des façades nord et sud. L'îlot possède un transformateur, contigu à la chapelle de Beaune-Semblançay. L'alimentation des immeubles en air chaud est assurée par la chaufferie de l'îlot H voisin. Le gros-œuvre associe une ossature en béton armé et une maçonnerie de moellons. Comprenant un sous-sol, un rez-de-chaussée et trois à quatre niveaux d'habitation
    Étages :
    rez-de-chaussée étage de comble
    Typologies :
    îlot de type ouvert en forme de U
    Localisation :
    Tours - Quartier sinistré nord - rue Colbert rue Jules-Favre jardin de Beaune-Semblançay rue
    Annexe :
    Liste des architectes d'opération (AC Tours. Permis de construire 1954/n°522) Le numéro entre parenthèses correspond à la première numérotation cadastrale en vigueur lors de la reconstruction de l'îlot Entreprises ayant participé à la construction de l'îlot G ("Bâtir", juillet 1959, n°86, p. 22
    Aires d'études :
    Val de Loire et Reconstruction
    Illustration :
    Ruines de l'hôtel de Beaune-Semblançay et de l'ancienne église Saint-François-de-Paule, 1940 Plan de situation. IVR24_20113701252NUDA Plan d'implantation de l'hôtel de Beaune-Semblançay, de l'hôtel de Dunois et de l'ancienne chapelle du couvent des Jésuites : état du bâti détruit et existant, août 1941. (archives municipales de Tours Plan annexé au cahier des charges de l'îlot G, [1954]. (archives municipales de Tours, 149 W 16 Plan masse du sous-sol, P. Labadie arch., 30 mars 1954. (archives municipales de Tours, Permis de Plan masse des étages, P. Labadie arch., 30 mars 1954. (archives municipales de Tours, Permis de Plan de couverture, P. Labadie arch., 30 mars 1954. (archives municipales de Tours, Permis de Elévations de façades diverses et coupes correspondantes, P. Labadie arch., 30 mars 1954. (archives municipales de Tours, Permis de construire 1954/n°522). IVR24_20103700062NUCA
  • Faverolles : église Notre-Dame, verrière
    Faverolles : église Notre-Dame, verrière Faverolles - en village
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale Les vitraux de l'Indre
    Historique :
    Cette baie de l'édifice est la seule à contenir une verrière figurée, les autres étant fermées par une vitrerie à losanges. Malgré l'absence de date et de signature, on peut toutefois supposer que
    Représentations :
    saint François de Sales saint Vincent
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Cette verrière se compose de deux lancettes dans lesquelles sont figurés saint François de Sales et saint Vincent, placés devant un fond damassé bleu et sous un dais architecturé de style gothique. Le
    Emplacement dans l'édifice :
    mur sud de la nef
    Aires d'études :
    Département de l'Indre
    Illustration :
    Faverolles, église Notre-Dame, baie 5 : saint François de Sales et saint Vincent
  • 6 verrières mixtes
    6 verrières mixtes Crozon-sur-Vauvre - en village
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Inscriptions & marques :
    donateurs : "Félix et Henriette de Nadaillac" (baie 8).
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale Les vitraux de l'Indre
    Historique :
    Église paroissiale Saint-Germain : Édifiée dans le style néo-gothique en 1856 par Alfred Dauvergne , et consacrée l'année suivante, l'église Saint-Germain se compose d'une nef unique dotée d'un clocher porche de plan carré à l'ouest, de deux chapelles à deux travées au nord et au sud, tandis qu'à l'est, le Guérithault en 1899. La verrière de la baie 8 porte le nom d'un couple de donateurs, Félix et Henriette de
    Représentations :
    saint François saint Louis de Gonzague saint Jacques saint Joseph
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Sacré-Coeur de Jésus, saint Jacques, le Sacré-Coeur de Marie, saint François d'Assise, saint Joseph à l'Enfant et saint Louis de Gonzague. Ces verrières présentent un décor de grisaille rehaussé de figures géométriques multicolores, au
    Aires d'études :
    Département de l'Indre
    Illustration :
    Crozon-sur-Vauvre, église Saint-Germain, baie 7 : le Sacré-Coeur de Jésus. IVR24_20093604113NUCA Crozon-sur-Vauvre, église Saint-Germain, baie 9 : le Sacré-Coeur de Marie. IVR24_20093604115NUCA Crozon-sur-Vauvre, église Saint-Germain, baie 10 : saint François. IVR24_20093604116NUCA Crozon-sur-Vauvre, église Saint-Germain, baie 12 : saint Louis de Gonzague. IVR24_20093604118NUCA Crozon-sur-Vauvre, église Saint-Germain, baie 8 : saint Jacques. IVR24_20093604114NUCA Crozon-sur-Vauvre, église Saint-Germain, baie 11 : saint Joseph à l'Enfant. IVR24_20093604117NUCA
  • 4 verrières mixtes à personnages
    4 verrières mixtes à personnages La Châtre - place Maget - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale Les vitraux de l'Indre
    Historique :
    Église paroissiale Saint-Germain : Cette église a été édifiée par Henri Dauvergne entre 1902 et deux bas-côtés qui se terminent à l’est, de part et d’autre du choeur, par deux chapelles orientées. Au centre de l’édifice, deux chapelles latérales, accessibles par les bas-côtés, forment un court transept , tandis qu’à l’ouest, un clocher-porche supporte une haute flèche de pierre. Les vitraux : Ces verrières anonymes sont probablement issues de la Maison Lobin au cours de la seconde moitié du 19e siècle.
    Représentations :
    saint François de Sales sainte Jeanne de Chantal saint Jean sainte Monique saint Augustin bienheureuse Louise de Savoie saint Paul
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    saint François de Sales (baie 114). Augustin (baie 110), la bienheureuse Louise de Savoie et saint Paul (baie 113), sainte Jeanne de Chantal et Ces verrières mixtes présentent un décor de grisaille rehaussé de figures géométriques. Chaque lancette comporte un quadrilobe traité dans le style archéologique, dans lequel est représenté un saint, en pied sur un fond bleu. Sont ainsi figurés la Vierge et saint Jean (baie 109), sainte Monique et saint
    Aires d'études :
    Département de l'Indre
    Illustration :
    La Châtre, église Saint-Germain, baie 114 : Jeanne de Chantal et François de Sales La Châtre, église Saint-Germain, baie 113 : Louise de Savoie et saint Paul. IVR24_20093604519NUCA La Châtre, église Saint-Germain, baie 109 : la Vierge et saint Jean. IVR24_20093604517NUCA La Châtre, église Saint-Germain, baie 110 : sainte Monique et saint Augustin. IVR24_20093604518NUCA
  • Tours, Lycée François Clouet : revêtement mural en mosaïque
    Tours, Lycée François Clouet : revêtement mural en mosaïque Tours - 8 rue Lepage - en ville
    Dossier :
    La mosaïque de Paule Quemet-Bancel. Les mobiliers culturels du Lycée François Clouet Vue générale. Tours, Lycée François Clouet : revêtement mural en mosaïque
  • Amboise : secteur urbain du faubourg Saint-François
    Amboise : secteur urbain du faubourg Saint-François Amboise
    Copyrights :
    (c) Université François-Rabelais de Tours (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Historique :
    Situé au nord-ouest de la ville, le faubourg Saint-François tient son nom du couvent des Cordeliers - ordre mendiant fondé par saint François d'Assise en Italie au XIIIe siècle - reconstruit à l'initiative s'agirait de la salle du chapitre de l'ordre de Saint-Michel, créé à Amboise en août 1469 par Louis XI (1461 le faubourg Saint-François. Saint-Ladre (parcelle 300 du plan cadastral dit napoléonien) La Saint-Ladre. La construction de la chapelle de la léproserie remonte au début du XVIe siècle. Elle fut , vers le milieu du XVIe siècle, cette chapelle accueillit la statue de la Madeleine de l'église Saint était voûté d'ogives. L'église abritait entre autres chapelles celles de Saint-Jean et de Saint-Jacques de Pierre II d'Amboise dès 1412. L'édifice a disparu définitivement au XXe siècle. Plusieurs documents permettent de l'étudier : - le plan cadastral dit napoléonien (1808-1810), - un inventaire des révolutionnaire, - quelques mentions de dons dans les comptes royaux, - quelques mentions de travaux de voirie
    Référence documentaire :
    Extrait du plan cadastral dit napoléonien de 1808-1810. (Archives départementales d'Indre-et-Loire Plan d'alignement 1835, route de Tours à Amboise et chemin de halage. (Archives communales de la Tombeau du duc de Choiseul. Lithographie, n.s., n.d. (Bibliothèque municipale de Tours : L. A . Amboise : Tombeau du duc de Choiseul ; est. 1, Ic. Auv. 335). Église des Cordeliers : Pyramide de marbre au milieu de la chapelle de la Vierge à gauche dans l'église des Cordeliers d'Amboise ; Tombeau de marbre blanc et noir au milieu de la chapelle de la vierge ou de Boisy à gauche dans la nef de l'église des Cordeliers d'Amboise. dessins, n.s., n.d . (Bibliothèque municipale de Tours : L. A. Amboise : Église des Cordeliers ; R. 1 et R. 2, Ic. 794 et 796). Le logis des Sages ou de la Madeleine à Amboise (restitution)/ Bounauder. Lithographie, XIXe siècle . (Bibliothèque municipale de Tours : L. A. Amboise : Logis des sages, R. 1, Ic. 1121).
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Définir la limite entre les faubourgs Saint-François et Saint-Denis n'est pas chose aisée. Ce bien lisible, est immense. Il semble que les parcelles situées devant le couvent, le long de la Loire , relevaient bien de ce faubourg. Les parcelles sont très laniérées, mais leur situation en bord de Loire est certainement plus propice à l'établissement de jardins que d'habitations.
    Titre courant :
    Amboise : secteur urbain du faubourg Saint-François
    Annexe :
    la ville, notamment le chemin venant de Tours par le faubourg Saint-François : - Archives communales Le faubourg Saint-François dans les comptabilités amboisiennes Les comptabilités amboisiennes rendent compte d'un puits au faubourg Saint-François : - Archives communales d'Amboise, CC109, f°30v puiz de la Magdalene ». D'autres comptes mentionnent le puits Saint-Ladre, mais étant donné la proximité de la Madeleine et de la chapelle Saint-Ladre, il s'agit très certainement du même puits puiz estant pres la chappelle de saint Ladre ». La barrière marquant l'entrée du faubourg Saint au faubourg de Saint Denis, la deuxieme pres la maison Saint Ladre la tierce [...] ». - Archives de boys de troys toizes de long et demy pié en carré emploier a faire la barre pres Saint Ladre ». En communales d'Amboise, CC 198, f° 7 : « Au nom des freres Cordelliers du couvent de Saint Francoys, laditte d'Amboise, CC 108, f° 44 v° : « [...] Curer le chemin pres Saint-Françoys a la venue de la royne ».
    Illustration :
    Extrait du plan cadastral dit napoléonien de 1808-1810. (Archives Départementales d'Indre-et-Loire Extrait du plan cadastral dit napoléonien de 1808-1810. (Archives Départementales d'Indre-et-Loire Plan d'alignement 1835, route de Tours à Amboise et chemin de halage. (Archives Communales de la Plan d'alignement 1835, route de Tours à Amboise. (Archives Communales de la ville d'Amboise, O 210 Relevés de l'ancien logis des Sages. IVR24_20123702071NUC , par Charles Chauvet. (Ministère de la Culture, Médiathèque de l'architecture et du patrimoine , aquarelle par Charles Chauvet en 1920. (Ministère de la Culture, Médiathèque de l'architecture et du
1 2 3 4 11 Suivant