Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 2 sur 2 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Château Saint-Jean
    Château Saint-Jean Nogent-le-Rotrou - rue du Château - en ville
    Historique :
    fils Thomas Ier. Le château Saint-Jean est démoli en 1357, son donjon est incendié entre 1428 et 1449 Le terminus ante quem du château Saint-Jean est fixé à 1031 par les textes. Le site est alors aux mains de Geoffroy III. Le donjon et l’enceinte circulaire (au moins en partie) lui sont attribués. Ses
    Référence documentaire :
    MOUTON, Benjamin. Château Saint-Jean, donjon. Restauration et mise en valeur, avant-projet détaillé Archives départementales d'Eure-et-Loir. Série G : 3479. Inventaire des titres du chapitre Saint Archives départementales d'Eure-et-Loir. Série G : 3485. Obituaire du chapitre Saint-Jean. Milieu Archives du Musée-Château Saint-Jean, Nogent-le-Rotrou. Inventaire. 1607. Archives du Musée-Château Saint-Jean, Nogent-le-Rotrou. État des réparations. 1688. préliminaire. BRGM/RP-51868-FR . Mars 2003. 190 p., 8 fig., 14 tabl., 2 ann. dont 1 en volume séparé Saint-Jean], 2004. Charte 5 DE SOUANCE, Hector Guillier. Saint-Denis de Nogent-le-Rotrou, 1031-1789. Vannes : Lafolye p. 29-48. FOREAU, Christian. Sully et Rachel de Cochefilet en leurs seigneuries, fragments chartes 4, 7 et 13. GUERARD, Benjamin. Cartulaire de l'abbaye de Saint-Père de Chartres. Tome 1
    Description :
    d’enceinte. La basse-cour, située 5 m en contrebas, est bordée au nord par le « pavillon Louis XIII ». Il se
    Localisation :
    Nogent-le-Rotrou - rue du Château - en ville
    Titre courant :
    Château Saint-Jean
    Appellations :
    château Saint-Jean
    Texte libre :
    11ème siècle. En 1080, le site dispose de deux chapelles sous les vocables de Saint-Jean et Saint de chanoines dans l’église Saint-Étienne . Le château Philippien En 1194, le chapitre Saint-Jean est Montaigu, reprennent la Normandie. L’église Saint-Etienne est incendiée lors de la prise du château. En refondation du collège Saint-Jean. Elle est effectuée en 1467, sous le consentement de Charles d'Anjou. La nécessaires à sa remise en état, puis, à partir de 1958, nécessaires à l’installation du Musée Saint-Jean. Les . L’axe est rejoint par les rues Saint-Hilaire et Saint-Laurent, elles donnent accès à la rive droite de quadrilatère formé par l’Huisne, et les rues gouverneur, Saint-Hilaire et Saint-Laurent. Si le plateau est bien en relation avec l’ancien quartier canonial de Saint-Jean. La toponymie et la maison de la Chevecerie . L’église Saint-Jean, construite en dehors de l’enceinte, aurait alors assuré la fonction d’église de l’abbaye Saint-Denis, fait achever son abbatiale. Il est donc tout à fait recevable qu’il en soit
    Illustration :
    Vue aérienne du château Saint-Jean et de la ville en 1950. IVR24_19922800080VA Château Saint-Jean, vue du nord-ouest. IVR24_20132800001NUC4A Enceinte, vue du sud-ouest, pavillon Louis XIII, tours de Saint-Victor et de Brunelles
  • Hôpital d'hospitaliers de saint Augustin, actuellement centre hospitalier de l'Hôtel-Dieu
    Hôpital d'hospitaliers de saint Augustin, actuellement centre hospitalier de l'Hôtel-Dieu Nogent-le-Rotrou - 1-3 rue Gouverneur - en ville - Cadastre : 1990 BH 103, 265, 312
    Genre :
    d'hospitaliers de saint Augustin
    Historique :
    maladrerie Saint-Lazare en 1695 engagent la reconstruction du site. Elle s’étale tout au long du 18e siècle . La chapelle Saint-Jacques est alors séparée du domaine de l’hôpital, avant d’être érigée en église de Montdoucet. Il est desservi par les frères de Saint-Augustin. Le terminus ante quem de la chapelle Saint-Jacques est fixé à 1200 par les textes. Entre 1641 et 1643, les bâtiments bordant la cour de de Béthune. L’installation des sœurs de la Charité en 1657, puis la réunion de l’hôpital à la et porte sur les ailes A, B, C et D. En 1790, l’hôpital est placé sous l’autorité de la municipalité paroissiale en 1802. Entre 1861 et 1868, l’aile C est exhaussée et dotée d’une tour d’escalier hors-œuvre. Le pavillon de chirurgie est construit en 1933.
    Référence documentaire :
    L'Hôtel-Dieu. Date inconnue. Impr. photoméc. (carte postale). (Musée-Château Saint-Jean, Nogent-le DENIFLE, Henri. La désolation des églises, monastères, hôpitaux en France vers le milieu du XV DE SOUANCE, Hector Guillier. Saint-Denis de Nogent-le-Rotrou, 1031-1789. Vannes : Lafolye, 1895. Saint-Jean, 2011. SUREAU, Séverine. Les établissement hospitaliers de Nogent-le-Rotrou : La maladrerie Saint-Lazare
    Description :
    plateau Saint-Jean. Les ailes A et B sont disposées en équerre sur les côtés est et sud de la cour de
    Localisation :
    Nogent-le-Rotrou - 1-3 rue Gouverneur - en ville - Cadastre : 1990 BH 103, 265, 312
    Titre courant :
    Hôpital d'hospitaliers de saint Augustin, actuellement centre hospitalier de l'Hôtel-Dieu
    Texte libre :
    de Béthune n’en reste pas moins seigneur de Nogent. Il est, à ce titre, patron de la chapelle Saint l’hôpital, l’Hôtel-Dieu se sépare en 1744 de l’aile gauche (nord) de la chapelle Saint-Jacques. L’édifice , la démolition de l’église Notre-Dame-des-Marais en 1798 entraîne l’acquisition de la chapelle Saint implanté non loin du carrefour entre les rues de Saint-Hilaire et de VIlette-Gaté marquant la rencontre des Historique Une fondation seigneuriale Une donation est établie en vue de l’établissement de la Maison-Dieu en 1182, par le seigneur de Mondoucet. En 1190, la fondation est confirmée et assortie de de sa défunte épouse. Les frères de la Maison-Dieu suivent la règle de Saint-Augustin. Selon George la deuxième seigneurie religieuse à Nogent-le-Rotrou, derrière le prieuré de Saint-Denis. Les frères n’en demeurent pas moins sous l'autorité des moines denisiens. Face à l'installation et au se fait pas attendre. Dès 1200, une charte est éditée par les moines de Saint-Denis afin d’imposer
    Couvrements :
    voûte en berceau
    Illustration :
    Bâtiment C, rez-de-chaussée, voûte en berceau plein-cintre. IVR24_20152800449NUCA
    Couvertures :
    toit en pavillon
1