Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 1 sur 1 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Villandry : parc et jardin d'agrément du château
    Villandry : parc et jardin d'agrément du château Villandry - 3 rue Principale - en village - Cadastre : 2016 AI 123 ; 259 à 265 ; 267 ; 274 ; 355 à 356 ; 358
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général (c) Association parcs et jardins région Centre-Val de Loire
    Historique :
    peintre Antonio Lozano et le paysagiste Javier de Winthuysen, crée le salon des croix et celui de l’amour En 1084, l’existence d’un château féodal appartenant à Geoffroy Le Roux, premier seigneur connu de Colombiers, ancien nom de Villandry, est attestée. Jean Le Breton, conseiller puis secrétaire de François Ier , témoin en 1189 du traité dit "la Paix de Colombiers" entre Henri II Plantagenêt d’Angleterre et le roi de France Philippe-Auguste. Ambassadeur à Rome, il y puise son inspiration pour créer un ensemble de jardins immédiate du château à la Renaissance. En 1754, le marquis Michel-Ange de Castellane, ambassadeur du roi et jardins et les abords sont également modifiés : le parc est agrandi, suite aux rachats de terres par le marquis en 1760, puis agencé dans un style régulier. Pièce d’eau en forme de miroir Louis XV, parterres , orangeries, terrasses et dépendances néoclassiques remplacent les parquets Renaissance. A compter de 1791 , plusieurs propriétaires se succèdent, dont Jérôme Bonaparte, frère cadet de Napoléon Ier, jusqu’à ce que le
    Observation :
    Les jardins de Villandry possèdent le label « Jardin remarquable » depuis 2004. Ce label est décerné par le ministère de la Culture. Les jardins se sont également vu attribuer le label "Architecture contemporaine remarquable" pour leur style, que l'on peut qualifier de « néo-renaissance », et qui témoigne de la survivance de ce mouvement historiciste dans les années 1910. Créé en 2016, ce label est également décerné par le ministère de la Culture.
    Parties constituantes non étudiées :
    canal de jardin pavillon de jardin terrain de jeu
    Référence documentaire :
    Cadastre napoléonien de 1808, section A1. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 3P 6NUM10/272 . 1932. Échelle 1 :500. (Archives du château de Villandry). CARVALLO, Henri. Le Château de Villandry et ses Jardins. Blois : Éditions Valoire-Estel, 2006. CLAVREUL, Denis. Les Jardins de Villandry. Paris : Gallimard, 2005. (Carrés de jardins). château de Villandry. APJRC. septembre 2007. [dossier]. LUCINGE, Françoise de. Premier Inventaire pour l’Association des parcs et jardins en région Centre : Villandry, Jardins du château de Villandry. Union Régionale des CAUE du Loir-et-Cher. Janvier 1993. [dossier]. NOURRY, Louis-Michel. Les Jardins de Villandry, la nature mise en ordre. Paris : Belin-Herscher p. 160-164 RACINE, Michel (dir.). Créateurs de jardins et de paysages en France de la Renaissance
    Précisions sur la protection :
    Les façades et toitures du bâtiment du concierge, des communs, de la basse-cour et des deux pavillons du 18ème siècle encadrant l'entrée du château, les façades et toitures du pavillon de l'Audience
    Description :
    D’une superficie de 6 ha, les jardins de Villandry sont entièrement clos par un mur d’enceinte et . Deux mails plantés de tilleuls ménagent des promenades en hauteur pour observer les jardins et le d’Amour, le jardin de Musique et le jardin des Simples, - le jardin d’Eau et le jardin du Soleil. La première terrasse accueille le jardin potager décoratif. Celui-ci se divise en neuf carrés de motifs géométriques différents les uns des autres. Le centre de chacun de ces carrés est orné d’une fontaine posée sur jardin potager. Une galerie recouverte de vigne surplombe en partie le potager et le sépare des jardins de l’amour : passionné, adultère, tragique et tendre. Dans l’alignement sud du jardin potager décoratif, le jardin de Musique s’organise en trois carrés. Chacun d’entre eux est orné d’une fontaine carrée en son centre. De hauts buis taillés enserrent des santolines et des lavandes, et représentent des cercles de taille croissante, coupés par un axe médian fédérateur, regroupant des plantes aromatiques
    Auteur :
    [paysagiste, peintre] de Winthuysen Javier
    Jardins :
    bois de jardin labyrinthe de jardin parterre de carrés
    Appellations :
    Jardins du château de Villandry
    Aires d'études :
    Région Centre-Val de Loire
    Illustration :
    Cadastre de 1808, commune de Villandry, section A1. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 6 Plan des jardins de Joachim Carvallo en 1932 par S. Blanchet. (Archives privées du château Vue de volume prise du sud-ouest, avant les restaurations entreprises par Joachim Carvallo. Noter le jardin paysager, les baies 18ème siècle et la terrasse le long de la façade. IVR24_19933700128P Vue aérienne détaillant le plan des aménagements paysagers et architecturaux du château de Villandry (orthophotographie extraite en 2020 du Géo-portail de l'IGN). IVR24_20193700529NUDA Vue aérienne des jardins de Villandry, orthophotographie en 2014 du Géo-portail de l'IGN Le jardin d'ornement, mur de la terrasse orientale : vestige d'une fontaine adossée en 1974 Détail du "Jardin d'Amour" ou "premier salon" : buis taillés en forme de croix de Malte. 1995 Le jardin d'ornement : vue d'ensemble, au second plan, du "jardin de Musique" prise de la terrasse
1