Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 424 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Joué-lès-Tours, Lycée d'Arsonval : décor mural (disparu)
    Joué-lès-Tours, Lycée d'Arsonval : décor mural (disparu) Joué-lès-Tours - 6 place de la Marne - en ville
    Historique :
    bâtiments. Les cinq panneaux devaient mesurer entre 6 à 10 mètres de hauteur et entre 5 à 11 mètres de réalisation est de 42 509 francs. L’œuvre a disparu. Elle fut détruite ou dissimulée par les nouvelles constructions recouvrant les murs des anciens bâtiments lors de la restructuration et de l’extension du lycée au
    Référence documentaire :
    Joué-lès-Tours. commission nationale du 1% artistique, Ministère de la Culture. 1971-1980.
    Localisation :
    Joué-lès-Tours - 6 place de la Marne - en ville
    Titre courant :
    Joué-lès-Tours, Lycée d'Arsonval : décor mural (disparu)
    États conservations :
    Œuvre détruite ou dissimulée par les nouvelles constructions venues recouvrir les murs des anciens
    Illustration :
    Le décor mural était situé sur des élévations d'anciennes constructions remplacées par les bâtiment
  • Joué-lès-Tours, Lycée d'Arsonval : sculpture,
    Joué-lès-Tours, Lycée d'Arsonval : sculpture, "La Chaise" Joué-lès-Tours - 6 place de la Marne - en ville
    Localisation :
    Joué-lès-Tours - 6 place de la Marne - en ville
    Titre courant :
    Joué-lès-Tours, Lycée d'Arsonval : sculpture, "La Chaise"
  • Joué-lès-Tours, Lycée Jean Monnet : sculpture,
    Joué-lès-Tours, Lycée Jean Monnet : sculpture, "Melodic European Parliament" Joué-lès-Tours - 45 rue de la Gitonnière - en ville
    Description :
    ) représentant la portée d'une partition musicale. Les notes sont représentées par des perforations dans la tôle
    Localisation :
    Joué-lès-Tours - 45 rue de la Gitonnière - en ville
    Titre courant :
    Joué-lès-Tours, Lycée Jean Monnet : sculpture, "Melodic European Parliament"
  • Château du Plessis-lès-Tours
    Château du Plessis-lès-Tours La Riche - Plessis (le) - Rue du Plessis - en ville
    Historique :
    Le Plessis-lès-Tours fut la première résidence royale en Val-de-Loire. Elle s'élève en un lieu dénommé Montils-lès-Tours avant 1472. Le roi Louis XI réaménage vers 1478 le château qu'il acquiert en
    Observation :
    Conservé à l'état de vestige, le château de Plessis-les-Tours reconstruit pour Louis XI pourrait
    Référence documentaire :
    Le Plessis-les-Tours en 1845. In : Tableaux chronologiques de l'histoire de Touraine. Tours, Clarey Le Plessis-les-Tours en 1854. Lithographie en couleur, Tours : Clarey-Martineau imprimeur, 1854 [en Plessis-les-Tours. Dessin de Deroy, 19e siècle. (Bibliothèque municipale de Tours) GAVELLE, Priscille de, PAU, Clémence. Le château du Plessis-lès-Tours : environnement et parc p. 161-172 LEVEEL, Pierre. Les Montils-lès-Tours en la varenne de La Riche du Xe au XVe siècle GUILLOT de SUDUIRAUT, Sophie. Le château de Plessis-les-Tours. Chambray-les-Tours : Editions C.L.D Plan général du château du Plessis les Tours. Plan à l'encre et lavis, 18e siècle (AD37 H 680). Plan du château du Plessis les Tours au 25 juillet 1786. Plan à l'encre et lavis. (AD37 C 314/13) Plan du château de Plessis-les-Tours... établi le dépôt des Mandians, rez-de-chaussée. Plan à VIRARD, Sophie. Le château du Plessis-les-Tours. Tours : Centre d'Etudes Supérieures de la
    Précisions sur la protection :
    Château du Plessis-lès-Tours (cad. AR 20) : inscription par arrêté du 12 avril 1927
    Titre courant :
    Château du Plessis-lès-Tours
    Illustration :
    Plessis-les-Tours sur une carte de 1770 (Archives municipales d'Amboise, II 1417 Le Plessis en 1619 sur une "carte particulière de Tours avecq le paisage mis en relief" par R Les Minimes et le Plessis sur le cadastre de 1808, le bâti actuel et les réseaux en superposition Gravure représentant le château au milieu du 19e siècle (Bibliothèque municipale de Tours
  • Les mobiliers culturels du lycée d'Arsonval
    Les mobiliers culturels du lycée d'Arsonval Joué-lès-Tours - 6 place de la Marne - en ville
    Référence documentaire :
    Joué-lès-Tours. commission nationale du 1% artistique, Ministère de la Culture. 1971-1980.
    Localisation :
    Joué-lès-Tours - 6 place de la Marne - en ville
    Titre courant :
    Les mobiliers culturels du lycée d'Arsonval
    Illustration :
    par les bâtiment actuels. IVR24_20143703742NUCA
  • Les mobiliers culturels du Lycée Jean Monnet
    Les mobiliers culturels du Lycée Jean Monnet Joué-lès-Tours - 45 rue de la Gitonnière - en ville
    Localisation :
    Joué-lès-Tours - 45 rue de la Gitonnière - en ville
    Titre courant :
    Les mobiliers culturels du Lycée Jean Monnet
  • Tours : groupe sculpté, Les Mystères douloureux
    Tours : groupe sculpté, Les Mystères douloureux Tours - rue François Clouet - en ville
    Inscriptions & marques :
    C. Alaphilippe / 1905 (sur la plinthe) - LES MYSTERES DOULOUREUX L'ENFANT...ET DEMAIN. (sur la
    Historique :
    Tours. L'exécution d'un socle (par l'architecte Becq Rouyer) est entérinée par délibération du conseil
    Localisation :
    Tours - rue François Clouet - en ville
    Titre courant :
    Tours : groupe sculpté, Les Mystères douloureux
  • Couvent des Grands Minimes du Plessis-lès-Tours
    Couvent des Grands Minimes du Plessis-lès-Tours La Riche - Saint-François - en écart
    Historique :
    Plessis-lès-Tours. les terres de leur résidence au Plessis, le couvent conserve un bâtiment des 17e siècle et 18e siècle . Chapelle inachevée construite d'après les plans de Charles et Gustave Guérin dans la 2e moitié du 19e
    Référence documentaire :
    . Extraite de Remonter le temps : les prises de vues aériennes. Environs de Tours de 1919 à 2015. Géoportail Riche (Indre-et-Loire). Bulletin de la Société Archéologique de Touraine. Tours : Société archéologique Veüe du couvent des Pères Minimes du Plessis lez Tours, dessiné du costé de l'entrée. Par Louis Carte particulière de Tours avecq le paisage mis en relief, faict par R. Siette le quinzième jour Carte du cours de la Loire depuis Coulanges jusqu'au Pont de Cé, vers 1755. Détail de Tours et de Carte de Tours et de ses environs. Document levé topographiquement à 6 lignes pour cent toises la ville de Tours. Bruxelles : Éditions Culture et Civilisation, 1976. (Réédition du texte de 1873 Veüe du couvent des Pères Minimes du Plessis lez Tours, dessiné du costé de l'entrée, 1699
    Précisions sur la protection :
    dite " levée du Cher " ; les sols de l'emprise du couvent à l'intérieur de son mur d'enceinte, y
    Titre courant :
    Couvent des Grands Minimes du Plessis-lès-Tours
    Illustration :
    Veüe du couvent des Pères Minimes du Plessis-les-Tours, dessiné du costé de l'entrée, 1699 (Société Les Minimes vers 1755 IVR24_20153700004NUC Les Minimes sur une carte de 1770 (Archives municipales d'Amboise, II 1417) IVR24_19783700125P Les Minimes et le Plessis sur le cadastre de 1808, le bâti actuel et les réseaux en superposition L'enclos des Minimes : les jardins potagers IVR24_20153700049NUCA Les Minimes depuis le parking du centre commercial la Riche Soleil IVR24_20153700063NUCA
  • Chambray-lès-Tours, Lycée agricole de Chambray-lès-Tours : décor adhésif sur verre,
    Chambray-lès-Tours, Lycée agricole de Chambray-lès-Tours : décor adhésif sur verre, "Le rapport à la salade ?" Chambray-lès-Tours - 104 avenue de La République - en ville
    Historique :
    construction de la Halle de vente du lycée professionnel agricole de Chambray-les-Tours. Cette œuvre prend la
    Représentations :
    -Loire vue du ciel et plus précisément d'une portion du territoire d'Indre-et-Loire entre les communes de comme un dessin du paysage local, du terroir où sont produit les aliments en vente dans cette halle. La dans le décor extérieur, comme si les parcelles vues du ciel se peuplaient d'agriculteurs, d'animaux et
    Description :
    diffusant la lumière. Les espaces non recouverts par l'adhésif restent transparents comme le vitrage. La
    Localisation :
    Chambray-lès-Tours - 104 avenue de La République - en ville
    Titre courant :
    Chambray-lès-Tours, Lycée agricole de Chambray-lès-Tours : décor adhésif sur verre, "Le rapport à
    Annexe :
    entendu liée à l'évolution de l’agriculture. 6 grands thèmes sont évoqués : -les mythes, les croyances , les religions liés à l'agriculture -les représentations iconographique et littéraires -l'outillage et dans le monde -les éléments liés à l'eau et aux moulins -les éléments concernant l'élevage
  • Les mobiliers culturels et patrimoniaux du Lycée agricole de Chambray-lès-Tours
    Les mobiliers culturels et patrimoniaux du Lycée agricole de Chambray-lès-Tours Chambray-lès-Tours - 104 avenue de La République - en ville
    Historique :
    Parmi ses mobiliers culturels et patrimoniaux, le Lycée agricole de Chambray-lès-Tours possède une
    Localisation :
    Chambray-lès-Tours - 104 avenue de La République - en ville
    Titre courant :
    Les mobiliers culturels et patrimoniaux du Lycée agricole de Chambray-lès-Tours
  • Les aménagements portuaires de la Loire : commune de Tours (Indre-et-Loire
    Les aménagements portuaires de la Loire : commune de Tours (Indre-et-Loire Tours
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    , l'ingénieur en chef Lemierre rapporte que les travaux d'endiguement aux abords de Tours laissent encore en 1857 et 1862 mentionnent à Tours, les ports de l'embouchure du canal, de Tours, de Saint-Cyr et de tonnes en 1858. Au début du XIXe siècle, les marchandises transportées sur la Loire à Tours consistent Durant l'Antiquité, la berge gauche de la Loire à Tours est située beaucoup plus en sud la Victoire. Nous ne savons que très peu de choses concernant les dispositifs portuaires pour cette 1-15 rue de la Madeleine (à l'ouest de la ville). Un pont est attesté sur la Loire à Tours dès le de Tours Eudes II. Il sera utilisé jusqu'à la fin du XVIIIe siècle. Durant la période médiévale, on depuis le XVIe siècle. Jusqu'au début du XVIIIe siècle, les murailles forment une séparation entre le fleuve et la ville : seules les portes percées dans l'enceinte assurent un accès à la Loire. Il semble . La seconde moitié du XVIIIe siècle voit à Tours la réalisation de travaux importants : construction
    Référence documentaire :
    AN, F 14 6615. Projet d'exhausser les quais de Tours suite à la crue de 1846, 1847. AM Tours, BB 80ème registre. Liberté du transport des vins de Loire vers les colonies, 1784-1785. AM Tours, 3 O 1. Travaux de défense de la ville contre les inondations, 1846-1847. AM Tours, 3 O 1. Rapport de l'ingénieur Cormier sur les travaux d'amélioration des quais de la AM Tours, 3 O 1. Projet concernant les travaux de défense de la ville contre les inondations de la Lithographie, Ech. 1/8000e, 1833. (bibiothèque municipale de Tours, CPB 055). (cf. illustration n Gravure sur cuivre, 18,7 x 31 cm, 1690. Par Aveline. (bibiothèque municipale de Tours, LB Tours Gravure, 1657, détail. Par Mérian (graveur). (bibiothèque municipale de Tours, Ge FF 748). (cf Gravure, 1657, détail. Par Mérian (graveur). (bibiothèque municipale de Tours, Ge FF 748). (cf Photographie aérienne verticale, Ech. 1/5200e. (archives municipales de Tours, 1168 W 5. Axe 11
    Description :
    La ville de Tours est établie de part et d'autre de la Loire. Elle bénéficiait de multiples de Saint-Cyr (rive droite, vis à vis du bourg de Saint-Cyr mais sur la commune de Tours) comprenant - une cale en tablier à quai incliné aux abords de la passerelle Saint-Symphorien - le port de Tours
    Localisation :
    Tours
    Titre courant :
    Les aménagements portuaires de la Loire : commune de Tours (Indre-et-Loire
    Illustration :
    Vue de la ville de Tours telle qu'on la voit de chez les révérends pères Capucins, 1753. (société Carte de la ville de Tours et de ses environs dressée sur les matériaux du cadastre par Gayard Carte de la ville de Tours et de ses environs dressée sur les matériaux du cadastre par Gayard Carte de la ville de Tours et de ses environs dressée sur les matériaux du cadastre par Gayard Carte de la ville de Tours et de ses environs dressée d'après les éléments du cadastre par Gayard La Loire à Tours, rive gauche : établissement les Bains chauds et lavandière. Carte postale La traversée de la Loire à Tours avec localisation des ports sur un fond de plan de 1880 Carte des principaux aménagements portuaires à Tours (fond de plan de 1880). IVR24_20123702064NUDA Schéma présentant les différentes jonctions navigables ayant relié la Loire et le Cher La fort ancienne et noble ville de Tours appelée le jardin de la France, par C. Vischer, détail
  • Les mobiliers culturels et patrimoniaux du Lycée de Tours-Fondettes Agrocampus
    Les mobiliers culturels et patrimoniaux du Lycée de Tours-Fondettes Agrocampus Fondettes - la Plaine - isolé
    Historique :
    Parmi ses mobiliers culturels et patrimoniaux, le Lycée de Tours-Fondettes Agrocampus possède une
    Titre courant :
    Les mobiliers culturels et patrimoniaux du Lycée de Tours-Fondettes Agrocampus
  • Secteurs urbains de la Reconstruction de Tours
    Secteurs urbains de la Reconstruction de Tours Tours - en ville
    Copyrights :
    (c) Université François-Rabelais de Tours
    Historique :
    combats. Déclarée "ville ouverte" le 21 juin, Tours est occupée par les Allemands dès le lendemain. Le Le quartier de l'entrée nord est le premier secteur urbain de Tours détruit lors de la Seconde brasier perdure plus de deux jours durant lesquels le maire de Tours, Ferdinand Morin, négocie l'arrêt des août 1940, la ville de Tours confie en novembre 1940 l'établissement d'un Plan de reconstruction et concerne les vestiges épargnés par les destructions, un premier plan voit le jour qui conserve notamment la immédiatement stoppée par la nouvelle vague de bombardements qui frappe Tours en 1943 et 1944. Issu de l'équipe en 1946 un premier modificatif du plan Lefèvre. Dorian envisage par ailleurs, suivant les principes que se constitue la même année l'Association syndicale de remembrement de Tours-Nord qui regroupe l'ensemble des propriétaires sinistrés du quartier nord, les premiers immeubles des 22 îlots désormais . Les derniers ensembles du quartier nord sont achevés en 1962.
    Référence documentaire :
    Les reconstructions de la zone Nord de Tours. Ce qui est réalisé. Les projets pour 1950. La Un milliard et demi de travaux seront entrepris cette année dans les différents quartiers de Tours DUBUISSON, Yolène. Les problèmes posés par la reconstruction des écoles de Tours (1945-1958 DURAND, Yves. Les reconstructions d'Orléans, Tours et autres villes du Val de Loire détruites en quotidienne. Chambray-lès-Tours : Editions C.L.D., 1997. LABUSSIÈRE, Jeannine, PRAT, Elisabeth. Tours cité meurtrie juin 1940. Chambray-lès-Tours : Éditions LARGEAUD, Jonathan. Tours sous les bombes. La Crèche : Geste éditions, 2010 (Se souvenir de). OLIVEREAU, Amandine, Les infrastructures ferroviaires à Tours, un siècle de mutation (1844-1944 François-Rabelais, 2009 (2 vol.). OLIVEREAU, Amandine, Les infrastructures ferroviaires à Tours, un OLIVEREAU, Amandine. Les infrastructures ferroviaires à Tours dans la seconde moitié du 20e siècle
    Canton :
    Tours-Centre
    Description :
    et du bois de Grandmont par les communes de Joué-lès-Tours et de Saint-Avertin a également permis place Anatole-France et l'avenue André-Malraux ; à l'est par les rues Voltaire, Jules-Favre et de Lucé ; au sud par les rues Emile-Zola et Néricault-Destouches ; à l'ouest par les rues Baleschoux, du Anatole-France, la cité H.L.M Les Amandiers et un ancien commissariat de police, est située autour du limitrophes, Saint-Symphorien et Sainte-Radegonde, les limites urbaines ont été repoussées bien au-delà de la rive nord de la Loire, Tours doublant ainsi sa superficie. La cession des terrains de la vallée du Cher , dans les années 1960, l'extension du territoire communal vers le sud.
    Localisation :
    Tours - en ville
    Titre courant :
    Secteurs urbains de la Reconstruction de Tours
    Appellations :
    secteurs urbains de la Reconstruction de Tours
    Texte libre :
    nouvelle gare (œuvres de Victor Laloux) au tournant du 20e siècle, ont par ailleurs donné à Tours les sur les chantiers d'îlots. La même année se constitue l'Association syndicale de remembrement de Tours France. 5 - Les caractéristiques architecturales des îlots de la Reconstruction de Tours-Nord (centre Tours entre 2010 et 2011, une analyse formelle a été conduite sur les dix-huit îlots créés sur des , formes et emprise des îlots reconstruits Parmi les dix-huit îlots reconstruits du centre-ville de Tours . Les îlots du centre-ville de Tours présentent également différentes formes : ouverte lorsqu'un côté Tours, comme le reste de la France, dans les années d'après-guerre. L’État et les municipalités 1 - Tours avant-guerre La ville de Tours se présente avant-guerre comme une cité prospère . Accueillant les visiteurs venus du Nord, l'entrée de ville monumentale et l'artère principale qui la prolonge Plan d'aménagement, d'embellissement et d'extension (PAEE). Dressé par les urbanistes Agache et Saunier
    Illustration :
    Carte des secteurs urbains reconstruits du centre-ville de Tours. IVR24_20103702694NUDA Plan de situation des îlots du centre-ville de Tours. IVR24_20113701267NUDA Datation des chantiers des îlots du centre-ville de Tours. IVR24_20113701775NUDA Carte des typologies de traitement des immeubles en angle d'îlot et des formes animant les façades Plan monumental, [1911]. (archives municipales de Tours, 2 Fi 18). IVR24_20103702682NUCA Albin arch., 30 juillet 1931. (archives municipales de Tours, 2 Fi 27). IVR24_20103701811NUC2A arch., 1933. (archives municipales de Tours, 3 D 1). IVR24_20103701810NUC2A . (archives municipales de Tours, 3 D 3). IVR24_20103701809NUC2A Tours, 2 Fi 29). IVR24_20103701808NUC2A municipales de Tours, 3 D 2). IVR24_20103702686NUCA
  • Montargis : statue, Joueur de cymbales
    Montargis : statue, Joueur de cymbales Montargis - 2 rue du Faubourg de la Chaussée - en ville
    Historique :
    Durzy. En 1999, elle est rentrée dans les réserves du musée.
    Représentations :
    Un jeune garçon souriant debout, les pieds croisés et adossé à un tronc d'arbre, joue des cymbales.
    États conservations :
    Les deux avant-bras sont brisés.
  • Présentation du patrimoine de la commune de La Riche
    Présentation du patrimoine de la commune de La Riche La Riche
    Référence documentaire :
    Radegonde-en-Touraine, Joué-lès-Tours). Mémoire DES : géographie, Université de Tours 1960. DEPERROIS, Mathieu. Les jardins familiaux de Tours. Le Carnet de l'aménageur, blog [en ligne] (mise Remonter le temps : les prises de vues aériennes. Environs de Tours de 1919 à 2015. GEOPORTAIL THAUMIAU J. Evolution du fait urbain, dans les communes voisines de Tours depuis la fin du siècle . Extraite de Remonter le temps : les prises de vues aériennes. Environs de Tours de 1919 à 2015. Géoportail . Extraite de Remonter le temps : les prises de vues aériennes. Environs de Tours de 1919 à 2015. Géoportail biographique d'Indre-et-Loire et de l'ancienne province de Touraine. Tours, 1883 documentaire. Tours : INRAP, 2010. . Diagnostic archéologique de la ZAC du “Plessis Botanique”. Phase 2. Tours : Inrap, 2014. DUBANT, Didier. Inventaire des documents cartographiques de la Varenne de Tours des origines au
    Annexe :
    François (BM n°14 de 1966). 1890 Le docteur CHAUMIER achète le château du Plessis-les-Tours et le restaure -les-Tours. 1929 24 novembre 1929, le conseil municipal décide la construction d'un groupe scolaire sur du Plessis-les-Tours. 1933 28 juin 1933 : Inauguration du nouveau groupe scolaire (BM n°17 de 1966 dénomme elle-même « Communauté de la Varenne de LA RICHE ». Les notables qui habitent la Varenne choisissent les 8 membres de ce qui sera la première municipalité Larichoise. M. Etienne Martineau n°19 de juin 1988) - (BM n°103 de janvier 2010). 1790 6 avril : les citoyens « actifs » de -Anne (de ce prieuré, il ne subsiste que les restes d'une chapelle (propriété privée) visibles derrière : l 200 habitants 1851 21 août 1851 : ouverture de la ligne SNCF Tours Nantes (BM n°96). Le chemin de première pierre de la future église (BM n°10 de janvier 1986). Le tracé de la ligne Tours-Le Mans est dénommé Viaduc de Saint Cosme, principal ouvrage d'art de la ligne Tours-Le Mans (BM n°49 de décembre1995
    Texte libre :
    titre des Monuments historiques : le prieuré Saint-Cosme, le château du Plessis-lès-Tours, le couvent des Grands-Minimes du Plessis-lès-Tours et le manoir de la Rabaterie. Soit les établissements qui extra-muros, c'est-à-dire en dehors des fortifications de la ville de Tours). Elle est constituée de la est restée attachée à la ville de Tours (quartier anciennement nommé La Ville Perdue). Ce territoire est limité par le Cher au sud, la Loire au nord, la ville de Tours à l'est et la commune de Saint , anciennement désigné Les Montils. La Varenne de la Riche (une varenne est une terre arable limoneuse et un peu Sainte-Anne à la fin du 18e siècle ne réduise son caractère insulaire. Les levées périphériques constituent à la fois la défense contre les inondations et les supports de petites voies de communication en leur sommet. Elles sont les infrastructures les plus structurantes et caractéristiques de ce territoire . Les voies ferrées vers Nantes à l'ouest et vers le Mans au nord, puis le périphérique tourangeau, qui
    Illustration :
    "L'isle Berthenay" à l'ouest de Tours sur la carte de Cassini (en jaune, les contours communaux Les levées de l'Isle Berthenay à l'ouest de Tours en 1811 (Archives nationales F14 608/1 Isle de Berthenay auprès de Tours, représentation de la fin du 17e siècle (BNF, Gallica La ZAC projetée sur les perspectives rayonnantes des allées des jardins du Prieuré La Ville de Tours, La Riche au dernier plan à la verticale du ballon vers 1850 (Société Les voies ferrées traversent la commune depuis le milieu du 19e siècle sur les axes est-ouest et La Riche en bordure de la Loire en 1874 (Archives municipales de Tours, 2Fi 7) IVR24_20153700027NUC L'ouest de Tours en 1898 (Archives municipales de Tours, 2Fi 12) IVR24_20153700026NUC Le territoire de la Riche sur une carte de la Ville de Tours avant 1940 (Archives municipales de Tours , 2Fi 22) IVR24_20153700024NUC
  • Livre d'or de Ferdinand Morin
    Livre d'or de Ferdinand Morin Tours - - place Saint-Eloi - en ville
    Copyrights :
    (c) Université François-Rabelais de Tours
    Inscriptions & marques :
    Au centre du plat supérieur de la reliure figurent les armoiries (modifiées) de la Ville de Tours / (Délibération du Conseil Municipal de Tours du 8 juillet 1940) en lettres dorées. Les signatures, mots de OFFERT A FERDINAND MORIN MAIRE DE TOURS PAR SES CONCITOYENS". À l'intérieur de l'ouvrage, chaque feuillet porte en en-tête la mention "FERDINAND MORIN, Maire de Tours, a bien mérité de la Cité
    Historique :
    , les élus municipaux souhaitent en effet remercier le maire de Tours d'avoir œuvré contre un sinistre Tours.
    Observation :
    Ferdinand MORIN (1876-1957), premier maire socialiste de Tours, est élu en 1925. En juin 1940, il négocie avec les Allemands l'arrêt des combats afin d'éviter à sa ville des destructions plus importantes
    Référence documentaire :
    municipales de Tours, 3 K Livre d'or de Ferdinand Morin). (cf. illustration n° IVR24_20103700260NUCA). AC Tours. 3 K Protocole et distinctions honorifiques. Livre d'or de Ferdinand Morin. 1941. Hier soir a été remis à M. Morin le Livre d'or offert par les Tourangeaux. La Dépêche, 3 juillet
    Canton :
    Tours-Centre
    Représentations :
    Armoiries (modifiées pour s'accorder avec la couverture foncée du livre d'or) de la Ville de Tours : de gueule (au lieu de "de sable") aux trois tours crénelées d'argent, ouvertes et maçonnées du champ , au chef d'azur chargé de trois fleurs de lys d'or, couronnée d'or. Une couronne végétale encadre les
    Auteur :
    [destinataire] Morin Ferdinand, maire de Tours
    Localisation :
    Tours - - place Saint-Eloi - en ville
    Annexe :
    fonctionnaires, quelles qu'aient été dans le passé leurs divergences d'opinions et leurs diversités de sorts, les côté de ces pages admirables qu'ont écrites, avec le même élan de sincérité, les plus éminentes . » source : Hier soir a été remis à M. Morin le Livre d'or offert par les Tourangeaux. La Nouvelle
    Illustration :
    Détail d'une page : portrait de Ferdinand Morin par R. Martin, 1941. (archives municipales de Tours
  • Écart, puis quartier Sainte-Anne
    Écart, puis quartier Sainte-Anne La Riche - - Sainte-Anne - en ville
    Référence documentaire :
    Remonter le temps : les prises de vues aériennes. Environs de Tours de 1919 à 2015. Géoportail [base de Remonter le temps : les prises de vues aériennes. Environs de Tours de 1919 à 2015. Géoportail [base de Route d'Espagne par Tours...par Montbazon, Souvigny, Sainte-Maure, de Tours à Port-de-Piles : détail, la Ville de Tours. Extrait de l'Atlas Trudaine, vers 1750. (AN F14 8505/267 f°16) Route de Paris à Tours par Blois : La Loire, Ville de Tours... Extrait de Atlas Trudaine. Plume et Plan général de la ville de Tours et de ses environs (détail), publié par Guilland-Verger, éditeur à Tours, s.d. [vers 1856-1861]. (Bibliothèque municipale de Tours) Carte particulière de Tours avecq le paisage mis en relief, faict par R. Siette le quinzième jour La fort ancienne et noble ville de Tours appelée Jardin de la France. Gravure sur cuivre de C Carte de la ville de Tours et de ses environs, dressée par Mr Gayard géomètre en chef du cadastre
    Texte libre :
    asséché et comblé. Il forme avec les équipements utiles à la ville de Tours une sorte d'écran entre les administratives. La question de la porosité de la délimitation entre les communes de Tours, ville-centre, et de La les cartes anciennes joue comme un "marqueur" de l'entrée de ville au même titre que les octrois. Le marquera la délimitation avec la ville de Tours qui, entre 1836 et 1842, y installera l'octroi Sainte-Anne sur les plans de Auguste Guérin architecte de la ville. (Cf le dossier IA00071363 Bureaux d'octroi de Tours sur la base de données nationale Architecture & Patrimoine) La délimitation communale entre Tours et La Riche : modification et perméabilité L'octroi Sainte-Anne est l'unique point de contact avec la ville de Tours : il créé une "porte" située au nord-est de la commune ; cette situation perdure deux communes. Une carte sur la délimitation de la ville de Tours (1832) met en évidence la particularité de la situation de la frontière administrative entre La Riche et Tours par rapport aux autres
    Illustration :
    Ville de Tours, quartier ouest : extrait de l'Atlas Trudaine, vers 1745 (Archives nationales, F14 Atlas Trudaine, vers 1750 : l'écart de Sainte-Anne à l'ouest de la ville de Tours (Archives Plan de la délimitation de la ville de TOurs en 1832. (Archives municipales de Tours. 3 D 13 Projet d'une place et d'une barrière pour Sainte-Anne (côté Tours). Gustave Guérin.1836. (Archives . Signé par Gustave Guérin et daté de 1835? (Archives municipales de Tours. 1 0 116 Plan de la ville de Tours, extrait des parties Nord et Ouest (vers 1860) IVR24_19733700001Z Le "carrefour", la "place Sainte-Anne" : des appellations diverses sur les cartes postales Ecole Teissier dans les années 1920, aujourd'hui détruite. IVR24_20153700086NUC4A Le quartier Sainte-Anne en 1938 (Archives municipales de Tours, 2Fi 32) IVR24_20153700021NUC Vue aérienne verticale prise en 1955 : les destructions du bâti place Sainte-Anne (IGN - Géoportail
  • Croix de guerre 1939-1945
    Croix de guerre 1939-1945 Tours - place Saint-Eloi - en ville
    Copyrights :
    (c) Université François-Rabelais de Tours
    Inscriptions & marques :
    Tours (trois tours surmontées de trois lys) ; le dessin des armes est l’œuvre du bibliothécaire Georges
    Historique :
    La croix de guerre 1939-1945 a été décernée à la Ville de Tours le 14 août 1948. Sa citation à , Vincent Auriol a remis l'insigne honorifique à Marcel Tribut, maire de Tours, lors d'une grande cérémonie semaine commerciale de 1949. L'ensemble est aujourd'hui conservé aux archives municipales de Tours.
    Observation :
    -loi du 26 septembre 1939 qui a fixé sa forme et les couleurs de son ruban. Plus de 1500 villes françaises, dont Blois, Orléans et Tours, ont reçu cette distinction.
    Référence documentaire :
    Photogr. pos. n. et b., 7 mai 1949. Auteur inconnu. (archives municipales de Tours, 101 Fi 4. 3 municipales de Tours, 3 D Décorations). (cf. illustration n° IVR24_20103701804NUC2A). AC Tours. 3 D Décorations. Diplôme de la Croix de guerre décerné à la Ville de Tours le 14 août AC Tours. 392 W 3. Croix de guerre, 1949. AC Tours. Fonds Jean Meunier 5 Z 20. Citation de la Croix de Guerre avec Etoile de Vermeil à la Ville de Tours, 1948-1949. (AC Tours. 3 D Décorations). [Le maire de Tours Marcel Tribut brandissant la Croix de guerre remise par le président de la République Vincent Auriol] / Auteur inconnu. [7 mai 1949]. 1 photogr. pos. : n. et b. (AC Tours 101 Fi 4.3). M. Vincent Auriol remet aujourd'hui la Croix de Guerre à Tours et Saint-Pierre-des-Corps. La
    Canton :
    Tours-Centre
    Représentations :
    Armoiries de la ville de Tours : de sable aux trois tours crénelées d'argent, essorées et
    Description :
    coussin de présentation. Réalisé en velours uni rose, ce coussin affiche les armoiries de la ville de Tours au sein d'un écusson richement brodé. L'ensemble s'accompagne d'un diplôme avec citation.
    Auteur :
    [personnage célèbre] Tribut Marcel, maire de Tours
    Localisation :
    Tours - place Saint-Eloi - en ville
    Annexe :
    Tours le 14 août 1948) : "Durant les opérations de Juin 1940, hébergeant et ravitaillant en menant / une lutte active sur les arrières de l'ennemi. Supportant avec stoïcisme les sévères bombardements / aériens de 1943-1944, qui isolaient les actions de débarquement en Normandie, a été à nouveau
    Illustration :
    Diplôme accompagnant la Croix de guerre, 1948. (archives municipales de Tours, 3 D Décorations Le maire de Tours Marcel Tribut brandissant la Croix de guerre que le président Vincent Auriol (au second plan) vient de lui remettre, 7 mai 1949. Auteur inconnu (archives municipales de Tours, 101 Fi 4
  • Présentation de l'étude régionale : les aménagements portuaires de la Loire
    Présentation de l'étude régionale : les aménagements portuaires de la Loire
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Référence documentaire :
    AD Indre-et-Loire, C 271. Mémoire sur les turcies et levées en la généralité de Tours, vers 1785 , 1994, CLD Ed., Chambray-les-Tours Auclerc (Philippe), Les nouveaux usages et les aménagements en rives de Loire sur le devant de la scène, in : Loire et terroirs, automne 2013, n° 86, p. 30-37. Auclerc (Philippe), Les nouveaux usages et les aménagements en rives de Loire sur le devant de la scène, in : Loire et terroirs, automne 2013 Babics (Florence), Les perrés de la Loire, Direction départementale du Loiret, novembre 1996 AN, F 14 1269. Enquête nationale sur les moyens de transport par le ministère de l'Intérieur en recherche (DEA) sous la direction de Serge Thibault, Université de Tours, 1991 AN, F 14 6613. Pétition du 9 mars 1827 signée par les habitants du village de Bertignolles et les AN, F 14 6613. Mémoire sur la navigation de la Loire et sur les moyens de l'améliorer, 31 mars 1834
    Titre courant :
    Présentation de l'étude régionale : les aménagements portuaires de la Loire
    Texte libre :
    d'un kilomètre en moyenne (270 mètres à Tours en 1852). Les différences importantes s'expliquent en de localiser quelques vestiges de structures portuaires, en particulier pour les villes de Tours et ), rive droite à Tours -les ports de la Foire le Roi, de l'Ecouerie, et de Bretagne (XIVe siècle) côté Chaumont-sur-Loire, d'Amboise, de Tours, de Chouzé-sur-Loire). Les nouvelles implantations sont faciliter les manœuvres des charrettes (demi-tours, chargements et déchargements). Le XIXe siècle est La direction de l'inventaire du patrimoine (Région Centre) a mené l'étude sur les aménagements l'Inventaire porte sur le tracé de la Loire de Nevers à Candes-Saint-Martin, dans les quatre départements compléter les données du recensement de la DIREN, notamment sur des aspects historiques (fin XVIIIe à début XXe) et iconographiques, par des recherches effectuées dans les fonds d'archives. La Loire est le -totalité, sur la Loire Moyenne. Seuls les sept kilomètres séparant le Bec d'Allier de Nevers appartiennent
    Illustration :
    Carte présentant les communes concernées par l'étude sur les aménagements portuaires de la Loire plaques en fonte pour les distances et les cotes de nivellements, vers 1850. (école nationale des Ponts-et sur les culées des ponts ou sur des bâtiments attenants aux ports, vers 1850. (école nationale des
  • 4 verrières figurant Saint Michel ; saint Jean-Baptiste ; saint André ; saint Jacques
    4 verrières figurant Saint Michel ; saint Jean-Baptiste ; saint André ; saint Jacques Velles - en village
    Inscriptions & marques :
    Inscription concernant l'auteur (sur les quatre verrières) : "J.-P. Florence & Cie, Tours, 1903".
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale Les vitraux de l'Indre
    Historique :
    Église paroissiale Saint-Étienne : Entièrement reconstruite dans les années 1860, l’église de style néo-gothique flamboyant, est voûté d’ogives. Les vitraux : Cet ensemble a été créé pour la nef de l'église en 1903 par l'atelier de J.-P. Florence, successeur de Lobin à Tours.
    Lieu d'exécution :
    lieu d'exécution Tours
1 2 3 4 22 Suivant