Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 34 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Maison (Le Saugé)
    Maison (Le Saugé) La Riche - Saugé (le) - isolé
    Historique :
    époque ?) construites postérieurement. Le logis a fait l'objet d'importantes rénovations à la fin du 20e indépendant remanié au 20e siècle est accolé sur le pignon est.
    Observation :
    Demeure de qualité possiblement du 16e siècle implantée dans le lit mineur de la Loire face à la
    Référence documentaire :
    Crues de la Loire (15 et 21-22 oct. 1907) - 52 - Saint-Genouph : la Loire inondée, le Saugé, le 22 Prieuré de St Cosme : 2e plan, numéroté 26. Plan de la plantation à faire depuis le bardeau de St . Levé dans le cours de l'année 1788 à la requeste de Messieurs de l'Eglise de Tours, dimensions
    Localisation :
    La Riche - Saugé (le) - isolé
    Titre courant :
    Maison (Le Saugé)
    Illustration :
    Le Grand Saugé sur un plan de 1784 (Archives départementales d'Indre-et-Loire G 524 Le Saugé sur un plan de 1788 (Archives départementales d'Indre-et-Loire G 207 Le Saugé sur le cadastre de 1808 (voir n° 72 à 81) IVR24_20153700476NUCA
  • Le diagnostic patrimonial de la commune de La Riche
    Le diagnostic patrimonial de la commune de La Riche La Riche
    Référence documentaire :
    du POS approuvé le 19 décembre 2000, modifié le 4 juillet 2012. Accès internet : -lariche.fr/Reglement-du-POS > (consulté le 8/04/2015).
    Titre courant :
    Le diagnostic patrimonial de la commune de La Riche
    Annexe :
    partagée sur le "diagnostic patrimonial" au cours des journées d’Angers de janvier 2013 organisées par le l'inventaire se fait dans la continuité de la démarche de connaissance » ; le chapitre L'enquête topographique sur le bâti et les espaces dans Principes, méthode et conduite de l'inventaire général (2007 ) "délimite bien le champ de l'évaluation qui doit être construit sur des critères vérifiables (rareté diagnostic patrimonial de La Riche Son POS (plan d’occupation des sols) ayant été adopté le 19/12/2000, la environnemental. Le plan de zonage et le règlement du PLU seront élaborés au 2ème semestre 2015 pour une approbation du PLU en 2016. Dans le cadre de l’élaboration par la Ville de La Riche de son PLU (réalisé par l’agence d’urbanisme de Tours), le STAP d’Indre-et-Loire a sollicité le service du patrimoine et de l'inventaire (SPI) de la Région Centre-Val de Loire. Le diagnostic patrimonial proposé dans ce document de Ville, l’agence d’urbanisme et le STAP. La ville de La Riche étant inscrite dans le périmètre du label
    Texte libre :
    Le service du Patrimoine et de l'inventaire mène pour la Région Centre-Val de Loire un travail de d'autres actions le diagnostic patrimonial de la commune de la Riche dont voici les premiers résultats . Principe d'investigation scientifique et d'usage du diagnostic : Le diagnostic repose sur un recensement . 100 pages (dont 65 fig.) La restitution des données collectées s'effectue sur deux supports : le . Le contenu scientifique des dossiers constitue ici les préliminaires de la recherche historique sur le patrimoine de la Riche. Le diagnostic ne se substitue pas à une étude approfondie. Il compose le public des éléments de compréhension de son cadre de vie. A usage expérimental, le diagnostic permet ERIC). Sommaire : Le dossier Diagnostic patrimonial de la commune de la Riche présente les objectifs et les moyens de l'opération (cf en Annexe : le cahier des clauses scientifiques et techniques). La urbain : le Prieuré Saint-Cosme, le château du Plessis, le couvent des Grands-Minimes du Plessis, le
    Illustration :
    Le système d'information géographique : la grille de repérage des édifices IVR24_20153700039NUCA Le diagnostic repose sur un recensement exhaustif : 1 058 édifices IVR24_20153700451NUDA
  • Restigné : atelier de charron
    Restigné : atelier de charron Restigné - hameau de Fougerolles - 41 route de Bourgueil - en village - Cadastre : 1990 C 1509, 1510
    Historique :
    D'après le témoignage de M. Jacky Girard, actuel propriétaire de l'ensemble, l'origine de l'activité et de la construction est inconnue, mais nous pouvons la situer dans le 4e quart du XIXè siècle d'entretenir les ateliers, ce qui explique le bon état de conservation actuel.
    Description :
    maintenu dans le feu pendant un quart d'heure à une heure pour un chauffage à blanc. Maintenu ensuite à de l'atelier. Le logement patronal avait des volets en bois ajourés d'un motif en forme de trèfle métal donnant au premier étage. D'après le témoignage de Jacky Girard, deux girouettes avaient été fabriquées par le charron et installées sur les épis de faîtage de la maison. Les accès des ateliers de grands-parents avait été agrandie en largeur vers la route par Xavier Girard et le mur pignon fut ouvert pour stockage du bois équarri (rais des roues) dans le comble à surcroît. Un garage est aménagé pour la de l'atelier de menuiserie sur rue et cour. Le mur pignon a été renforcé par des fers plats afin de consolider le mur fragilisé par les vibrations causées par l'arbre de transmission. La façade sud donnant fonctionner la dégauchisseuse. Une perceuse verticale adaptée à la courroie servait à percer le métal qui entourait la roue par un foret conique pour le trous à embatture (deux trous entre chaque rai). C'est pour
    Typologies :
    le matériel à l'intérieur.
    Illustration :
    Maison en annexe pour usage familial. La porte en mur pignon dessert le comble qui servait de Série de formes servant de matrices pour forger le métal en fusion. IVR24_20053700077NUCA Pigment pour peinture des charrettes. (le dit bleu charron) IVR24_20053700090NUCA
  • Prieuré Saint-Cosme
    Prieuré Saint-Cosme La Riche - Saint-Cosme - isolé
    Historique :
    Fondé en 1092, l'établissement conserve des parties médiévales de plusieurs époques, notamment le
    Référence documentaire :
    Remonter le temps : les prises de vues aériennes. Environs de Tours de 1919 à 2015. Géoportail [base de NOBLET, Julien. La Riche : le "logis" du prieuré de Saint-Cosme, une construction inédite du XIVe le 22 janvier 2015)
    Précisions sur la protection :
    Prieurat, délimités par des teintes verte et rouge sur le plan annexé au décret : classement par décret du des teintes violette et jaune sur le plan annexé à l'arrêté : classement par arrêté du 13 mars 1925 ) : classement par arrêté du 16 novembre 1949 - Le bâtiment du 12s ; le croisillon Sud de l'église ; la travée
    Illustration :
    Le domaine de Saint-Cosme sur une carte de 1770 (Archives municipales d'Amboise, II 1417 Le logis du prieur (état en 1974) IVR24_19743701351X
  • Château du Plessis-lès-Tours
    Château du Plessis-lès-Tours La Riche - Plessis (le) - Rue du Plessis - en ville
    Historique :
    Le Plessis-lès-Tours fut la première résidence royale en Val-de-Loire. Elle s'élève en un lieu dénommé Montils-lès-Tours avant 1472. Le roi Louis XI réaménage vers 1478 le château qu'il acquiert en
    Observation :
    Conservé à l'état de vestige, le château de Plessis-les-Tours reconstruit pour Louis XI pourrait être considéré comme le premier acte de l'architecture en brique et tuffeau en Val de Loire, son jardin
    Référence documentaire :
    Veüe du Chasteau Royal du Plessis Lez Tours, bastie par le Roy Louis onziesme, dessiné du costé du Le Plessis-les-Tours en 1845. In : Tableaux chronologiques de l'histoire de Touraine. Tours, Clarey Le Plessis-les-Tours en 1854. Lithographie en couleur, Tours : Clarey-Martineau imprimeur, 1854 [en le 23 avril 2015) GAVELLE, Priscille de, PAU, Clémence. Le château du Plessis-lès-Tours : environnement et parc GUILLOT de SUDUIRAUT, Sophie. Le château de Plessis-les-Tours. Chambray-les-Tours : Editions C.L.D SALAMAGNE, Alain. Le Plessis et les résidences royales en Touraine à l'avènement de Louis XI Plan du château de Plessis-les-Tours... établi le dépôt des Mandians, rez-de-chaussée. Plan à VIRARD, Sophie. Le château du Plessis-les-Tours. Tours : Centre d'Etudes Supérieures de la Renaissance, Tours, 1995. Maîtrise sous la direction de Jean GUILLAUME. Base de données RIHVAGE, consultée le
    Localisation :
    La Riche - Plessis (le) - Rue du Plessis - en ville
    Illustration :
    Le Plessis en 1619 sur une "carte particulière de Tours avecq le paisage mis en relief" par R Plan du château pour y établir le dépôt des mendiants (18e siècle) (Archives départementales Le Plessis vers 1755. IVR24_20153700004NUC Le Plessis sur le cadastre napoléonien (1808) : le logis, parcelles 793-794 (Archives Les Minimes et le Plessis sur le cadastre de 1808, le bâti actuel et les réseaux en superposition Gravure représentant le château au milieu du 19e siècle (Bibliothèque municipale de Tours Vue de situation sud depuis le parc IVR24_20143704329NUC4A
  • Couvent des Grands Minimes du Plessis-lès-Tours
    Couvent des Grands Minimes du Plessis-lès-Tours La Riche - Saint-François - en écart
    Historique :
    les terres de leur résidence au Plessis, le couvent conserve un bâtiment des 17e siècle et 18e siècle
    Observation :
    Établissement religieux conservé sous forme de vestige : le bâtiment conventuel a toutefois subi un grave incendie en 2008. Depuis, une simple couverture plate en tôle le protège provisoirement. (Étude
    Référence documentaire :
    Carte particulière de Tours avecq le paisage mis en relief, faict par R. Siette le quinzième jour . Extraite de Remonter le temps : les prises de vues aériennes. Environs de Tours de 1919 à 2015. Géoportail
    Précisions sur la protection :
    La chapelle néo-gothique édifiée au-dessus du tombeau de Saint-François de Paule ; le bâtiment
    Illustration :
    Le couvent des Minimes : Huile sur toile datée de 1507 ? (Société archéologique de Touraine Le couvent devenu séminaire sur le cadastre napoléonien (1808) (Archives départementales d'Indre-et Les Minimes et le Plessis sur le cadastre de 1808, le bâti actuel et les réseaux en superposition L'enclos des Minimes depuis le parking du centre commercial la Riche Soleil IVR24_20153700052NUCA Les Minimes depuis le parking du centre commercial la Riche Soleil IVR24_20153700063NUCA
  • Maison (La Balaterie)
    Maison (La Balaterie) La Riche - Balaterie (la) - isolé
    Historique :
    pignon est, un logement a été construit au milieu du 19e siècle. Le corps de logis principal isolé à
    Observation :
    La demeure conserve une grange remarquable. La Balaterie, comme le Saugé, est établie dans le lit
    Référence documentaire :
    Prieuré de St Cosme : 2e plan, numéroté 26. Plan de la plantation à faire depuis le bardeau de St
    Illustration :
    La Balatrie sur le cadastre de 1808 IVR24_20153700475NUCA
  • Voie navigable (détruite), dite canal Louis XI, canal de Sainte-Anne et ruau Sainte-Anne
    Voie navigable (détruite), dite canal Louis XI, canal de Sainte-Anne et ruau Sainte-Anne La Riche - - Rue Saint-François - en ville
    Historique :
    Voie de communication naturelle entre le Cher et la Loire, aménagée au XVe siècle et supprimée dans le dernier quart du 18e siècle.
    Référence documentaire :
    Projet d'un petit pont de bois provisionnel pour livrer sur le pont Sainte-Anne de Tours le passage Plan, élévation et coupe du pont avec porte busquée à construire sur le canal de communication de la Loire avec le Cher. Projet non réalisé, Lemarié, 7 février 1789, papier, plume, encre et lavis Carte particulière de Tours avecq le paisage mis en relief, faict par R. Siette le quinzième jour
    Description :
    Voie de navigation établie dans un chenal naturel de près de 2km de long entre la Loire et le Cher
    Texte libre :
    Le ruau (ou un chenal) a d'abord constitué une communication naturelle entre le Cher et la Loire . L'ouvrage a été comblé en 1971 (voir le canal de navigation dit Canal de jonction de la Loire au Cher (canal
    Illustration :
    Le ruau Sainte-Anne sur une carte de 1619 (Bibliothèque nationale de France, Gallica, GE DD-2987 Le ruau Sainte-Anne sur une carte du cours de la Loire vers 1755 (Bibliothèque nationale de France Le projet de canal de jonction fin du 18e siècle (Archives départementales d'Indre-et-Loire, V Pont à construire sur le ruau Sainte-Anne (février 1789, projet non réalisé) (Archives Vue du ruau du nord vers le sud à hauteur de l'ancien couvent des Minimes IVR24_19763700287Z
  • Maison de notable (rue de la Mairie)
    Maison de notable (rue de la Mairie) La Riche - 45 rue de la Mairie - en ville
    Observation :
    : "A la mémoire de Louis Berthomeau tué par les allemands le 19 août 1940".
    Description :
    Maison de notable située rue de la Mairie à mi-distance entre l'église Sainte-Anne et le quartier notable de sa remise qui a été aliénée. Les volumes de la maison et le soin apporté à son décor (taille de pierre, ferronnerie...) la distinguent d'autres maisons de maître du quartier Sainte-Anne. Le décor
    Illustration :
    Vue depuis le sud-est. IVR24_20153700818NUCA
  • Maison de maître, gentilhommière (Les Pavillons)
    Maison de maître, gentilhommière (Les Pavillons) La Riche - Pavillons (les) - en écart
    Représentations :
    Portrait de femme servant de clé sur un linteau à l'étage, façade nord sur le chemin.
  • Présentation du patrimoine de la commune de La Riche
    Présentation du patrimoine de la commune de La Riche La Riche
    Historique :
    La Riche est située dans le Val de Loire inscrit sur la liste du Patrimoine mondial depuis le 30
    Référence documentaire :
    internet : https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00788750 (consultation le 23 janvier 2015) DEPERROIS, Mathieu. Les jardins familiaux de Tours. Le Carnet de l'aménageur, blog [en ligne] (mise /Le_carnet_de_lAmenageur/Blog/Entrees/2008/1/4_Les_jardins_familiaux_de_Tours.html (consulté le 07/09/2015) DUBANT, Didier. L'évolution des rapports entre l'autorité municipale et le fleuve à Tours du Moyen DUBANT, Didier. Le site de Tours du 1er au milieu du XIXe siècle, de l'adoption à l'astreinte MAGNE, Pierre. Découvertes récentes dans le lit mineur de la Loire, des occupations du Néolithique des Amis du Musée du Grand-Pressigny. Le Grand-Pressigny : Les Amis du Musée préhistorique du Grand NOBLET, Julien. La Riche : le "logis" du prieuré de Saint-Cosme, une construction inédite du XIVe Carte particulière de Tours avecq le paisage mis en relief, faict par R. Siette le quinzième jour Plan de la ville de Tours dressé sous l’administration de Monsieur Cosson, Marie…. Le Natail
    Annexe :
    La Riche s'assemblent pour élire leur « conseil général de commune ». François Bedouet devient le premier maire de La Riche. (BM n°19 de juin 1988et BM n°37 de décembre 1992). Il le restera jusqu'en 1792 commune. 1793 Création de la commune sous le nom de « Varenne de La Riche » M. BEDOUIN Jacques est élu Cher à Cinq-Mars-LaPile. A La Riche, la construction de la levée en 1794 arrêtant le cours du ruau le bar-tabac « Le JeanBart ») d'une manufacture de draps de laine et de tapis, qui a longtemps été 1885. 1846 21 octobre 1846 : inondations - crue subite de la Loire (BM n°5 de 1963). 1848 Le conseil municipal demande le maintien d'un port lieu-dit Barrière de l'Abattoir (La Poudrière) BM n°13 de 1965. 1849 Plan d'Urbanisme Communal Construction de la première Mairie-école au lieu-dit « le Carroi des -dit « Le Cimetière Ardent » près de la place de la Mairie actuelle (BM n°6 de 1963). 1850 Population : l 200 habitants 1851 21 août 1851 : ouverture de la ligne SNCF Tours Nantes (BM n°96). Le chemin de
    Texte libre :
    Le territoire, sa population et son patrimoine bâti (temps modernes et époque contemporaine) La est limité par le Cher au sud, la Loire au nord, la ville de Tours à l'est et la commune de Saint légers dénivelés ou bombements en différents endroits ; le plus connu étant celui du Plessis km d'axe nord-sud, formait la partie orientale de l'Isle de Berthenay avant que le comblement du Ruau . Les voies ferrées vers Nantes à l'ouest et vers le Mans au nord, puis le périphérique tourangeau, qui deux zones distinctes : à l'est une zone urbanisée entre le boulevard périphérique et la ville de Tours risque élevé. Le territoire a connu depuis la Révolution une poussée démographique sans précédent avec de la Riche. L'habitat s'est d'abord groupé et développé sur le linéaire au 19e siècle, puis à la (ou Carroi, soit un carrefour), a suivi depuis le 19e siècle mais dans une moindre mesure (100 habitants en 1876), le même mouvement d'édification que l'écart Sainte-Anne, depuis un carrefour en forme de
    Illustration :
    Le territoire de la Riche en 1619 (BNF, Gallica) IVR24_20143703761NUCA La Tuilerie sur le "Plan géométral des Domaines Utile et Censive de la Châtellenye des Bains en la La Fuie sur le cadastre napoléonien (1808) (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 3P2 195 Le Saugé sur le cadastre de 1808 (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 3P2 195 Les voies ferrées traversent la commune depuis le milieu du 19e siècle sur les axes est-ouest et Le territoire de la Riche sur une carte de la Ville de Tours avant 1940 (Archives municipales de Le Saugé IVR24_20153700812NUCA
  • Monuments aux morts
    Monuments aux morts La Riche - - Cimetière - en ville
    Inscriptions & marques :
    Sur le monument au sud : aux victimes / des bombardements aériens / juin et juillet 1944 ; 64 noms inscrits. Sur le monuments aux nord : PRO PATRIA / AUX / ENFANTS / DE LA RICHE / MORTS / POUR LA FRANCE
    Description :
    , couronnée d'un fronton triangulaire, flanquée de deux ailes portant le nom des morts ; au nord, un monument
  • Écart, puis quartier Sainte-Anne
    Écart, puis quartier Sainte-Anne La Riche - - Sainte-Anne - en ville
    Référence documentaire :
    Carte particulière de Tours avecq le paisage mis en relief, faict par R. Siette le quinzième jour Remonter le temps : les prises de vues aériennes. Environs de Tours de 1919 à 2015. Géoportail [base de Remonter le temps : les prises de vues aériennes. Environs de Tours de 1919 à 2015. Géoportail [base de 1803 - La Riche extra (Ste-Anne). Le carrefour, rue de la Mairie. Carte postale extraite de RENARD
    Texte libre :
    Le quartier Sainte-Anne s'est constitué à partir d'un écart centré sur le prieuré éponyme au bord du chenal de communication entre Loire et Cher. Après le comblement du chenal en limite du 18e siècle sur les plans de Auguste Guérin architecte de la ville. (Cf le dossier IA00071363 Bureaux d'octroi de dans le quartier Sainte-Anne, alors en pleine transformation. La délimitation entre Les communes de la Riche et de Tours a évolué bien après le comblement du ruau. Par délibération du conseil municipal du 16 juillet 1923 et du 4 février 1924, le conseil municipal de Tours a décidé "la modification de marché d'un immeuble situé sur le territoire de la commune de La Riche et afin d’éviter des difficultés population de la ville de Tours". Le conseil municipal de La Riche a donné son accord à la modification des limites demandées par le conseil municipal de Tours, par délibération du 24 février 1924. Le conseil général annexe un plan de cette modification à sa délibération du 28 août 1924. Le plan annexé à la
    Illustration :
    Le prieuré au début du 17e siècle. IVR24_19853700767X Sainte-Anne sur le cadastre napoléonien (1808) (Archives départementales d'Indre-et-Loire Le "carrefour", la "place Sainte-Anne" : des appellations diverses sur les cartes postales Le quartier Sainte-Anne en 1938 (Archives municipales de Tours, 2Fi 32) IVR24_20153700021NUC Coeur d'îlot dans le quartier Sainte-Anne IVR24_20143703265NUCA
  • Maison de notable (Doyenné)
    Maison de notable (Doyenné) La Riche - 19 rue du Doyenné - en ville
    Historique :
    Maison construite possiblement au cours du 16e siècle. Elle est présente dans le cadastre de 1808
    Illustration :
    Le doyenné sur le cadastre de 1808. IVR24_20153700091NUCA
  • Ville de la Riche
    Ville de la Riche La Riche
    Historique :
    mairie-école en 1848 à proximité du lieu-dit le Petit-Cimetière (cadastre de 1808).
    Référence documentaire :
    de Remonter le temps : les prises de vues aériennes. Environs de Tours de 1919 à 2015. Géoportail Remonter le temps : les prises de vues aériennes. Environs de Tours de 1919 à 2015. Géoportail [base de Remonter le temps : les prises de vues aériennes. Environs de Tours de 1919 à 2015. Géoportail [base de . Extraite de Remonter le temps : les prises de vues aériennes. Environs de Tours de 1919 à 2015. Géoportail Remonter le temps : les prises de vues aériennes. Environs de Tours de 1919 à 2015. Géoportail [base de Extrait du croquis figuratif de la délimitation de la ville de Tours dressé le 20 septembre 1832 . Levé dans le cours de l'année 1788 à la requeste de Messieurs de l'Eglise de Tours, dimensions
    Texte libre :
    franchi le seuil des 10 000 habitants selon le recensement de la population en 2012, s'est ville de Tours. Le comblement du chenal de communication, dit Ruau Sainte-Anne, au 19e siècle a initié que l'église paroissiale, la mairie-école au 19e siècle puis le groupe scolaire Paul Bert au début du ont constitué une véritable barrière de croissance. A la fin du 20e siècle, le périphérique tourangeau a consolidé cette limite en longeant la voie ferrée vers le Mans dans la partie nord avant le voies ferrée et routière. La Loire au nord et le Cher au sud délimitant les frontières naturelles du 20e siècle agrégés sur le linaire des chemins vicinaux ; en bleu, les édifices de la densification voies ferrées de Tours à Nantes et au Mans au 19e siècle a non seulement séparé le domaine du Plessis de direction de Saint-Cosme, le réseau viaire de la ville naissante a simplement et progressivement agrégé une à une les nouvelles constructions sur son linéaire établi en étoile depuis le hameau Sainte-Anne
    Illustration :
    Le Plessis au 18e siècle. En couleur les bâtiments conservés en élévation. IVR24_20153700453NUDA Le Petit-Plessis sur le "Plan géométral des Domaines Utile et Censive de la Châtellenye des Bains Le cadastre napoléonien [1808] IVR24_20153700075NUCA Le nouveau tracé régulateur de la ZAC du Prieuré projeté sur un plan de la fin du 18e siècle Le Plessis au sud de la ligne de chemin de fer : l'ancien verger IVR24_20153700047NUCA Les Sables : le nouveau quartier du Petit-Plessis IVR24_20153700051NUCA Le Cassereau : une demeure du 16e siècle conserve une important surface foncière non bâtie La Poirière : le maraîchage réduit à un périmètre de plus en plus restreint IVR24_20153700414NUC4A Le Plessis, environnement est : lotissement de l'allée François Villon IVR24_20153700068NUCA
  • Maison partagée (rue de la Métairie)
    Maison partagée (rue de la Métairie) La Riche - 5-7 Rue de la Métairie - bâti lâche
    Historique :
    Rares maisons doubles sur le territoire larichois.
    Description :
    traverse la commune, la maison est remarquable par le traitement de ses entrées. Deux baies symétriques, en plein-cintre, ouvrent sur un escalier menant à l'entrée de chacune des maisons. Le rez-de chaussée est
  • Pont Sainte-Anne (détruit)
    Pont Sainte-Anne (détruit) La Riche - Sainte-Anne - Place Sainte-Anne - en ville
    Référence documentaire :
    Plan, élévation et coupe du pont avec porte busquée à construire sur le canal de communication de la Loire avec le Cher. Projet non réalisé, Lemarié, 7 février 1789, papier, plume, encre et lavis Projet d'un petit pont de bois provisionnel pour livrer sur le pont Sainte-Anne de Tours le passage
    Illustration :
    Le prieuré et le pont Sainte-Anne sur une vue de 1625 IVR24_19853700767X Réparations sur le pont Sainte-Anne au milieu du 18e siècle (Archives départementales d'Indre-et
  • Pont de chemin de fer de Saint-Cosme
    Pont de chemin de fer de Saint-Cosme La Riche - Saint-Cosme - en écart
    Historique :
    Le pont de chemin de fer de Saint-Cosme est construit en 1856. Il aboutit rive droite de la Loire
    Référence documentaire :
    FONDETTES-St-CYR (I.-et-L.). Le pont de chemin de fer sur la Loire et sur la route de Tours à
    Illustration :
    Le Pont dit de la Motte en 1856 IVR24_19783701567XB Au début du 20e siècle, le pont de chemin de fer de Saint-Cosme et le pont dit de la Motte au 1er Le pont après les destructions de la guerre 39-45. IVR24_19753704975X Le pont après les destructions de la guerre 39-45 IVR24_19753704942X
  • ferme, dite La Métairie
    ferme, dite La Métairie La Riche - 80 route de Saint-Genouph - bâti lâche
    Historique :
    siècle. La grange constitue la partie la plus remarquable de l'ensemble. Le logis date de la fin du 19e siècle. Le bâtiment est porté sur le cadastre napoléonien de 1808 (parcelle 360).
    Illustration :
    La Métairie dans le cadastre napoléonien de 1808 (parcelle 360). IVR24_20153700050NUCA
  • Ferme (rue du Plessis)
    Ferme (rue du Plessis) La Riche - 110 rue du Plessis - en ville
    Historique :
    Ancienne ferme possiblement du 18e siècle, présente dans le cadastre de 1808 (parcelles 791, 792 de
    Illustration :
    Ancienne métairie du château du Plessis dans le cadastre napoléonien. IVR24_20143703756NUCA